URGENT Appel à fax/mail pour Abdelhakim, 20 ans, Orangeois, enfermé au CRA de MarseilleLIBÉRÉ le 14/09/2012 ! Il faut qu'il soit régularisé !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 84-Vaucluse ...
Contact
RESF - 5 Old logo Heeeeelp! 100 x 42 avec texte "resf"

URGENT Appel à fax/mail pour Abdelhakim, 20 ans, Orangeois, enfermé au CRA de Marseille
LIBÉRÉ le 14/09/2012 ! Il faut qu’il soit régularisé !

Il vit en France depuis ses 12 ans, sa compagne française attend un bébé... Dénoncé par son employeur il risque d'être expulsé !

 

Signer la pétition

Entré en France à 12 ans pour rejoindre sa famille, scolarisé à Orange de la 6e au CAP, bientôt père d’un enfant français, arrêté sur dénonciation de son employeur il risque d’être expulsé loin des siens, laissant derrière lui éplorés une jeune femme seule avec 2 enfants, son père qui a travaillé toute sa vie en France dans des conditions difficiles, ses parents adoptifs, ses soeurs, frères et amis...

Maçon, Abdelhakim a été dénoncé par son employeur qui ne le payait pas depuis plusieurs mois (sur 9 mois travaillés, seuls 2 mois ont été payés avec un salaire de misère… : 600 €/mois), tout en encaissant les loyers mais sans fournir d’attestations de paiement (l’employeur étant également marchand de sommeil… ). Abdelhakim a reçu un appel de la gendarmerie de Bollène lui demandant de venir signer un papier : il s’y est rendu en toute innocence, a signé sans même le lire, et a été arrêté puis envoyé au CRA du Canet à Marseille.

Abdelhakim BELHINDA est né le 28 octobre 1991 au Maroc, entré en France le 14 janvier 2004, avant l’âge de 13 ans. Son père, travailleur saisonnier dans le 13, ne pouvant l’héberger (n’ayant pas de logement à lui) Abdelhakim n’a donc pas pu entrer par regroupement familial. Sous Kafala de son oncle, il a rejoint celui-ci à Orange. Il a été scolarisé au collège Jean Giono, et au lycée professionnel de l’Argensol d’Orange. Il a d’ailleurs connu sa future compagne au collège : ils vivent en couple depuis 1 an et demi déjà. Ils attendent un bébé. Anaïs avait déjà un petit garçon qui a 2 ans aujourd'hui et qui appelle Abdelhakim "papa".

Il a déjà été soutenu par le RESF il y a 2 ans

Inutile de rajouter qu’Abdelhakim est désespéré… («  je vais devenir fou »…), sa famille et ses amis effondrés.

Appel à fax/mails :

Adresses :
Préfet du Vaucluse: yannick.blanc@vaucluse.pref.gouv.fr ;
Secrétariat du Préfet : 04 88 17 80 20 / 04 88 17 84 84
Fax : 04 90 86 20 76 / 04 90 85 03 00 (Fax gratuit : http://fax-gratuit.net/ )
Secrétaire générale de la préfecture : martine.clavel@vaucluse.pref.gouv.fr ;
Chef du bureau des étrangers : nathalie.fernandez@vaucluse.pref.gouv.fr ;
Adjointe au chef de bureau : frederique.lovera@vaucluse.pref.gouv.fr  Tél : 04 88 17 81 07;
Délivrance des titres de séjour : philippe.clement@vaucluse.gouv.fr

Sans oublier les vrais lieux de décision :
A l’Intérieur :
eleonore.lacroix@interieur.gouv.fr (conseillère à l’immigration)
thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
sec.colmou@interieur.gouv.fr
A l’Elysée :
pierre-rene.lemas@elysee.fr
alain.zabulon@elysee.fr
A Matignon :
premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

 

Exemple de lettre

Monsieur le Préfet,

M. Abdelhakim BELHINDA, âgé de 20 ans, se trouve actuellement enfermé au centre de rétention de Marseille. Arrêté il y a 2 ans, il avait été libéré, mais n’a toujours pas obtenu la régularisation de sa situation administrative. Né en 1991 au Maroc, il est arrivé en France avant l’âge de 13 ans, en janvier 2004, pour rejoindre son père. Celui-ci, travailleur agricole saisonnier ne pouvant le loger l’a confié à son oncle et sa tante, demeurant à Orange (adoption sous Kafala).

Abdelhakim a été scolarisé au collège Jean Giono puis au lycée professionnel de l’Argensol. C’est à Orange qu’il a connu sa future compagne, Anaïs, qui attend un bébé : il sera donc bientôt père d’un enfant français. Anaïs avait déjà un petit garçon qui a aujourd’hui 2 ans et qui appelle Abdelhakim « papa ». Ils souhaitent se marier le plus tôt possible mais, la situation administrative d’Abdelhakim n’étant toujours pas régularisée, ils n’ont pas « osé » faire les démarches auprès de la mairie d’Orange.

Maçon, Abdelhakim a été dénoncé par son employeur (qui ne lui a versé que 2 mois d’un salaire de misère - 600 €/mois - sur les 9 mois travaillés). Sans papiers, il était en effet à la merci d’une personne sans scrupules, qui était de plus « marchand de sommeil » (et il ne peut donc présenter ni fiches de paie, ni attestations de loyer).

Abdelhakim a grandi à Orange, auprès de son père, son oncle et sa tante qui sont devenus ses seconds parents, il a construit sa vie ici, il a fondé un foyer, il y a ses amis : sa vie est désormais ici, en France, auprès de ses proches. La seule chose qui lui manque, ce sont ces fameux « papiers », le sésame qu’il espère depuis des années : une carte de séjour qui lui permette enfin de vivre dignement, de ne plus se cacher, ne plus être exploité. Qui permette enfin à ce jeune couple de se marier sans crainte, de vivre en paix et préparer l’arrivée de leur enfant en toute sérénité.

Monsieur le Préfet, nous vous demandons de bien vouloir faire libérer Abdelhakim BELHINDA et donner une suite favorable à sa demande de régularisation.

Vous remerciant par avance pour l’attention que vous porterez à la situation douloureuse et si absurde de ce jeune homme et de ses proches, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, nos salutations respectueuses.

 

 

Signature


voir aussi :

SIGNER LA PETITION EN LIGNE - P2386 - Des papiers pour Abdelhakim BELHINDA

 

Communiqué de presse RESF 84 et RESF 13  RESF - logo cartouche et texte Dénoncé par son employeur il risque d’être expulsé !

lundi 3 septembre 2012.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 84-Vaucluse
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0