accueil RESF
DON au RESF

Zolboot, 6 ans, handicapé... expulsable - mise-à-jour 24/7 11h

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 18-Cher > Actions
Contact

Zolboot, 6 ans, handicapé... expulsable - mise-à-jour 24/7 11h

 

la conférence de presse de mercredi dernier a permis de donner un dimension nationale à la mobilisation autours de Zolboot et de sa famille (reportage sur Canal +, FR3 région et national, ITV, LCI, France inter, France infos, RTL, Libé, Nouvel Obs en ligne, première page des quotidiens locaux Nouvelle République et Berry Républicain).

Pourtant face à cette mobilisation le préfet reste sourd (peut-être pourrait-on demander à Zolboot de lui donner son appareil).

Alors que le directeur de cabinet, nous avait promis un rendez-vous avec le préfet en début de semaine, nous n’avons obtenu qu’un rendez-vous lundi prochain avec le directeur du service des libertés publiques !!!

Nous devons donc poursuivre la mobilisation (en préparation affiches et cartes postales) et

- continuer à signer et faire signer la pétition en ligne sur le site resf

- continuer à protester auprès de la préfecture du Cher : fax 02.48.70.41.41, tel 02.48.67.18.18, par mail en allant sur leur site et cliquant sur nous contacter)

- et auprès de ministère de l’intérieur fax : 01.40.07.21.09, tel 01.40.07.60.60, sec.gueant@interieur.gouv.fr

et SURTOUT
Venez nombreux nous rejoindre au rassemblement de soutien à la famille de Zolboot et à toutes les familles ou jeunes menacés le :

mercredi 26 juillet à 20h30 à Bourges Ilôt V. Hugo (en haut de la rue moyenne)

Word - 1.8 Mo

resf18@laposte.net


Pétition : ZOLBOOT NE DOIT PAS ETRE EXPULSE


Un rassemblement pour Zolboot est prévu 14 juillet à 10h30 devant l’église Saint Pierre à Bourges.


Bourges le 6 Juillet 2006

Contact : N Tadrist : 0627813204

L’Etat français veut expulser Zolboot, petit garçon de 6 ans, sourd profond, dans son pays d’origine, la Mongolie.
Il est scolarisé à Bourges dans une classe spécialisée pour enfants sourds depuis Août 2005. Cette structure est indispensable à son développement et à sa rééducation. Selon le corps médical et l’école, il progresse au niveau de ses acquisitions. L’appareillage auditif, dont il bénéficie depuis son arrivée en France, nécessite un accompagnement par une équipe pluridisciplinaire, médicale, éducative et rééducative. Les avis médicaux attestent que, si Zolboot était privé de cet environnement adapté,"il perdrait tout bénéfice et notamment au niveau de l’acquisition du langage".

Le renvoyer en Mongolie, c’est le priver d’une éducation adaptée à son handicap.
Le Ministre de l’Intérieur a déclaré que les dossiers seront traités avec humanité. Le médiateur, Arno Klarsfeld a assuré qu’il n’y aurait pas de chasse à l’enfant cet été.
Et pourtant le Préfet du Cher maintient la décision d’expulser Zolboot et sa famille dont un enfant est né en France, les contraignant à se cacher depuis hier, 5 Juillet.

Nous sommes surpris du fossé qui existe entre les déclarations médiatiques et la réalité du terrain.

Continuer à envoyer vos protestations à la préfecture du Cher

fax : 02.48.70.41.41

pour les mails il faut aller sur le site de la préf et cliquer sur contacter nous)

au ministère (01.40.07.21.09).


résumé de l’histoire de la famille de Zolboot

Zolboot Burjigin Janbala Suren est né le 10 novembre 1999 en Mongolie et est atteint d’une surdité profonde bilatérale. Depuis 2004 il est orphelin de père et de mère et a été confié par la juridiction mongole à sa tante. Depuis qu’il est en France Zolboot est scolarisé dans une classe spécialisée pour enfants sourds, à l’école du Grand Meaulnes de Bourges, et dispose de soins pluri disciplinaires appropriés (appareillage, orthophonie, pédiatrie...) qui lui ont permis de s’ouvrir et de réaliser d’énormes progrès.

Il est arrivé en France en novembre 2004 avec sa tante, Mukhjargal HATANBAATAR, son oncle Atartugs HATANBAATAR, leur enfant (1 an), et ses grands parents. Il y a trois mois la famille s’est agrandie puisque Mme HATANBAATAR a donné naissance à une petite fille prénommée Michèle.

A leur arrivée ils ont fait une demande d’asile pour laquelle ils ont été déboutés, ils ont ensuite également été déboutés par la commission des recours.

Il y a un mois ils ont reçu une invitation à quitter le territoire. Un collectif regroupant en grande partie des parents d’élèves de l’école que fréquente Zolboot s’est alors constitué autour de la famille. En deux semaines la pétition lancée par le collectif récoltait déjà plus de 1500 signatures.

Malheureusement, l’oncle et la tante de Zolboot ont été surpris alors qu’ils tentaient de dérober des vêtements dans un magasin (il est fort probable qu’il s’agissait d’un moyen de rembourser la filière qui les a amenés en France - à noter que le complice russe qui leur a fourni les sacs "isolants" et les attendait à la sortie n’a été quant à lui ni arrêté ni inquiété- ).

La préfecture a profité de l’occasion pour boucler définitivement le dossier et emettre à l’encontre de l’oncle et de la tante un arrêté de reconduite à la frontière (APRF).

Le recours au tribunal administratif n’a malheureusement pas abouti puisque le 3 juillet monsieur et madame sont allés retirer à la poste la confirmation par le tribunal de l’APRF.

Il était alors clair que la famille allait être incessamment arrêtée. Des fuites ont permis à la famille d’éviter l’interpellation mais l’ont contrainte à entrer dans la clandestinité. Depuis le 5 juillet ils (Zolboot, son oncle, sa tante et ses deux cousins) vivent cachés.

PS. exemple de formule qui conclue les certificats médicaux (que nous n’arrivons pas à scanner mais que nous pouvons envoyer) "...il est certain que si l’enfant Zolboot était privé de l’environnement adapté dans lequel il a été mis en place, il perdrait tout bénéfice et notamment au niveau de l’acquisition du langage...".

lundi 24 juillet 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 18-Cher / Actions
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0