accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 33-Gironde ...
Contact
Medias - SUD-OUEST - Sud Ouest

Bordeaux - Le centre de rétention ouvrira dans un mois

 

Au cours de la nuit du 18 au 19 janvier 2009, un incendie a éclaté dans une chambre du CRA et révélé de sérieuses lacunes au niveau sécurité. photo archives afp

Le centre de rétention administrative (CRA) de Bordeaux va rouvrir dans un mois, le collectif pour la régularisation de tous les sans papiers s'y oppose fermement et le crie haut et fort.

Hier, vers 19 h 30, les membres du collectif se sont rassemblés Porte de Bourgogne à Bordeaux et ont manifesté bruyamment en ville. Avec des bidons en guise de tambours, un mégaphone hurlant les slogans anti CRA et deux banderoles où l'on pouvait principalement lire « Liberté de circulation et d'installation » et « Exclure tue ».

Le centre de rétention administrative de Bordeaux est fermé depuis deux ans. Il était ouvert au sous-sol du nouvel hôtel de police à Mériadeck.

Au cours de la nuit du 18 au 19 janvier 2009, un incendie a éclaté dans une chambre et révélé de sérieuses lacunes au niveau sécurité. Les faits ont soulevé de telles réactions qu'Éric Besson, alors ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale, avait demandé que des visites de contrôle soient menées dans tous les autres centres de rétention de France et des travaux d'aménagement partout où ce serait nécessaire. En attendant, le centre de Bordeaux restait fermé.

À Toulouse et Hendaye

Depuis deux ans, ainsi, tous les ressortissants étrangers en situation irrégulière interpellés à Bordeaux doivent être conduits dans les centres de rétention d'Hendaye ou Toulouse.

Ce qui n'est pas sans conséquences. Les interpellés se retrouvent loin de leurs proches (une rétention administrative n'est pas une détention, des visites quotidiennes sont autorisées) et de leurs avocats. À maintes reprises, ces derniers ont mis en avant les difficultés rencontrées.

De longs mois, les questions posées sont restées sans réponses. Jusqu'à l'été dernier, moment où les services de l'État ont pris la décision de rouvrir le CRA au même endroit (au sous-sol du commissariat) mais de le réaménager en totalité.

Pour 20 personnes

Les travaux sont en cours et devraient se terminer fin avril. Sur 300 mètres carrés, tout est refait afin d'offrir de meilleures conditions d'accueil aux personnes hébergées ainsi qu'à leurs visiteurs, aux avocats et aux représentants des associations.

Cette révision totale va cependant réduire le nombre de lits. 24 personnes pouvaient être hébergées avant 2009, pas plus de 20 pourront l'être dorénavant et uniquement des hommes.

Pour donner une idée de la fréquentation d'un tel centre, au cours de sa dernière année d'activités pleine, en 2008, le centre de rétention de Bordeaux a accueilli 577 étrangers en situation irrégulière, des gens originaires d'une quinzaine de pays avec une moyenne d'âge de 32 ans et pour un hébergement d'une dizaine de jours.

mercredi 23 mars 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA
samedi 19 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles