accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > ACTUS générales > La France, vue d'ailleurs
Medias - Vu d

France : Les immigrés ont une plus mauvaise santé que les Français

 
Comment a évolué l’état de santé des immigrés depuis leur arrivée en France dans les années 70 à aujourd’hui ? C’est l’objet d’une étude du bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) qui va sortir mardi prochain 17 janvier. Une étude qui constate qu’à leur arrivée en France, les immigrés étaient en bien meilleur santé que les nationaux mais qu’au fil du temps, plus les immigrés vont passer du temps en France et plus leur santé va se dégrader.
source : Yabiladi

L’étude sur l’état de santé des immigrés a été menée par le BEH, une revue rédigée par les membres de l’Institut de Veille Sanitaire, un organisme public qui a pour objectif de surveiller la santé publique. Premier constat alarmant : l’état de santé des immigrés s’est dégradé et est même devenu encore plus mauvais que celui des Français de souche en l’espace de 30 ans, rapporte la Croix.

Le travail c’est la santé !

En 1975, lorsque le recensement a été mené, les chercheurs ont constaté que les immigrés vivaient beaucoup plus longtemps que les Français, une espérance de vie qui atteignait les 70 ans. Une raison principale à cela : l’état français allait dans les pays d’origine pour choisir et envoyer en France l’immigré le plus fort et robuste. C’est justement cette robustesse qui a permis à l’immigré de tenir et d’être en meilleur santé en France.

25 ans plus tard, après de longues années dans les usines et les chantiers, les choses ont brusquement changé. Nous sommes dans les années 2000 et l’état de santé des étrangers se dégrade plus rapidement que celui des Français. « Les étrangers ont été deux fois plus nombreux que la moyenne nationale, en proportion, à déclarer un état de santé « médiocre » ou « très mauvais » souligne le journal français. Autre détail pertinent dans l’étude : plus ces étrangers restent en France et plus leur état de santé se dégrade. « Les immigrés naturalisés sont plus malades que les étrangers qui n’ont pas acquis la nationalité », précise l’un des auteurs de l’étude. De plus, la pénibilité des tâches exécutées par les immigrés est également à prendre en considération.

Accès difficile aux soins

Aujourd’hui si l’état de santé des immigrés se dégrade  rapidement, cela est causé principalement par la difficulté d’accéder aux soins. « Les difficultés d’accès aux soins et à la prévention sont (…) aggravées par les barrières administratives comme par celles de la langue et (…) en particulier en médecine de ville. En cause, la situation économique et sociale plus défavorisée des immigrés, un accès marginal aux complémentaires santé et une moindre intégration sociale donc connaissance des ressources possibles. » explique le site Santé Log. Ces différentes difficultés entraînent donc un retard dans les diagnostics précoces et soins médicaux des étrangers qui sont, par la même manière moins prévenus des risques de maladies qu’ils encourent.

« Faible comme un Turc »

D’après l’étude, les Turcs et les Portugais sont les immigrés qui ont une santé la plus fragile. Viennent ensuite les femmes immigrées qui peuvent rencontrer des problèmes de santé au niveau de leur grossesse et enfin, il y a les immigrés politiques qui ont subi des tortures ou des traumatismes dans leur pays d’origine. « Entre 2004 et 2010, parmi les 17 836 personnes ayant consulté un dans les centres de santé du Comede, plus de 60% avaient subi des violences dans leur pays d’origine, et près d’un quart la torture. » chiffre l’étude.

Autre point souligné dans le site Santé Log, les maladies qui touchent le plus les migrants sont le Sida, l’hépatite B et la tuberculose. « Les taux de découvertes de séropositivité VIH et de déclarations de tuberculose sont ainsi 8 à 10 fois plus élevés chez les migrants que chez les non-migrants », ajoute l’étude.

Combien y-a-t-il d'immigrés en France ?

D'après l'Insee, il y a près de 5,3 millions d’immigrés en France, ce qui représente 8,4% de la population.  (Source Insee 2000). 38% d'entre eux sont originaires d’Europe et 43% d’Afrique. Ces chiffres datent de 2000 et ont été rappelés sur le site Santé Log.

 


voir aussi :

 

Medias - Le Figaro Le Figaro Santé : Les migrants plus exposés aux maladies infectieuses

mardi 17 janvier 2012.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles