accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 17-Charente Maritime ...
Contact
Pictos - URGENT 2

URGENTISSIME !!!! Nouvel appel à mails/fax pour la libération de M. Muharem SACIRAJ, père de trois enfants
Maintenu en rétention par le préfet de l’aube malgré une décision de la CEDH suspendant l’expulsion !

 


22/08 : Malgré la décision de la CEDH (Cour européenne de justice), le préfet de l’Aube fait de la résistance et refuse de libérer Muharme SACIRAJ.
Catherine Henuin, secrétaire générale de la préfecture : « Nous n’avons pas l’intention de faire bouger la rétention ».
Continuons à adresser mails et fax pour obtenir sa libération

Envoi de fax et de mails en masse pour faire libérer M. Muharem SACIRAJ du CRA de Metz : alors que la CEDH a suspendu la mesure d’éloignement, le préfet de l’Aube refuse toujours la libération de ce père de famille de trois enfants, dont l’un est handicapé

source : RESF 17

Merci d'adresser fax et mails à la préfecture de l'Aube.
Vous pouvez vous inspirer du modèle ci-dessous, en restant courtois.

N° de fax de la préfecture de l'aube : 03 25 73 77 26
Préfet : Christophe Bay, Mail : prefecture@aube.gouv.fr
Catherine Henuin, secrétaire générale et sous préfète de Troyes : secretaire-general@aube.gouv.fr

 


Monsieur Le Préfet de l'Aube,

Le 01/08/2011, vous avez pris un arrêté de placement en rétention à l'encontre de Monsieur SACIRAJ Muharem, ressortissant kosovar, appartenant à la minorité rom.

Le 05/08/2011, la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) décidait de suspendre la mesure d'éloignement vers le Kosovo.

La CEDH demande à Monsieur SACIRAJ Muharem de déposer une requête au fond au plus tard le 19 Août. La mesure de suspension de l'éloignement vers le Kosovo est valable jusqu'à ce que la CEDH statue sur le fond du dossier. Cette procédure juridique prend plusieurs mois.

La mesure d'éloignement étant suspendue, il n'y a donc aucune raison pour que Monsieur SACIRAJ Muharem soit maintenu au centre de rétention depuis le 05/08/2011.

Nous exigeons la libération immédiate de Monsieur SACIRAJ Muharem. Le maintenir en rétention serait faire de la rétention une mesure punitive à son égard.

La place de Monsieur SACIRAJ Muharem n'est pas en rétention ! Sa place est auprès de sa femme enceinte de 5 mois et de ses 3 enfants, dont l' un est handicapé.

Comptant sur votre discernement, je vous prie d'agréer, Monsieur Le Préfet, l'expression de mes sentiments citoyens les plus respecteux.

NOM PRENOM


voir aussi :

 

 

 

Le premier appel à mails/fax

samedi 13 août 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW