accueil RESF
DON au RESF

La Voix du Nord : Lille Quartiers - À nouveau, Nelo Pedro menacépar une obligation de quitter le territoire

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...
Medias - La Voix du Nord - VDN

Lille Quartiers - À nouveau, Nelo Pedro menacépar une obligation de quitter le territoire

 


Nelo Pedro espérait encore obtenir un titre de séjour étudiant pour poursuivre ses études au lycée Baggio. PH. ARCHIVES ÉLÉONORE DELPIERRE

Précisions : l'article contient quelques "déformations" par rapport à ce que j'ai répondu au téléphone, sans savoir que c'était destiné à publication. Nous n'attendons que la décision du préfet de ne pas donner une suite favorable à la demande de titre de séjour pour terminer les études. La "Commission départementale des expulsions" n'existe pas, je parlais d'une éventuelle présentation en CODRESE, commission de réexamen des situations....Et, on garde espoir, on ne lâchera pas!!! JC, RESF Lille,pas "représentant de RESF"

 

 

Nelo Pedro est en bac pro électrotechnique au lycée Baggio, et risque de ne pas finir l'année. ...

La raison : le préfet aurait signé un avis d'expulsion à son égard. On l'évoquait déjà cet été (notre édition du 10 août), depuis son arrivée en 2009, ce jeune Angolais au passé d'enfant-soldat lutte pour obtenir un titre de séjour étudiant, mais n'a eu, pour le moment, que des autorisations provisoires de séjour (APS).

« Nous n'avons pas encore reçu la notification officielle qui lui intime de quitter le territoire, raconte Jacques Caude, de Réseau éducation sans frontières. Mais c'est tout comme. » En attendant, Nelo poursuit ses études au lycée Baggio. « Il était vraiment content de commencer les cours et de sortir du star-système dans lequel il était dans son ancien lycée. Alors aujourd'hui, il est vraiment très déçu. » Ce « star système », c'est la mobilisation qui s'est formée, il y a quelques mois, autour de lui, lorsqu'il était en CAP au lycée Jean-Monnet. Ses camarades de classe avaient alors manifesté pour que sa situation soit régularisée. Des actions qui avaient permis de le sauver de l'expulsion une première fois. Car déjà, en février dernier, il avait fait l'objet d'une première obligation de quitter le territoire qui lui avait valu d'arpenter longuement le centre de rétention de Lesquin.

Plus beaucoup d'espoir

Tant que la notification officielle n'a pas été publiée par le préfet, RESF ne peut pas faire grand-chose. « Nous allons relancer les relations qui nous ont appuyés ces derniers mois dans le combat pour Nelo, affirme Jacques Caude. Mais nous n'avons pas beaucoup de temps. Avec la nouvelle loi Besson, il peut être expulsé en soixante-douze heures. » Une présentation de son dossier à la Commission départementale des expulsions est envisagée, même s'il n'y a, pour le représentant de RESF, plus beaucoup d'espoir : « On nous a fait comprendre que le préfet ne reviendrait pas sur sa décision. »

voir aussi :

LES INFOS de RESF5962. jeudi 15 sept.  RESF - Logo RESF avec texte "resf" 48x67 pixels Deux bonnes nouvelles et une mauvaise

samedi 17 septembre 2011.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0