accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > ACTUS générales > La France, vue d'ailleurs
Medias - Vu d Le retour d’Ardi Vrenezi

Expulsé en 2010 au Kosovo, un adolescent polyhandicapé revient en France

 
source : Romandie News

Un adolescent kosovar polyhandicapé et sa famille, expulsés l'an dernier au Kosovo mais autorisés récemment par la France à revenir en Lorraine, devaient arriver dans la soirée de jeudi à Metz en provenance de Pristina, a-t-on annoncé de sources concordantes.

Ardi Vrenezi, 16 ans, ses parents, son frère et sa soeur âgés de respectivement 18 et 14 ans, auxquels le ministère de l'Intérieur avait délivré un visa la semaine dernière, devaient atterrir vers 20H00 sur la base aérienne 128 de Metz-Frescaty à bord d'un avion sanitaire médicalisé, a dit Joëlle Lang, membre d'un comité de soutien au jeune Kosovar.

Un médecin et du personnel soignant devaient également se trouver dans l'appareil affrété par les autorités françaises, a précisé Mme Lang, qui avait reçu dans la journée de Paris l'autorisation d'accueillir la famille Vrenezi à l'aéroport militaire, où les journalistes n'ont pas pu pénétrer.

L'adolescent, selon elle lourdement handicapé et difficilement transportable, devait ensuite être emmené par ambulance à l'hôpital Bon Secours de Metz, où il devrait rester quelques jours avant d'être admis dans un institut spécialisé en Moselle, d'après une source proche du dossier.

Le jeune Kosovar et sa famille avaient été expulsés au Kosovo le 4 mai 2010 par décision du préfet de la région Lorraine, Bernard Niquet, nommé en novembre dernier au Conseil d'Etat.

L'adolescent, ses parents, son frère et sa soeur, installés clandestinement en France depuis 2009, avaient alors été emmenés par une trentaine de gendarmes de l'institut d'éducation motrice de Freyming-Merlebach (Moselle) où Ardi était soigné depuis plusieurs mois.

L'expulsion, conduite devant le personnel soignant choqué et impuissant, avait provoqué la mobilisation du Réseau éducation sans frontières (RESF), de l'Association des paralysés de France (APF) et de plusieurs autres associations.

Une pétition Pour le retour d'Ardi avait recueilli plusieurs milliers de signatures et de nombreux élus étaient intervenus pour que l'adolescent puisse recevoir en France les soins appropriés qui ne pouvaient pas lui être donnés dans son pays d'origine.

Le conseil régional d'Ile-de-France, notamment, avait affiché la photo du jeune Kosovar sur ses grilles tandis que le Conseil de Paris avait adopté un voeu demandant son retour et que des recours avaient été introduits par le comité de soutien au Conseil d'Etat.

La semaine dernière, dans un communiqué commun, le RESF et l'APF s'étaient réjouis qu'Ardi et ses parents allaient bénéficier d'un visa les autorisant à revenir en France.

C'est un soulagement pour tous ceux qui se battent pour empêcher que cet adolescent polyhandicapé sévère subisse une mort prématurée et dans des conditions inacceptables faute de la prise en charge qui lui était donnée en France, avaient dit les deux associations.


voir aussi :

Nouvelle lettre d’Ardi (23/07/11)

 
Communiqué commun RESF/APF

Ardi Vrenezi et toute sa famille autorisés à revenir en France, le rapatriement par un vol sanitaire s’impose

jeudi 28 juillet 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles