accueil RESF
DON au RESF

L'Union : Soissons / Vol de voiture Pris la main dans le sac, les deux sans-papiers filent droit en prison

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...
Medias - L

Soissons / Vol de voiture Pris la main dans le sac, les deux sans-papiers filent droit en prison

 
source : L’Union

Hamdi et Salim sont comme deux enfants à la barre du tribunal. Deux chérubins pris la main dans le pot de confiture. « J'ai rien fait madame le juge, je le jure sur la tête de mère », supplie Salim, Algérien âgé de 18 ans. Hamdi, originaire de Tunisie se tient à côté, les yeux baissés et les bras dans le dos.
Dans la nuit de dimanche à lundi, les deux garçons, en situation irrégulière sur le territoire, se sont mis dans une situation bien inconfortable. Une patrouille de la BAC de Soissons les a repérés alors qu'ils se trouvaient à bord d'une Peugeot 205 rue Porte-Crouy. La vitre avant était brisée, le cache neiman arraché, et les fils pendants. L'un des deux était penché sous le volant.
Une version que les deux garçons contestent. « Nous sommes venus à Soissons pour un mariage. C'était la première fois. En sortant à trois heures du matin, il n'y avait plus de train pour regagner Paris. On a voulu se reposer un peu », raconte Salim, les mains jointes. Pour l'avocat de la défense Me Landry, cette version est « tout à fait plausible ». Ce dernier note également que les prévenus sont « en situation irrégulière, donc ils ont des gueules de coupable ».
Le vice-procureur ne croit pas une seconde dans les dires des deux étrangers. « Les faits s'imposent, c'est un tissu de mensonge ». Une peine de six mois de prison ferme assortie d'une interdiction de territoire de trois ans est requise.
L'action des deux jeunes n'est pas sans conséquence. Le propriétaire de la Peugeot a subi un préjudice notable du fait des dégradations. Touchant actuellement le RSA, il n'a pu effectuer une mission d'intérim, faute de véhicule.
Les magistrats ont finalement évalué le discours des prévenus : trop « fantaisiste ». Ils ont été condamnés à deux mois de prison ferme, et ont été conduits directement à la maison d'arrêt de Laon.

mardi 20 septembre 2011.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0