accueil RESF
DON au RESF

Le Pays : Belfort - Un couple et deux enfants interpellés en vue d'une expulsion

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...

Le Pays: Belfort - Un couple et deux enfants interpellés en vue d’une expulsion

 


Les enfants de la famille Azemi étaient scolarisés à l’école maternelle Aragon. « On ne comprend pas que l’interpellation ait eu lieu un jour de classe », commentent les membres de Réseau éducation sans frontières. Photo Guillaume Minaux

source : Le Pays

par Guillaume Minaux

Un rassemblement a eu lieu hier après-midi devant l’école Aragon, à Belfort, pour protester contre l’interpellation de la famille Azemi. Le couple et ses deux enfants sont menacés d’expulsion vers le Kosovo.

Meschidée, 4 ans, n’est pas allée à l’école hier matin. La fillette a été interpellée par la police au lever du jour, avec ses parents et son petit frère de 2 ans. Sa maman, enceinte de cinq mois, n’a pas supporté l’arrestation. « Elle pleurait, elle s’est effondrée », racontent des témoins.

Originaire du Kosovo, la famille Azemi a quitté son pays en avril 2009 pour chercher refuge en France. « Ce sont des Roms, raconte Monique Leguen, du Réseau éducation sans frontières (RESF). Chez lui, le papa, 27 ans, a travaillé comme photographe puis comme vendeur sur les marchés. C’est là qu’il a eu des problèmes avec les autres marchands. La maman, elle, militait pour la scolarisation des enfants roms. »

En France, Jeton et Jaha Azemi ont vu leur demande d’asile rejetée (lire l’encadré). « Le Kosovo est maintenant considéré comme un pays sûr, donc les expulsions se multiplient, explique Monique Leguen. La préfecture nous avait demandé de proposer une aide au retour à cette famille, mais ils ont refusé. Pour eux, c’était impensable de repartir. »

Dans un rapport publié le 28 octobre 2010, l’organisation Human Rights Watch écrivait : « Les Roms et les groupes minoritaires apparentés expulsés d’Europe occidentale vers le Kosovo y subissent la discrimination et se retrouvent dans un profond dénuement, ce qui équivaut à des violations des droits humains. »

Sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) délivrée par la préfecture du Territoire de Belfort, la famille Azemi a été arrêtée à la résidence Legrand. L’hébergement temporaire géré par l’Armée du Salut dispose de 30 places pour les demandeurs d’asile déboutés ou pour les primo-arrivants. « J’ai vu la police se garer dans la cour à 6 h 05, raconte une résidente, encore sous le choc. J’ai eu peur, j’ai dit à mon mari de partir. Et puis je me suis approchée pour me renseigner ; la police a dit qu’elle venait pour la chambre 28. »

Une heure après le départ de la police aux frontières, qui a emmené la famille Azemi vers le centre de rétention de Metz, l’émotion était encore vive au sein du foyer de l’Armée du Salut. « Quand il y a des enfants, c’est toujours traumatisant », raconte un témoin de l’arrestation. Un proche du père de famille ne comprend pas : « On vit ça comme un kidnapping, témoigne-t-il. On ne sait pas où ils sont emmenés, comment vont les enfants, etc. »

Vingt-cinq personnes se sont rassemblées hier à 17 h devant l’école de la fillette, la maternelle Aragon. « Nous sommes venus dire notre tristesse », explique Céline Souakria, porte-parole de RESF dans le Territoire de Belfort. L’espoir de voir un juge des libertés et de la détention se prononcer contre le maintien de la famille Azemi en centre de rétention est mince : leur expulsion vers le Kosovo doit intervenir « très rapidement », indique la préfecture du Territoire de Belfort. « La maman est enceinte, tout de même, s’indigne Monique Leguen. Mais la dernière famille que nous suivions et qui a été expulsée, en juillet, avait dû prendre l’avion le lendemain de son interpellation. On a peur que ça recommence. Si c’est le cas, la petite Meschidée ne retrouvera plus les enfants de sa classe. « L’an dernier, elle n’avait pas raté une seule journée », glisse son ancienne institutrice. Sa nouvelle maîtresse, elle, se demande comment elle va expliquer la situation aux autres enfants. Et se prépare à devoir enlever la photo de la fillette des murs de l’école.

Selon la préfecture du Territoire de Belfort, la famille Azemi, de nationalité kosovare, « est entrée irrégulièrement en France le 15 avril 2009 ». Elle a sollicité l’asile auprès de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) qui a rejeté leur demande par une décision du 25 janvier 2010.

« Cette décision de rejet a été confirmée par un jugement du 23 décembre 2010 de la Cour nationale du droit d’asile qui a notamment estimé que leurs craintes, en cas de retour au Kosovo, ne sont pas fondées, explique la préfecture. Le Kosovo a été inscrit sur la liste des pays sûrs le 11 mars 2011 par l’Ofpra, pour qui il s’agit donc d’un pays qui "veille au respect des principes de la liberté, de la démocratie et de l’état de droit, ainsi que des droits de l’homme et des libertés fondamentales". »

Le 23 mars 2011, la préfecture a délivré « un arrêté portant refus de séjour assorti d’une obligation de quitter le territoire français » à l’encontre de la famille Azemi. Le Tribunal administratif de Besançon a rejeté, par un jugement du 2 août 2011, leur recours en annulation de cet arrêté.

« Avant leur départ pour le Kosovo où le père a conservé des attaches familiales, le couple et leurs deux enfants ont été placés au Centre de rétention administrative de Metz, poursuit la préfecture. Celui-ci est aménagé pour recevoir les parents accompagnés d’enfants. » La mère de famille a aussi été examinée par un médecin « qui a jugé que son état de santé lui permet de voyager ».


voir aussi :

Le Pays : Belfort : Rassemblement contre l’expulsion d’une famille de sans-papiers
samedi 17 septembre 2011.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
  • Ce média mentionne... :
    RESF
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0