accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 59/62-Nord / Pas de Calais > Dans la presse locale
Contact
Medias - La Voix du Nord - VDN

Faute de financements, l’OIM ferme son bureau calaisien

 
Installée à Calais depuis 2006, la cellule locale de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) va fermer ses portes le 30 novembre.

Le déménagement de la structure, chargée d'informer les migrants sur les dangers d'un passage vers l'Angleterre, aura lieu jeudi. « Notre dernier programme, financé par les Britanniques, arrive à son terme et nous n'avons trouvé aucun appel d'offres qui corresponde à ce que l'on propose à Calais », souligne Nazanine Nozaria, coordinatrice de projets pour l'organisation intergouvernementale, basée à Genève (Suisse).

L'annonce de cette décision s'est faite par le biais d'une conférence de presse, hier après-midi, au siège calaisien de l'organisme, rue des Quatre-Coins. La structure emploie une seule personne à Calais : la Boulonnaise Nazénine Laiji. « Depuis 2006, grâce à nous, près de 330 migrants ont bénéficié de l'aide à la réinsertion après le retour volontaire dans leur pays, avec globalement de très bons résultats », a souligné Nazanine Nozarian. Nazénine Laiji s'est quant à elle félicitée d'avoir « fait évoluer la perception de l'aide au retour volontaire dans l'esprit des migrants ». Un dispositif qui, en l'absence de l'OIM, sera assuré par l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFFII), basé dans les locaux du commissariat central de Calais. •

samedi 19 novembre 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles