accueil RESF
DON au RESF

La Voix du Nord : Villeneuve d'Ascq (59) - Entraîneur de basket et étudiant à Lille 1, le jeune Camerounais est menacé d'expulsion

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...
Medias - La Voix du Nord - VDN

Villeneuve d'Ascq (59) - Entraîneur de basket et étudiant à Lille 1, le jeune Camerounais est menacé d'expulsion

 

Diefe C., 29 ans, a été interpellé le 20 janvier puis placé une semaine en centre de rétention. Une expérience « traumatisante » pour ce jeune homme bien connu dans le basket amateur : il entraîne les cadettes de l’ESBVA et les seniors masculins de Fretin. Un engagement bénévole en marge de son boulot de serveur et de ses études d’économie. Aujourd’hui, un comité de soutien s’organise pour qu’il obtienne un titre de séjour...

PAR MARIE VANDEKERKHOVE

Il a été libéré vendredi mais l'épée de Damoclès n'a pas disparu. Au prochain contrôle de police, Diefe C. pourra être expulsé vers le Cameroun, son pays d'origine. Il aurait déjà pu l'être mercredi, « mais le juge des libertés a relevé des irrégularités dans mon interpellation », explique-t-il. Une interpellation dont il garde un triste souvenir. Après un banal contrôle routier, dans la Somme, il y a dix jours, les gendarmes ont constaté que Diefe C. était sous la coupe d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF) depuis mars 2011. « Quand ils m'ont passé les menottes, j'ai pleuré. J'avais l'impression d'être un bandit ». Première expérience avec les forces de l'ordre : « Je n'ai jamais eu une seule contravention depuis que je suis en France », souffle-t-il.

Il est arrivé en 2008, rejoignant son oncle et tuteur, conseiller municipal à Hérouville-Saint-Clair, une autre ville nouvelle (près de Caen) et ses cousins, en région parisienne. « Mes soeurs sont l'une aux États-Unis, l'autre en Afrique du Sud, je n'ai plus aucune famille au Cameroun », déplore l'orphelin.

Un an après, il a rejoint des amis dans la métropole lilloise et cherché du travail. « Au Cameroun, j'étais commercial dans l'agroalimentaire.

Mais je n'ai pas retrouvé dans ma branche ». Il devient agent de sécurité par nécessité : « Je n'ai même pas osé le dire à ma famille... » Il bifurque ensuite vers la logistique, tout en bossant dans un bar lounge, près de la préfecture, où il voit passer les stars.

Aujourd'hui, il travaille 25 heures par semaine, le soir, dans un autre café « pour pouvoir vivre ».

Mais il n'a pas laissé tomber le basket, sa passion. Au Cameroun, il était un bon joueur. Maintenant, il coache, « chez les cadettes à l'ESBVA », « qu'il a fait progresser de manière remarquable en deux ans », affirment ses soutiens. Mais aussi chez les seniors masculins à Fretin, « où sa bonne humeur et ses qualités pédagogiques sont appréciées ». Une passion bénévole qui occupe tout le temps que ses études d'économie à Lille 1, son autre engagement associatif à l'aumônerie étudiante, lui laissent encore.

Mais en mars, une OQTF est arrivée pour lui chez son cousin, en vacances. « Je ne l'ai su que plus de deux mois après. Trop tard pour contester », peste-t-il. « Et je n'ai toujours pas eu de réponse de la préfecture pour ma demande de recours grâcieux », soupire-t-il, aidé par la Cimade. Aujourd'hui, Diefe C. attend des papiers. Et s'est découvert un véritable comité de soutien parmi ses amis du monde associatif, relayé par le Réseau éducation sans frontières (RESF). Si Diefe C. affirme « n'avoir pas la culture de la contestation », eux se revoltent pour lui.

Ils ont lancé une pétition pour réclamer un titre de séjour. •

http://www.educationsansfrontieres.org/article40917.html


voir aussi :

PETITION EN LIGNE - LA LIBERTE et UN TITRE de SEJOUR pour CARTHER !

mardi 31 janvier 2012.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0