accueil RESF
DON au RESF

Evreux 19 Juin au Miroir d'eau de 18h30 à 21h

Accueil > RESF > LA VIE DU RÉSEAU ...
Contact

Evreux 19 Juin au Miroir d'eau de 18h30 à 21h

 

A quelques jours des vacances où sont annoncées des centaines d’expulsion d’enfants sans papiers, la mobilisation des personnels du college Henri Dunant d’Evreux continue. Soutenue officiellement par plus de 70 artistes et écrivains dont P. Delerm, François Morel, Antoine Decaunes, G. Moustaki....

Une grande soirée de solidarité est prévue au coeur d’Evreux avec l’autorisation de jean-Louis Debré, le lundi 19 juin 2006

Toutes les infos sur le communiqué ci joint et le lien ci-dessous
- http://collectif.ying-ming.monsite....

COMMUNIQUE DE PRESSE

EVREUX : MOBILISATION EXTRAORDINAIRE

SOIREE DE SOLIDARITE POUR UNE ELEVE EN DANGER
et autres enfants sans papiers

Carmen est une des élèves de notre collège depuis septembre 2005. Avant d’être accueillie par toute notre équipe pédagogique ainsi que notre structure FLE (Français Langue Etrangère) elle était passée d’établissement en établissement, sans aucune stabilité.

Carmen est arrivée d’Angola dans des conditions dramatiques, il y a quatre ans. Sa mère, Maria fuyait la prison et la torture. Elle a quitté son pays avec sa fille unique, alors âgée de 12 ans. Après avoir connu un tel calvaire, Carmen retrouvait peu à peu son sourire et sa joie de vivre.

Aujourd’hui, Carmen est parfaitement intégrée au collège. Elle travaille sérieusement et progresse. Elle est appréciée de tous, adultes comme enfants.

Mais depuis le 3 mai, tout a de nouveau basculé pour elle.

En effet, un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière avait été émis le 6 octobre 2005 par la Préfecture d’Evreux puis annulé par le Tribunal administratif de Rouen. Le Préfet de l’Eure a fait appel. Début mai, le Tribunal administratif de Douai a annulé la décision du tribunal administratif de Rouen. Depuis, Carmen et sa maman risquent à tout moment d’être arrêtées et expulsées.

Depuis mercredi 3 mai, sa vie d’écolière n’est plus la même. Comment vivre avec l’idée que sa maman peut être arrêtée à chaque coin de rue, puis expulsée vers une mort certaine ? Carmen, comme le ferait n’importe quel enfant, ne veut pas être séparée de sa maman. Elle ne veut pas la voir retourner à jamais vers la mort qu’elle a fuie.

En tant qu’enseignants, nous sommes très inquiets et considérons cette situation insupportable. Au nom des principes de la République, nous nous devons d’accueillir les élèves sans discrimination, ce que nous faisons au quotidien. Mais nous ne pouvons fermer les yeux sur une situation aussi tragique : comment expliquer à notre élève qu’elle doit suivre les cours sans pleurer, en oubliant que sa mère risque d’être expulsée ? Comment expliquer à ses camarades l’inexplicable ?
Tout le collège (adultes et enfants confondus) se trouve perturbé par cette situation dramatique.
Nous demandons, au nom des droits de l’homme, que Carmen et sa maman voient leur situation régularisée. Carmen pourrait ainsi terminer ses études et sa mère pourrait enfin vivre avec sa fille, son unique famille.

UNE MOBILISATION EXTRAORDINAIRE !

Retour sur une mobilisation des personnels, élèves et parents d’élèves hors du commun :

- 22 mai 2006 : Grève du collège Henri Dunant - Intervention devant la presse écrite, radio et TV de M. Jean-Louis Debré, Maire d’Evreux, demandant au Préfet de ne pas expulser Maria.

17h30 : Rassemblement pacifique devant la Préfecture. Conférence de Presse.

