accueil RESF
DON au RESF

Ibrahima Fofana, père de Mamadou et de Nafisatouba, doit être libéré et régularisé !- Il a été libéré

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 86-Vienne ...
Contact
 RESF - logo cartouche et texte (pour les CP)

P1871 - Ibrahima Fofana, père de Mamadou et de Nafisatouba, doit être libéré et régularisé !
- Il a été libéré

 

Ibrahima Fofana est en rétention au Mesnil-Amelot (77)

Ibrahima FOFANA a quitté la Guinée Conakry en 2001 pour demander asile et protection en France. Il a d’abord rejoint la ville de Marseille où il a déposé une demande d’asile le 3 décembre 2001. Débouté, il a déposé un recours devant la CNDA le 31 mars 2004.

Il rencontre Diankeba FOFANA à Poitiers, où le couple s’installe, fin 2007. De cette union sont nés deux enfants, Mamadou FOFANA, né le 1 décembre 2008, et Nafisatouba FOFANA, née le 10 novembre 2010.

Fin juin 2010, Ibrahima Fofana obtient une promesse d’embauche dans une entreprise du bâtiment à Niort, où il s’installe pour travailler. Il dépose alors une demande de titre de séjour à la Préfecture de Niort le 25 juin 2010, qui lui notifie un refus et une obligation de quitter le territoire le 3 janvier 2011. Son avocat dépose un recours contre le refus de titre de séjour devant le TA de Poitiers, où l'audience est prévue le 6 avril 2011.

Interpellé à Niort le 16 mars 2011, la préfecture des Deux Sèvres le place en rétention au local de rétention administrative temporaire de Niort, à l’issue de sa garde à vue. Le 17 mars, le JLD prolonge sa rétention pour 15 jours et le 18 mars, le TA de Poitiers rejette son recours contre la décision prise à son encontre par la préfecture des Deux Sèvres, portant obligation de quitter le territoire et fixant la Guinée comme pays de renvoi.

Il est immédiatement transféré au centre de rétention de St Jacques de la Lande (35). Le 28 mars, il est averti de son embarquement pour la Guinée le lendemain, 29 mars. Il tente alors un geste désespéré dans la nuit du 28 au 29 mars pour échapper à son expulsion, mais les policiers procèdent quand même à son embarquement à Roissy.

A la suite de son refus d’embarquer, il est transféré au centre de rétention du Mesnil-Amelot (77) d'où il est expulsable à n'importe quel moment.

IBRAHIMA FOFANA DOIT ETRE LIBERE ET RETROUVER SA FEMME ET SES ENFANTS.
SA VIE EST ICI.

Nous demandons la préfecture de Seine et Marne de le libérer et au préfet des Deux Sèvres d’abroger l’OQTF pris à son encontre et de procéder à sa régularisation.

 

mardi 29 mars 2011.

1534 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 86-Vienne
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0