accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 59/62-Nord / Pas de Calais > Dans la presse locale
Contact
Medias - AFP - Agence France Presse

Refus d’asile : une Algérienne enceinte tente de se suicider

 
source : AFP

Une Algérienne enceinte de huit mois, se trouvait toujours hospitalisée à Lens (Pas-de-Calais) mardi, après une tentative de suicide lundi à Liévin, consécutive au refus de sa demande d'asile, a-t-on appris auprès de son mari.

Samia Hamadou, 27 ans, a avalé "deux plaquettes de médicaments" à son domicile, la veille, a expliqué son mari, Ahmed Hamadou à l'AFP.

La jeune femme qui était seule chez elle avec ses deux filles de quatre et deux ans au moment de l'acte, a neammoins réussi à appeler elle-même les pompiers, selon son époux.

Les demandes d'asile du couple depuis son arrivée en France en août 2009 ont toutes été rejetées. Le 23 septembre, la préfecture du Pas-de-Calais a notifié aux époux le rejet de leur dernier recours dans ce type de procédure, décision assortie d'un arrêté portant Obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Cet arrêté semble avoir déclenché le geste de Mme Hamadou, "sous le coup du traumatisme", selon Jacques Caude, membre du Réseau éducation sans frontière dans le Nord/Pas-de-Calais.

Néanmoins, "il n'y a pas pour l'instant d'arrêté de reconduite à la frontière", a précisé le secrétaire général de la préfecture du Pas-de-Calais Jacques Witkowski. Selon lui, les époux Hamadou disposent encore de possibilités de recours qui leur ont été "notifiées dans le même courrier" du 23 septembre, mais "ils ne se sont pas encore manifestés".

M. Hamadou estime que les autorités n'ont "pas pris en compte la grossesse de [sa] femme" dans leur décision. Impliqué dans des activités de bénévolat depuis deux ans, il insiste sur la bonne intégration de sa famille. Sa deuxième fille est née en France.

Ces arguments "seront pris en compte en cas de nouveau recours, mais ils ne pouvaient pas l'être dans la demande d'asile, faite pour des motifs politiques" uniquement, répond Jacques Witkowski.

Une procédure de reconduite à la frontière ne sera engagée que si le couple ne se manifeste pas dans les deux prochains mois, a indiqué la préfecture.

En août 2009, Samia Hamadou avait été hospitalisée pendant trois mois pour dépression, selon son mari "à cause du traumatisme" engendré par des pressions subies en Algérie : M. Hamadou, ancien militaire de 48 ans, affirme avoir reçu des "menaces de groupes terroristes".


voir aussi :

Communiqué RESF 59/62

DRAMATIQUE SUITE d’UNE OQTF : UNE MAMAN ENCEINTE TENTE DE SE SUICIDER À LENS

 

Medias - Nord Eclair - Nord-Eclair - Nord Éclair - Nord-Éclair Liévin - La famille Hamadou, menacée d’expulsion, envisage un recours auprès du tribunal administratif de Lille

 

 

 

 

mercredi 5 octobre 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles