URGENTISSIME : (93) M. ROMMANI, père d'un enfant français âgé d'un mois et demi ne doit pas être expulsé !!!!Libéré le 22/01/14 à son 45ème jour de rétention !

Accueil > Agir avec le RESF > URGENT RÉAGIR !!
Contact
Pictos - Paul-Gendrot-Fax-fumant

URGENTISSIME : (93) M. ROMMANI, père d'un enfant français âgé d'un mois et demi ne doit pas être expulsé !!!!
Libéré le 22/01/14 à son 45ème jour de rétention !

 

M. ROMMANI signe en ce moment les documents de sortie du centre de rétention !
Enfin libre, après 45 jours de séparation d’avec les siens et sa fille Melina. Le consulat de Tunisie en France a refusé de remettre aux autorités françaises le laissez-passer consulaire qui aurait permis à la France d’expulser un père d’enfant français au mépris de ses droits et de l’intérêt supérieur de son enfant. On peut retenir que les autorités consulaires tunisiennes ont appliqué et respecté ce que la France sous un gouvernement prétendu de "gauche" s’évertue systématiquement à réduire à néant.... Sa situation n’est pas réglée tant qu’il aura cette épée de Damoclès sur la tête, OQTF contre laquelle un appel va être interjeté.


Jawher ROMMANI, ressortissant tunisien, est entré en France en janvier 2011 durant la période des émeutes en Tunisie. Quelques mois plus tard, il rencontre Tricia MICHEL, ressortissante française. Ils tombent amoureux l’un de l’autre et de leur amour mixte naît le 03 novembre 2013 une petite fille, Melina Malek, âgée de seulement un mois et demi. Ce qui aurait dû être un événement heureux, se transforme en cauchemar avec l’interpellation et le placement en rétention du papa de Melina, sur ordre du préfet de police de Paris. Tricia, jeune femme de 17 ans se retrouve aujourd’hui seule avec un bébé en bas âge. Jawher fait pourtant partie de cette catégorie d’étrangers protégés par la loi. Ce qui ne semble pas offusquer Valls ! Nous ne pouvons pas, nous ne devons pas nous résigner à l’inacceptable, même quand celui-ci est le fait d’un gouvernement qui se prétend de gauche. Melina et sa maman ont besoin de lui ! Elles comptent sur notre mobilisation. Ainsi, merci de faxer mailer jusqu’à que libération s’en suive pour que ce père d’enfant français soit libéré immédiatement (ci-dessous modèle de lettre à adresser au préfet de police). Merci d’avance pour elles.

Ci-dessous modèle de lettre à adresser (par fax, mail) au préfet de police de Paris pour la libération de M. Jawher ROMMANI :

 

Préfet de Police de Paris

Fax : 01 53 71 67 23

 

Et copie à :

l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr  

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

 

Matignon : 

 

A l'Intérieur :

Dircab  thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

 

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr

 

Monsieur le Préfet de Police,

 

Je souhaite par la présente vous faire part de ma vive inquiétude concernant la situation de Monsieur Jawher ROMMANI, ressortissant tunisien, né le 01/01/1984 en Tunisie. Il a été arrêté et placé au centre de rétention administrative de Vincennes le 08/12/2013 sur la base d’une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) du même jour et notifiée par vous-même.

 

Monsieur Jawher ROMMANI est entré en France en janvier 2011 durant la période des émeutes en Tunisie.  Quelques mois plus tard, il rencontre Tricia MICHEL, ressortissante française. Ils tombent amoureux l’un de l’autre et de leur amour naît le 03 novembre 2013 une petite fille, Melina Malek, âgée de seulement un mois et demi. 


N’ayant pas encore de logement pérenne, sa compagne et leur nouveau-né sont hébergés chez la mère de la jeune femme le temps qu’une solution locative soit trouvée pour la petite famille.

 

Le couple souhaitait trouver un appartement pour pouvoir entreprendre les démarches pour l’obtention d’un titre de séjour en qualité de parent d’enfant français pour Monsieur mais il n’en a malheureusement pas eu le temps puisqu’un mois après la naissance de sa fille, M. ROMMANI est arrêté et placé en rétention.

 

Si M. ROMMANI est expulsé, sa compagne âgée de 17 ans, se retrouverait seule à élever son enfant en bas âge, au mépris du respect de l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit être une considération primordiale dans toutes les décisions.

 

Il n’est pas douteux que cet enfant ait indéniablement besoin, tant de sa mère que de son père pour la gestion de leur vie quotidienne et pour assurer la stabilité et la fiabilité familiale dont il ne peut être privé, contre son gré, pour son équilibre affectif.

 

Par conséquent, je vous demande instamment, Monsieur le Préfet, de renoncer et d’abroger l’ Obligation de Quitter le Territoire Français prise à l’encontre de M. ROMANNI afin de lui permettre d’être présent auprès de sa fille et de participer à son entretien et à son éducation.

 

Recevez, Monsieur Le Préfet, l’expression de mes sentiments citoyens les plus respectueux.

 

Pour le Réseau Education Sans frontières

Prénom NOM

dimanche 12 janvier 2014.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de Agir avec le RESF / URGENT RÉAGIR !!
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0