accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > ACTUS générales > La France, vue d'ailleurs
Medias - Vu d L’obsession xénophobe de Guéant

Délinquance en France : Les Marocains classés en 3ème position selon un rapport policier

 
Quelle belle entrée en campagne pour Nicolas Sarkozy ! Alors que le Président sortant vient ce soir d’officiellement annoncer sa candidature, son bras droit Claude Guéant et lui multiplient les stigmatisations à l’encontre des étrangers. Objectif : récolter les voix du Front National. Tous les moyens sont bons pour y parvenir. Un nouveau rapport, commandé par l’actuel ministre de l’Intérieur dévoilant les nationalités des délinquants vient de sortir. D’après le document, les Marocains sont en troisième position dans le classement.
source : Yabiladi

« Français et étrangers mis en cause par la police et la gendarmerie pour atteintes aux biens ou pour atteintes volontaires à l'intégrité physique », c’est le nom du nouveau rapport qui fait couler beaucoup d’encre en ce moment en France. Réalisé par l’Observatoire national de la délinquance, ce document dénombre le nombre d’actes de délinquance commis par les étrangers entre 2006 et 2011. L’on rappelle qu’en 2006, le ministre de l’Intérieur n’était autre que Nicolas Sarkozy qui deviendra président, un an après. On pourrait même se demander si à cette époque, Nicolas Sarkozy ne préparait pas déjà sa candidature à l’élection présidentielle de 2012.

+50% des délits commis par des étrangers

« Concernant les vols, sur les 305 708 personnes interpellées pour un vol avec ou sans violence ou pour un délit de destruction ou de dégradation, 52 751 ont été enregistrées comme étant de nationalité étrangère (…) Depuis 2008, le nombre d’étrangers mis en cause dans les vols a ainsi augmenté de 48,3% (…), décrit le site Europe 1. Pourquoi une telle augmentation ? Selon Alain Bauer, le directeur de l’Observatoire National de la délinquance, cette hausse s’explique « notamment par la délinquance de subsistance : on vole pour vivre en raison de la crise dans leur propre pays », explique-t-il.

Statistiques stigmatisantes

Mais ce qui est le plus alarmant, ce ne sont pas les chiffres détaillés dans le rapport mais plutôt le fait que les étrangers qui commettent ces crimes soient classés par nationalité. Une première, insiste Europe 1. Cette classification par nationalité est une énorme contradiction dans le pays des Droits de l’Homme qui interdit dans les statistiques l’utilisation de données comme la religion ou les origines ethno-raciales . Ce rapport n’est encore qu’une manière au gouvernement de Sarkozy de chasser sur les terres du FN pour récupérer des voix du parti d'extrême droite à deux mois des élections présidentielles, une chasse qui se fait, une nouvelle fois sur le dos des étrangers.

Dans un rapport de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance publié en 2007, le document met en garde contre l'utilisation abusive des chiffres dévoilés par les gouvernements, des chiffres qui risquent fortement de stigmatiser une population, plutôt que d'informer l'opinion publique. « Même en instaurant des protections importantes, il existe toujours un risque d’utilisation à des fins de persécutions des informations consignées dans les statistiques. Si les régimes démocratiques fournissent les garanties nécessaires pour éviter les abus et les usages détournés des données collectées, une dérive totalitaire pourrait transformer ces données en instruments de ciblage à des fins d’exclusion », prévient le rapport.

Les Marocains, classés troisième

Ainsi on apprend que les Roumains sont les premiers à être mis en cause par cette étude. Les actes qu’ils ont commis ont progressé de plus de 114% entre 2008 à 2010. Les Maghrébins aussi en prennent pour leur grade. Après les Roumains viennent ensuite les Algériens avec une augmentation de leurs délits de 30% entre 2008 à 2010. Les délits des Marocains quant à eux ont progressé de plus de 21%. D’après le rapport, 3032 Marocains ont été mis en cause par la police ou la gendarmerie pour vol en 2008, 3469 en 2009 et 3676 en 2010. Les ex-Yougoslaves arrivent en 4ème position avec une augmentation de +67% de délits suivis des Tunisiens avec +58.7% de délits.

Dans une interview au Figaro, le journal interroge à Alain Bauer sur les raisons d'une catégorisation pour les étrangers dans ce rapport, à quoi il répond :  « La variable «étrangers» est intéressante car, dans un pays touristique comme le nôtre, cela permet d'étudier le rôle de la population de passage, que ce soit en qualité d'auteur, mais aussi de victime. Notre but n'est pas de donner une opinion, mais de fournir les outils permettant au public de s'en forger une. ».

De son côté, le Parti Socialiste n’a pas manqué de critiquer ce rapport. Pour François Rebsamen, le chargé de la question sécuritaire de François Hollande, la publication de ce rapport marque « l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy d’un parfum nauséabond », rapporte TF1 News.

jeudi 16 février 2012.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles