SOLIDARITE AVEC AHMED SOHAIL

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 93-Seine Saint-Denis > Actions, événements > Ahmed Sohail > Pétitions, appels à fax/mail
Contact
RESF - 6 Old logo Cartouche et texte RESF seuls - 100 x 40 (pour les CP)

Communiqué de presse

SOLIDARITE AVEC AHMED SOHAIL

 

*** LA COLLECTE EST TERMINEE ***


grâce à votre réactivité, les objectifs de la collecte ont été atteints en quelques heures seulement, merci merci !

06/01/13
Depuis son arrivée à Karachi le 1er janvier 2013, Ahmed est toujours entre les mains de la police pakistanaise. Il nous a été dit par ses proches qu’une somme de 1500€ lui a été réclamée pour retrouver la liberté.
A la demande de plusieurs personnes indignées par cette expulsion, nous avons lancé une souscription pour venir en aide à Ahmed. Les dons récoltés dépassant en quelques jours largement nos espérances, la collecte est close. Nous avons pu recueillir grâce à un élan de solidarité inimaginable, 4868€. Si certains des donateurs le souhaitent, leur versement leur sera restitué. Le solde sera envoyé à un père de famille arménien, expulsé le mois dernier et qui, lui aussi, risque d’être emprisonné s’il ne verse pas une forte amende. Ahmed étant toujours retenu par la police, nous ne sommes pas en mesure d’avoir un contact direct avec lui pour le moment mais suivons de près. Nous vous tiendrons naturellement informés de la situation dès qu’il nous sera possible de le faire. Nous vous remercions de votre solidarité.


Voir en fin d’article le déroulé des événements et les différents communiqués

CP_Sohail_2_janvier_2013
CP_Sohail_2_janvier_2013.doc

 

Le jeune Ahmed Sohail, a été expulsé au moment même où le président de la République présentait ses vœux à la télévision. Un symbole ! (voir CP RESF du 30 décembre et du 31 décembre).

Remis à la police pakistanaise à l’heure où le président, le ministre et leurs conseillers réveillonnaient, il sera emprisonné s’il ne verse pas une somme de 1 500 €.

RESF s’indigne de cette expulsion et des conditions dans lesquelles elle a été décidée et organisée avec l’aval personnel du président de la République. Il n’a pas été élu pour ça.

Le cabinet du ministre  connaissait-il cette pratique de la police pakistanaise (taxe ou racket ?) au moment de sa décision ?  Autrement dit, a-t-il délibérément pris le risque d’ajouter un séjour dans les prisons pakistanaises à l’expulsion, ou bien a-t-il agi par simple ignorance, comme si l’incompétence ou l’indifférence étaient des excuses ?

Une souscription a été ouverte pour rassembler cette somme au plus vite. Un geste destiné à éviter la prison à Ahmed Sohail et, en même temps, une façon d’exprimer son indignation devant de tels faits et d’exiger le retour de ce garçon.

Le message d’Ahmed laissé sur le répondeur de Malika à son arrivée à Karachi :  http://www.educationsansfrontieres.org/article45554.html


Contacts :   Malika Chemmah 06 65 75 17 42  

Richard Moyon 06 12 17 63 81 / getmr@wanadoo.fr

 


Voir à ce sujet

 

mercredi 2 janvier 2013.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 93-Seine Saint-Denis / Actions, événements / Ahmed Sohail / Pétitions, appels à fax/mail
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0