accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF > COMMUNIQUÉS RESF
Contact
 RESF - logo cartouche et texte Communiqué RESF

La campagne électorale est ouverte et la chasse aux sans papiers , même présumés mineurs, est un argument électoral ! Minable et indigne.

 

5 mars : On va chercher Christian !

01 et 02 mars : Des élus vont rendre visite à Christian au CRA de Plaisir

28.02.11
Voir le communiqué de resf78 à propos de Christian

22/02 : Pétition en ligne ici : resf.info/p1828
Alain a été libéré par le TA de Paris !

21/02 : 5 lycéens d’Amiens sont passés au Tribunal Administratif (de Rouen) cet après midi . L’assistance était nombreuse( quarante cinq personnes) et composée de différentes associations.
Après une plaidoirie efficace de maître Demir , le juge a annulé les APRF .
Les deux lycéens qui avaient des extraits de naissances ont été reconnus mineurs ( alors que le procureur avait déclaré les documents falsifiés) les trois autres devront faire la preuve de leur minorité ; cela signifie que les tests osseux ne sont pas probants si on a bien compris .
L’aide sociale à l’enfance de la Somme avait d’autre part entre temps reconsidéré son attitude.
Les cinq jeunes sont donc retournés ce soir dans leur foyer avec leurs éducateurs qui étaient venus d’Abbeville pour les soutenir.
Christian Kiniangi, 15 ans selon son acte de naissance, congolais (RDC) dont les parents ont été tués en 2007, arrivé en France en mai 2010, a été recueilli par l’ASE de la Somme. Arrêté avec huit autres jeunes mardi dernier suite à un test d’âge osseux qui prouverait qu’il a plus de 18 ans, il est placé en rétention à Plaisir (78). Les 5 autres jeunes qui étaient à Oissel ont été libérés. Pas de nouvelles pour l’instant des deux qui sont au Mesnil ni de celui à Vincennes.
Christian était donc présenté au TA cet après-midi, puis à la cour d’appel du JLD. Une demi-douzaine de soutiens dans chacune des salles d’audience. Des avocats aussi efficaces que le permettent les conditions dans lesquelles on les fait plaider. Résultat : débouté par les deux juridictions.
Christian est reparti vers sa prison, entre des policiers qui auraient été ravis s’il avait été libéré mais qui s’abritent derrière un professionnalisme de circonstance. Petite voix au téléphone ce soir. Espoir quand même de le faire sortir en s’appuyant sur la mobilisation et sur la libération de ses copains.

source : RESF
jeudi 3 mars 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA
mercredi 30 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles