accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 93-Seine Saint-Denis > Actions, événements > Pétitions
Contact
 RESF - Logo RESF avec texte "resf" 48x67 pixels

P2102 - Abrogation de l’OQTF et régularisation de Mohamed KEMIGUE, papa de deux enfants scolarisés à Montreuil

 

Nous avons enfin le plaisir de vous annoncer que Mohamed Kemigué est régularisé, après plusieurs années de combat : il va pouvoir travailler légalement et s’occuper de ses enfants avec plus de sérénité ! Il a raconté son histoire dans le livre "Moi, Mohamed, esclave moderne" .

Mohamed remercie toutes celles et tous ceux qui l’ont soutenu toutes ces années !

M. Mohamed KEMIGUE est arrivé  en France en 1999, et n’a plus quitté le territoire français après un passage au Royaume-Uni en 2003.

Il vit maritalement avec sa compagne, ils élèvent ensemble leurs deux enfants nés en France en 2005 et 2007. Les deux enfants sont scolarisés au groupe scolaire Jean Jaurès à Montreuil.

Ils ont depuis peu une adresse à  Aubervilliers  après avoir longtemps logé dans des conditions insalubres dans un hôtel en reconstruction à Montreuil.

M.KEMIGUE a raconté son histoire à une journaliste qui publie son histoire ce mois de janvier, sous le titre ‘Moi, Mohamed, esclave moderne’. Une de ces trop nombreuses  histoires représentatives de celles de tant de personnes qui ne demandent qu’à vivre , travailler normalement et élever leurs enfants.

Comme à sa triste habitude, la Préfecture de Bobigny a rejeté sa demande de titre Vie Privée et Familiale, bien que sa compagne dispose d’une carte de 10 ans, qu’il élève avec elle leurs deux enfants.

Les parents d’élèves de l’école Jean Jaurès connaissent bien M. KEMIGUE, sa compagne et leurs enfants, soutenus depuis 2008 dans leurs démarches pour leur permettre de vivre et travailler enfin tranquillement.

M. KEMIGUE engage un recours contre la décision de rejet de sa demande et contre  l’inévitable et sordide obligation de quitter le territoire.

Nous, parents, enseignants, citoyens, soutenons Mohamed KEMIGUE et refusons ces  décisions préfectorales qui ne respectent pas son droit à vivre avec sa compagne et ses enfants !

lundi 9 janvier 2012.

Faire connaître cette pétition

Partager  

468 signatures en ligne
La pétition est close
Si vous vous demandez « Ai-je signé cette pétition ? Ai-je confirmé ma signature ? », cliquez ici










FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles