accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 30-Gard > Mobilisations / Evènements
Contact

Communiqué de presse de la Ligue des Droits de l’Homme Section de Nîmes

 
Des familles, avec des bébés et de jeunes enfants, qui campent sur un trottoir depuis lundi 29 août parce qu’elles ont été expulsées de leur hébergement de secours. A notre époque, dans notre société, ça semble incroyable. C’est pourtant la réalité. Dix familles tchetchènes la vivent à Nîmes, devant les grilles de la préfecture.
source : Blog RESF30

 

 

 

Venez les rejoindre, pour faire entendre la voix des citoyens qui les soutiennent, Samedi 3 Septembre 2011 à 17 h, devant la Préfecture, sur l’Avenue Feuchères, à Nîmes.
 
 

Signez la Pétition en ligne

 Ligue des Droits de l’Homme
Section de Nîmes

Nîmes, le 1er septembre 2011

Lien Communiqué de presse en pdf: LDH-projet communiqu- 010911

Communiqué de presse
Familles à la rue : mettre fin à l’intolérable

 

 

Des familles, avec des bébés et de jeunes enfants, qui campent sur un trottoir depuis lundi 29 août parce qu’elles ont été expulsées de leur hébergement de secours. A notre
époque, dans notre société, ça semble incroyable. C’est pourtant la réalité. Dix familles tchetchènes la vivent à Nîmes, devant les grilles de la préfecture.

Ces familles sont dans des complications administratives diverses. Pour autant peut-on accepter qu’elles en soient réduites à demander ainsi d’être correctement
traitées ? Face à cette situation, la question est d’abord humanitaire : il a fallu et il faut porter une assistance matérielle et morale à ses familles. Associations et, spontanément, particuliers se sont portés à leurs côtés.

La question est aussi politique. Cette situation intolérable et indigne de notre République résulte de la stigmatisation des étrangers, de la suspicion à leur égard
entretenue par le gouvernement : de la véritable xénophobie d’Etat.
Celle-ci se traduit notamment par une circulaire de mai 2011 du ministère de
l’intérieur qui durcit considérablement l’accès au dispositif d’hébergement
d’urgence des demandeurs d’asile.

La section de Nîmes de la Ligue des Droits de l’Homme appelle donc les Nîmois à :

- Manifester leur solidarité, comme beaucoup l’ont déjà fait,

- Exiger qu’une solution soit trouvée avant que des conséquences graves ne soient effectives,

- Signer la pétition « Un logement pour des familles à la rue ! » proposée
par RESF (Réseau Education Sans Frontières
(Sites Web : http://lewebpedagogique.com/resf30) et la LDH (Ligue des Droits de l’Homme).

vendredi 2 septembre 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles