accueil RESF
DON au RESF

Appel à fax/mail pour M. HUANG Shili15/11 Libéré au JLD

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 75-Paris > Actions - Evénements > Appels à soutien > Familles, jeunes majeurs libérés
Contact
Pictos - URGENT 2

Appel à fax/mail pour M. HUANG Shili
15/11 Libéré au JLD

 

Modèle de courrier ci-dessous à personnaliser :
 
Pour sa libération :
Écrire à M. Michel GAUDIN, Préfet de Police de Paris

Fax 01 53 71 67 23

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr
 



Faudra-t-il effectuer un test ADN pour faire respecter les droits de M.
HUANG Shili ?

Monsieur le Préfet,
 

M. HUANG Shili a été arrêté à son travail, le mercredi 9 novembre 2011, et placé en rétention au CRA 3 de Vincennes, le lendemain, jeudi 10 novembre 2011.

Né le 5 novembre 1985 en Chine, M. HUANG Shili est en France depuis 8 ans.
Il vit en concubinage avec Mme REN Yuan Yuan, née en Chine le 3 décembre 1985, présente en France depuis 2001 et en situation régulière. Il est important de signaler qu¹elle est enceinte de bientôt 3 mois d'un enfant de M. HUANG Shili.

Tous deux ont ouvert un petit restaurant-traiteur dans le 12e, restaurant fermé depuis l¹arrestation de M. HUANG Shili sur son lieu de travail.
La mise en rétention de M. HUANG Shili empêche sa compagne et mère de son futur enfant de travailler et plonge le couple dans une angoisse et une anxiété insupportables.
Renvoyer Mr HUANG Shili en Chine serait donc dramatique pour lui, sa compagne, leur futur enfant, et de surcroît contraire aux principes de la Convention européenne des droits de l'homme et de la Charte européenne des droits fondamentaux.
M. HUANG Shili est passé au tribunal administratif le lundi 14 novembre 2011 et le juge a prétendu qu¹un an de concubinage n¹était « pas suffisant » pour établir la vie commune et que « rien ne prouvait » que l¹enfant à naître était le sien.  Faudra-t-il effectuer un test ADN pour faire respecter la Convention des droits de l¹enfant ? M. HUANG Shili ne demande pas mieux que de prouver sa bonne foi !
Par ailleurs, M. HUANG Shili a une famille conséquente en France, en dehors de sa compagne, en particulier un grand-oncle, une grande-tante, un oncle et une tante qui sont français, tout comme leurs 3 enfants.
M. HUANG Shili suit des cours de français, parle le français, vit dans ce pays depuis 8 ans, a un emploi et un logement qu¹il partage avec sa compagne. Il présente donc toutes les dispositions pour être régularisé dans les plus brefs délais.
Quant à la mère de son enfant, Mme REN Yuan Yuan qui est, rappelons-le, en situation régulière, elle a une très grande famille en France : un frère, une s¦ur, ses deux parents, un grand-père, une grand-mère, 4 tantes, 4 oncles, et leurs enfants, soit sept cousins germains, dont certains ont eux-mêmes des enfants.
Au vu de tous ces éléments positifs, il nous semble urgent que vous preniez la décision de libérer M. HUANG Shili et  de lever les mesures prises contre lui.
Recevez, Monsieur le Préfet de Police de Paris, mes sentiments distingués.

mardi 15 novembre 2011.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 75-Paris / Actions - Evénements / Appels à soutien / Familles, jeunes majeurs libérés
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0