accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 77-Seine et Marne > Pétitions
Contact

P107 - Pétition pour le retour de Monsieur Samiel Faye à Chelles en Seine et Marne

 

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,

Monsieur le Préfet de Seine et Marne,

Nous vous signifions par la présente notre indignation profonde face à l’expulsion dont monsieur Faye a été la victime et nous vous demandons de revenir sur votre décision.

Aujourd’hui nous avons honte, Oui, honte de la façon dont la France a traité Samiel.

Le 21 décembre 1959 le haut commissariat de l’AOF reconnaissait François Faye citoyen français.

Le 14 février 2007 vous expulsez Samiel Faye (son petit-fils) du territoire français

Que s’est il passé en 50 ans pour que ceux qui choisissent la France parce que élevés dans l’amour de celle ci se voient ainsi expulsés ? Est-ce cela la reconnaissance française envers un petit-fils de tirailleur ?

Laissez nous vous rappeler divers éléments qui vous permettront de réviser votre jugement concernant cette famille.

Samiel et sa femme ont choisi de venir s’installer en France afin que leurs enfants puissent bénéficier de la meilleure scolarisation possible. Les trois enfants de ce père de famille sont régulièrement scolarisés à Chelles et la communauté éducative les reconnaît comme parfaitement intégrés.

Menuisier de profession Samiel a toujours travaillé et cette famille n’a jamais été dépendante de la société pour assumer ses frais et dépenses. Aujourd’hui madame se retrouve seule et dans une totale précarité.

Comme tant d’autres familles, cette famille sénégalaise, vivant à Chelles, avait cru aux promesses de régularisation, faites par le ministre de l’intérieur à l’occasion de la publication de la circulaire du 13 juin relative à la régularisation des familles ayant un enfant scolarisé. Comme tant d’autres familles, cette famille a été déboutée de manière injustifiée.

Brutalement séparé des siens samedi 12 février après-midi, il a été placé au centre de rétention du Mesnil Amelot puis expulsé de France le 14 février.

    Nous refusons que ces enfants soient privés de leur père au mépris de tous les droits.

    Nous refusons que cette famille vivant sans histoires soit renvoyée dans un pays que les enfants ne connaissent pas ou plus. Nous n’acceptons pas que cette famille se trouve aujourd’hui menacée et précarisée !     Comment accepter que notre pays fasse si peu de cas de la vie de ces enfants, de cette femme et de cet homme ?

    Nous n’acceptons pas que notre pays, qui longtemps fut considéré comme celui des Droits de l’Homme, bafoue aujourd’hui le droit à l’Education, le droit de vivre en famille.

Nous demandons le respect des conventions internationales signées par la France.

Nous demandons que ce monsieur, son épouse et ses enfants, puissent tous ensemble, en famille, vivre parmi nous afin que ces derniers puissent poursuivre leur scolarité en cours dans des conditions dignes et humaines. Nous vous prions d’agréer, Messieurs, l’assurance de nos salutations citoyennes

MRAP 77 ; FSU 77 ; SUD-EDUCATION 77 ; SOLIDAIRES 77 ; Sgen-CFDT 77 ; UD-CFDT 77

vendredi 23 février 2007.

Faire connaître cette pétition

Partager  

272 signatures en ligne
La pétition est close
Si vous vous demandez « Ai-je signé cette pétition ? Ai-je confirmé ma signature ? », cliquez ici










Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles