accueil RESF
DON au RESF

Midi Libre : Alès RESF Alès et Muzik Aktion fêtent leur 5e anniversaire en musique à Bessèges

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 30-Gard > Dans les Médias
Contact

Midi Libre: Alès RESF Alès et Muzik Aktion fêtent leur 5e anniversaire en musique à Bessèges

 

Samedi 14 mai, au centre culturel, de Bèssege (30) à partir de 20 h

Alès RESF Alès et Muzik Aktion fêtent leur 5e anniversaire en musique à Bessèges

E. V.
06/05/2011, 06 h 00
Venu de Lille, ZEP chante des textes engagés.
Venu de Lille, ZEP chante des textes engagés. (Photo JULIEN PITINOME)

"C’est un hasard, mais surtout de la sympathie mutuelle". C’est par ces termes simples que le Réseau éducation sans frontières d’Alès et l’association bességeoise justifient leur fête d’anniversaire commune, samedi 14 mai, au centre culturel, à partir de 20 h. Entre le réseau et Muzik Aktion, l’union allait de soi.

"L’an dernier lors d’un concert à Concoules, le groupe Kalash nous a demandé s’il y avait un RESF pour participer au concert". L’affaire est emballée et sera donc reconduite pour un concert aux accents militants de plusieurs régions françaises : marseillais pour le hip-hop de Duval MC, parisien pour le reggae de Rastamytho et enfin lillois pour les rappeurs de ZEP "ZEP, c’est Saïd qui vient du Ministère des affaires populaires", renseigne J-C, président de Muzik Aktion, pas peu fier de faire venir l’artiste depuis le Nord. "Ce ne sont que des groupes engagés, avec des messages", précise-t-il.

Engagés, Audrey, Jacqueline, Daniel, Pascale, Édith et les autres ne le sont pas moins au sein du réseau alésien créé en 2006. "On est étonnés de tout ce qu’on a fait en 5 ans. On est toujours là, mais ce n’est peut-être pas une bonne nouvelle pour la société...».

Car leur implication s’est accrue ces dernières années. "D’après une mouture de la loi Besson, après avoir été interpellé, un individu doit passer devant le juge des libertés en cinq jours, c’est d’autant plus de temps pour l’expulser", regrettent les membres du réseau. À leur actif, des mobilisations importantes à Alès : celles pour le maintien du foyer des jeunes travailleurs en 2008 ou encore pour soutenir la régularisation de Meriem à Cendras en 2010 ou plus récemment, celle du père de famille kurde, Muslum Oktay, expulsé cet hiver. "Une pétition est en cours, il reviendra", assurent les militants optimistes. En attendant, ces derniers ont bien gagné le droit de faire un peu la fête. Tout en restant en alerte bien sûr car "le combat ne fait que commencer".

vendredi 6 mai 2011.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 30-Gard / Dans les Médias
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0