Le Préfet de L’Eure reçoit, pour la première fois, une délégation de professeurs et du Collectif de l’EURE de Soutien à Wei-Ying et Ming, aux Mineurs et Jeunes majeurs Scolarisés sans papiers ainsi que le CEFED ( Collectif Etrangers-Français, pour l’Egalité des Droits). Il annonce qu’il va réexaminer le dossier avec « bienveillance » mais refuse de s’engager à régulariser Maria.

- 23 mai 2006 : Fort mouvement pacifique des élèves du collège, qui font un sit-in devant le collège, en signe de solidarité avec leur camarade.

- 29 mai 2006 : Rassemblement pacifique devant la Préfecture. Lâcher de 500 ballons « Pas de bonheur sans sa maman » (au lendemain de la fête des mères). Le Préfet refuse de recevoir la délégation des professeurs, estimant qu’aucun élément nouveau ne justifie cette rencontre.

Depuis, aucune information concernant le réexamen du dossier de Maria Simao n’a été communiquée par la Préfecture. A l’approche des vacances scolaires, nous sommes très inquiets car des centaines d’expulsions de parents et d’enfants sans papiers sont annoncées.

LE 19 JUIN : SOIREE DE SOLIDARITE

Nous, personnels du collège Henri Dunant d’Evreux, avons décidé d’organiser à la veille des vacances, une SOIREE DE SOLIDARITE à Evreux, le 19 juin 2006, pour alerter les citoyens du danger qu’encourent Carmen et d’autres enfants scolarisés sur Evreux. Cette manifestation festive, citoyenne et pacifique aura lieu de 18h30 à 21 h au Miroir d’eau, avec l’autorisation de M. Jean-Louis Debré.
Cette soirée de solidarité sera organisée en collaboration avec le Collectif de l’EURE de Soutien à Wei-Ying et Ming, aux Mineurs et Jeunes majeurs Scolarisés sans papiers ainsi que le CEFED ( Collectif Etrangers-Français, pour l’Egalité des Droits)

SOUTIEN DE PERSONNALITES DES LETTRES ET DU SPECTACLE

Plus d’une cinquantaine d’artistes, des sportifs, des écrivains soutiennent officiellement ces personnes en danger. Parmi eux, Philippe DELERM, François MOREL, Antoine DECAUNES, Georges MOUSTAKI, Yolande Moreau, Aliocha ITOVICH, Justice OLSSON, ...

De nombreux artistes eurois s’ajoutent à cette liste et notamment de nombreux écrivains et auteurs jeunesse qui dédicaceront leurs ouvrages en hommage à Carmen.

Certains seront présents le 19 JUIN à la soirée de SOLIDARITE où plusieurs animations auront lieu :
- buffet multi-culturel
- chansons, improvisations, lectures de textes et poèmes par des enfants, des artistes et des écrivains ( dont Philippe Delerm)
- lecture par des enfants de livres envoyés et dédicacés par de nombreux auteurs et illustrateurs de jeunesse mobilisés pour Carmen, et pour tous les mineurs et jeunes majeurs scolarisés dans l’Eure menacés d’expulsion.
- Mise aux enchères d’une ?uvre du peintre Cédric ANTOINE et d’une scupture de fabienne Bonneau (bénéfices destinés à ses frais d’avocat)
- etc...

Des commerçants d’Evreux se mobilisent aussi pour cette cause puisque certains préparent le buffet, la buvette, d’autres prêtent les tables, chaises, fournissent l’électricité, etc. Un mouvement de solidarité unique et jamais vu !

Nous demandons officiellement que la maman de Carmen, Madame Maria SIMAO soit régularisée, afin que notre élève retrouve sa mère de qui elle est séparée depuis de longs mois. Nous souhaitons qu’elles puissent enfin circuler librement, vivre sous le même toi, travailler, construire des projets d’avenir, bref vivre en toute sérénité.

Fait à Evreux, le 11 juin 2006

La pétition « Il faut régulariser Maria Simao » a réuni depuis le 15 mai 2006, près de 1800 signatures.

Site où trouver toutes les informations
- http://collectif.ying-ming.monsite....

lundi 19 juin 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF / LA VIE DU RÉSEAU
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0