accueil RESF
DON au RESF

Toulouse : UN NOUVEAU CENTRE DE RETENTION A TOULOUSE !JOURNEE DE MOBILISATION LE 17 JUIN

Accueil > RESF > LA VIE DU RÉSEAU ...
Contact

Toulouse : UN NOUVEAU CENTRE DE RETENTION A TOULOUSE !
JOURNEE DE MOBILISATION LE 17 JUIN

 

Le projet de loi sur l’immigration a été adopté par l’assemblée
nationale le 17 mai 2006. Dénoncé depuis plusieurs mois par plus de
700 organisations, il constitue une nouvelle attaque du gouvernement
contre les étrangers, avec ou sans papiers :
- Durcissement des règles permettant aux étrangers en situation
régulière d’être rejoint par leur famille
- Nouvelle remise en cause du droit d’asile
- Travailleur immigré jetable en fonction des besoins
- Suspicion généralisée sur tous les mariages mixtes
- ...

Au c ?ur de la traque aux immigrés : Les centres de rétention (prisons
pour sans papiers)

Des rafles massives de la couleur de peau se multiplient partout en
France... La circulaire du 21 février 2006 sur les conditions
d’interpellation des sans-papiers développe les moyens de les piéger
à leur domicile, à la Préfecture et même à l’hôpital.

Pour mettre en ?uvre sa politique et reconduire à la frontière les
immigrés « subis », le gouvernement a à sa disposition les centres de
rétention administrative dans lesquels sont jetés les sans-papiers
faisant l’objet d’une reconduite à la frontière.

Au mois de juin s’ouvre à Blagnac un nouveau centre de rétention dont
la capacité d’accueil a été multipliée par cinq et qui se situe en
bout de piste de l’aéroport.... Une de ses particularités réside dans
« le quartier famille » spécialement conçu pour pouvoir enfermer des
parents et leurs enfants.

Des enfants mineurs (certains étant nés en France), des personnes
âgées, des futurs mariés parfois interpellés à quelques jours de la
célébration de leur mariage vont ainsi se retrouver enfermés jusqu’à
32 jours dans une prison entourée de barbelés sous la surveillance
permanente des policiers alors même que leur seul tort est d’être
dépourvus d’un titre de séjour.

L’enfermement pour les enfants est particulièrement traumatisant et
destructeur pour leur équilibre. Ce centre est muni de chambres
médicalisées pour éviter les transferts vers l’hôpital des étrangers
malades. Il est aussi entièrement équipé pour l’accueil des personnes
handicapées.

Des 22 centres de rétention existant, le centre de Blagnac, devient
de par sa capacité (163 places) le deuxième de France. Son existence
entre dans la logique du chiffre établi par le ministère de
l’intérieur qui compte renvoyer cette année 25000 étrangers.

Face à ces attaques, organisons la résistance

Nous appelons à une forte mobilisation pour signifier notre refus de
l’ouverture de centre de rétention et pour dénoncer cette politique
de répression et d’expulsion.

CONFERENCE DE PRESSE A 10H00 (Bus 17 Arrêt Dewoitine) SUIVI D’UNE MARCHE JUSQU’AU CENTRE MANIFESTATION A 14H30 CENTRE COMMERCIAL (EMPALOT) EN DIRECTION DE LA PREFECTURE

PREMIERS SIGNATAIRES : Act up, AGET-FSE, Alternative Midi Pyrénées,
APIAF, ATD Quart Monde, Collectif Inter associations, FCPE 31, FSU
31, LCR, Ligue des Droits de l’Homme, Médecins du Monde, Motivé-e-s,
MRAP, Pastorale des migrants, PCF, Ras l’Front, RESF 31, SAF, SAVIF/
PEA, SUD Education, Sud services publics, Union Syndicales Solidaires

jeudi 15 juin 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF / LA VIE DU RÉSEAU
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0