accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > Agir avec le RESF > Campagnes nationales -> > Campagne « Etrangers dans les préfectures, l'indignité ! » -> > Communiqués
Contact
 RESF - logo cartouche et texte Communiqué de presse interassociatif

Conférence de presse contre les conditions d’accueil et de traitement des dossiers des étrangers dans les préfectures d’Ile de France (Paris 5 décembre 2011)

 
Communiqué de presse (28.11.11)
 
Les associations et syndicats mobilisés
contre les conditions d’accueil et de traitement des dossiers
des étrangers dans les préfectures d’Ile de France
 
Vous trouverez ci-dessous (et ci-joint au format pdf) l’appel
 
« Assez d’atteintes aux droits et à la dignité des personnes dans les préfectures »
 
Il est lancé par un très large regroupement d’associations et d’organisations syndicales, engagées dans la défense des droits des étrangers, qu’ils soient en situation régulière ou dans l’attente d’une régularisation de leur situation.
 
Les signataires dressent, au-delà des spécificités des différentes préfectures et lieux d’accueil, un constat largement partagé : files d’attente interminables, conditions d’accueil souvent déplorables, manque d’information sur des procédures complexes, refus de délivrance de formulaires administratifs au guichet, absence d’attestations de dépôts ou de récépissés, délais démesurés pour le traitement des dossiers, multiplication des titres précaires, décisions administratives qui ignorent trop souvent les situations humaines, décisions du juge administratif non prises en compte : la liste est longue des atteintes à la dignité des personnes et aux droits qui doivent être dénoncées !
 
Personne n’est épargné, qu’il s’agisse des étrangers en situation régulière, contraints à de multiples démarches pour le renouvellement de leur titre ou de ceux qui cherchent à faire régulariser leur situation et qui doivent revenir plusieurs fois et de plus en plus tôt pour espérer décrocher le dossier espéré, puis attendre encore plusieurs mois une réponse, trop souvent négative.
 
La très grande majorité des migrants, avec ou sans papiers, sont des travailleurs ou des futurs travailleurs et font partie du salariat. Les politiques de l'Etat, relayées par les préfectures et les directions du travail les transforment en victimes. Ils sont contraints de travailler « au noir » et utilisés,  malgré eux, comme vecteurs de la déréglementation sociale, alors qu’il faudrait leur appliquer les engagements ministériels gagnés par la lutte des travailleurs sans papiers.
 
Ce sont aussi des citoyens européens, les roms de Bulgarie et de Roumanie, qui sont victimes de pratiques discriminatoires et de procédures extralégales (OQTF collectifs pré remplis, assortis de motifs sans rapport avec la situation réelle des personnes concernées, etc).
 
Enfin parmi ces signataires figurent des organisations qui syndiquent les salariés qui travaillent dans les préfectures et centre d’accueil des demandeurs d’asile, soumis à des conditions de travail pénibles et dont beaucoup vivent mal le sort réservé aux usagers qui s’adressent à eux.
 
Pour les organisations mobilisées, ces situations insupportables sont le résultat, non seulement de la réduction des moyens humains et matériels dans les services publics, mais aussi et surtout d’une logique politique qui tend à réduire l’immigration et considère la population étrangère comme une population de seconde zone qui n’aurait pas droit à un égal respect des droits et à une égale considération.
 
Conférence de presse commune le lundi 5 décembre à 11 h
Au local du RESF - 8 impasse Crozatier 75012 Paris
 
Distribution d'un dossier de presse détaillé sur les situations évoquées et témoignages,
informations sur les actions organisées dans les différents départements.
 
Contacts :
Jean Michel Delarbre (Resf-Ldh) : 06 89 30 86 15
David Hedrich ( Dom’Asile) : 06 69 43 17 21 
Agathe Marin (Cimade) : 06 42 15 77 14

Appel_prefectures_IDF_definitif_-_30_11_11(1)
Appel_prefectures_IDF_definitif_-_30_11_11(1).pdf

 


 Vous pouvez télécharger le dossier de presse (551 KO) :

 Dossier_de_presse_Prefectures_def
Dossier_de_presse_Prefectures_def.pdf

Contenu

Le texte de l’appel Ile de France

Rassemblements devant les préfectures d’Ile de France du 5 au 9 décembre 2011

Les signataires de l’appel

En Seine-Saint-Denis : Conditions d’accueil en préfecture : une atteinte insupportable à la dignité et aux droits des personnes.

Dans le Val de Marne : « multiplier les obstacles et les exigences… »

Dans l’Essonne : « négatif et objectivement catastrophique »

En Seine et Marne : « une dégradation assez nette… »

Hauts de Seine, à Nanterre : « situation extrêmement difficile ».

Hauts de Seine : « La lamentable sous-préfecture d’Antony »

Dans les Yvelines (Versailles) : « conditions inhumaines et indignes »

A la Préfecture de Police de Paris : un parcours d’obstacles…

Demandeurs d’asile : inégalités de traitement, non respect des textes

Le cas particulier des Roumains et Bulgares : des citoyens européens soumis à des règles particulières…

Bref compte-rendu d’une audience en préfecture (Créteil – 10.11.11)

Petite revue de presse

 

mercredi 30 novembre 2011.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW