accueil RESF
DON au RESF

Mille Babords : Lettre d'un gitan à M. Sarkozy

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...

Discours de Grenoble, un an après ...

Mille Babords: Lettre d’un gitan à M. Sarkozy

 
source : Mille Babords

Monsieur le président,

Le 21 juillet 2010 vous avez bien voulu prendre à bras le corps un problème qui n’en est pas un, en déclarant la guerre aux « roms et gens du voyage ». Une semaine plus tard, vous réunissiez dans votre palais le premier ministre, le ministre de l’intérieur, celui de l’immigration et de l’identité nationale, de la justice, ainsi que les patrons de vos hommes armés et le préfet de police de Paris.

Le massif central a accouché ce 28 juillet 2010 d’une souris maigre et moche avec, comme signe particulier ses pattes, en nombre de 5, que votre ministre de l’intérieur avait commenté dès la sortie de la salle de travail :

- La "moitié des 300 camps illicites" seront démantelés et évacués d’ici à trois mois. "En parallèle, une réforme législative sera entreprise afin de rendre plus efficace le dispositif d’évacuation des campements illégaux".

- Les ressortissants de Roumanie et Bulgarie seront reconduits quasi immédiatement dans leurs pays "en cas d’atteintes aux biens ou de fraudes".

- La coopération policière entre la France et la Roumanie sera renforcée, via des actions d’échange entre les deux pays. Une vingtaine de policiers roumains et bulgares viendront en France épauler la police française tandis que des policiers français seront affectés dans ces deux pays afin de participer aux actions de lutte contre les trafics.

- Dix inspecteurs du fisc vont enquêter sur le terrain afin de "contrôler la situation des habitants de certains camps".

- De nouvelles aires d’accueil seront aménagées pour permettre aux gens du voyage de s’y installer en toute légalité.

Nous voici un an après. Votre projet de loi qui facilitait l’évacuation des « campements illicites » a été charcuté par le Conseil constitutionnel comme aucun autre texte depuis que le Conseil constitutionnel existe, tant il allait à l’encontre de l’esprit et de la lettre de la constitution française. Et dire que l’impulsion venait de vous, M. le président, premier responsable du respect de la constitution française !

Les ressortissants roumains et bulgares ont continué à être reconduits comme ils le sont depuis des années. Quant aux « atteintes aux biens et fraudes » évoquées, c’est plutôt votre gouvernement qui en a la responsabilité : l’argent public est gaspillé pour expulser des citoyens européens disposant du droit à la libre circulation dans le seul but de fournir des statistiques faussées de reconduites à la frontière.

Les échanges de policiers entre la Roumanie et la France (la Bulgarie ayant refusé de jouer à ce jeu) n’ont pas donné plus de résultats que ceux en place depuis 2003. Et pour cause, comme le disait votre conseillère lorsque vous étiez Place Beauvau en 2004, il n’y a pas plus de délinquance parmi la migration rrom en provenance de Roumanie que dans l’ensemble de la population française.

Quant aux dix inspecteurs du fisc qui contrôleraient « la situation des habitants de certains camps », ils n’ont pas du trouver le chemin. Ils n’ont pas fini non plus du côté de Neuilly. Sans parler d’une certaine héritière d’une certaine énorme entreprise, il semble qu’un ancien élu de la ville ne paie plus ses impôts depuis des années... en bon gitan cependant, je ne le poukave [1] pas !

Enfin, monsieur le président, votre ancien ministre de l’intérieur et néanmoins ami, n’a pas manqué d’humour, en annonçant aussi l’aménagement de nouvelles aires d’accueil pour gens du voyage, dont on n’a pas vu l’ombre. Vous me direz qu’il a fait mieux que ça, et vous avez raison ! La blague sur les auvergnats était tellement plus drôle... et d’autres de ce type qui ont fait plier de rire les juges. Qu’importe, il est resté quand même digne et droit dans ses bottes place Beauvau. Il le reste encore, à vos côtés.


Association "La voix des Rroms"
50, rue des Tournelles
75003 PARIS
www.lavoixdesrroms.org

[1] D’origine rromani, ce mot de l’argot français veut dire « dénoncer ».

mercredi 27 juillet 2011.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0