accueil RESF
DON au RESF

La famille Musanovic a été expulsée - protestez !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 25-Doubs > Famille Musanovic
Contact
Pictos - Stop Renvois 150x107

La famille Musanovic a été expulsée - protestez !

 

SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2007, 21h45

Ils s’en sont allés de Oissel au petit matin, forcés et contraints, vers une destination inconnue. A 7h20, la famille Musanovic embarquait dans un aéroport et se retouvait dans un avion spécial sans autres passagers !
A 10h30, ils étaient à Sarajevo. La famille de Salko, prévenue par Sabina grâce à un SMS, les attendait...

Voir article de l’Est Républicain
Voir article du Pays

Hier vendredi, à 16h30, ils apprenaient que l’OFPRA avait rejeté leur demande de réouverture de dossier d’asile. Nous ne savons pas si on leur a signifié qu’ils pouvaient faire appel de ce rejet.

De toute évidence, tout avait été soigneusement programmé par la préfecture du Doubs et la PAF pour les expulser dès ce matin, dès après la réponse de l’OFPRA...

En procédant ainsi, le préfet Barthélémy, arrivé récemment de Seine-et-Marne avec une réputation qui ne se dément pas aujourd’hui, se prémunissait contre tout risque de mobilisation du RESF ou d’autres voyageurs à destination de la Bosnie...

SAMEDI 8 SEPTEMBRE

Ce que nous redoutions vient de se produire : la famille Musanovic a été réveillée ce matin à 5h30 par la police du centre de rétention...

Communication très rapide avec Sabina et Salko : à 7h20, ils étaient déjà à l’aéroport (Roissy certainement) et ils allaient embarquer. Impossible de les joindre après sur leur portable.

Plus que jamais, il importe de bombarder la préfecture du Doubs de
mails et de fax. La place de Saldina (7 ans) et Sumaja (18 mois) est à Montbéliard, pas à Srebrenica !

Rappel des coordonnées de la préfecture du Doubs et de la sous-préfecture de Montbéliard :

- préfet du Doubs : bureau-du-cabinet@doubs.pref.gouv.fr,
services-du-SGAR@doubs.pref.gouv.fr, courrier@doubs.pref.gouv.fr
Télécopie : 03.81.83.21.82

- sous-préfet de Montbéliard : Sous-Prefecture-de-Montbeliard@doubs.pref.gouv.fr
Télécopie : 03.81.91.22.18

Article du Pays
[Article de l’Est Républicain
>http://www.educationsansfrontieres.org/ ?article8146]

VENDREDI 7 SEPTEMBRE 2007 :

Mauvaise nouvelle : comme on s’y attendait, réponse négative de l’OFPRA en ce qui concerne le réexamen du dossier de la famille Musanovic.

Le réseau a été reçu par Mme Lambert (directrice règlementation pref du Doubs) jeudi 11H à propos de la famille Musanovic. Nous avons bien insisté sur le fait que le réexamen de leur situation auprès de l’OFPRA recevrait surement un avis négatif (seul 1% de ces dossiers reçoivent un avis positif !...). Nous ne nous contenterions donc pas d’une réponse du type "attendons la décision de l’OFPRA et ensuite nous aviserons"... Nous avons bien expliqué que, quelle que soit la réponse de l’OFPRA (organisme de moins en moins indépendant) leur situation dans leur pays d’origine n’avait pas changé : il sont en danger !

Mais nous avons aussi expliqué que la mère et 2 soeurs de Sabina ainsi que leurs familles avaient été régularisées à des périodes différentes et pour des raisons différentes : pourquoi pas eux ? (sa mère a même obtenu l’asile en mars 2007 !)

Et enfin, nous restons convaincus que la place de cette famille est ici, à Montbéliard. Ils sont intégrés. Monsieur Salko Musanovic a une promesse d’embauche, la petite Saldina est scolarisée dans les meilleures conditions (c’est même une très bonne élève).

Il faut que nous réagissions. Nous ne pouvons pas laisser faire. Ecrivez, téléphonez à la préfecture...

La famille fera bien sûr appel de cette décision auprès de la CRR, la seule instance qui peut paraître encore indépendante du pouvoir en place. Mais cet appel n’est pas suspensif et puis la famille est en rétention depuis jeudi dernier...

Transférez ces infos à toutes vos adresses mail. Seule notre mobilisation peut encore les sauver. Si vous connaissez des élus, n’hésitez pas à les "harceler".

Les enseignants de l’école Coteau Jouvent se mobilisent contre la détention de Saldina Musanovic.

Deux actions symboliques sont menées :

- La chaise de Saldina Musanovic est symboliquement mise devant l’école Coteau Jouvent depuis mardi, jour de la rentrée scolaire. De nombreux parents ainsi que les enfants s’indignent de cette situation, un enfant est venu marquer sur cette chaise « la povre », c’est dire l’émotion qu’ils ressentent quand ils se rendent compte qu’une de leur camarade peut être prise comme cela du jour au lendemain.


- Un courrier pétition est envoyé à M l’Inspecteur d’Académie afin qu’il intervienne dans le cadre de la lutte contre l’absentéisme scolaire. Actuellement, ce courrier est signé par 18 enseignants et par plus de 100 personnes dont de nombreux parents d’élèves de l’école Coteau Jouvent. Voici la copie de ce courrier :

Signalement pour absentéisme à Monsieur L’Inspecteur d’Académie

Date : 06/09/07

Concerne l’élève : MUSANOVIC Saldina, classe de CE1, école du Coteau Jouvent, Montbéliard

Nombre de ½ journées d’absence : 4

Motif de l’absence : enfermement dans le Centre de Rétention Administratif de Rouen

La scolarisation d’un enfant est obligatoire de par la loi. En cas d’absence non justifiée, les parents peuvent encourir des sanctions.
Au regard des valeurs de la République dont l’Ecole est la garante, nous ne considérons pas ce motif d’enfermement comme valable et nous vous demandons donc d’intervenir auprès des autorités compétentes afin de permettre le retour immédiat de l’élève dans sa classe de CE1.

Comité de soutien à la famille Musanovic

JEUDI 6 SEPTEMBRE 2007 :

Dans la matinée, une délégation du RESF25 a été reçue par Mme Lambert, la directrice de la réglementation. Celle-ci s’est surtout bornée à écouter nos arguments, soulignant l’incohérence des décisions de l’OFPRA et des décisions préfectorales puisque de nombreux autres membres de la famille Musanovic ont obtenu l’asile ou ont obtenu des titres de séjour "Vie privée familiale", y compris des personnes arrivées après Salko et Sabina !

Celle-ci s’est toutefois retranchée derrière la procédure engagée auprès de l’OFPRA, dont elle attend le résultat.

MERCREDI 5 SEPTEMBRE 2007 :

Message du RESF76 :

"Nous avons eu Monsieur MUSANOVIC ce matin vers 9 heures et demi, et lui avons, grâce à Yekaterina POPOV qui a servi d’interprête donné le code d’une carte téléphonique qui lui permet maintenant d’appeler.

Ce matin, j’ai cru comprendre que le bébé (18 mois) de Monsieur MUSANOVIC avait ce qu’il fallait, comme le Secours Catholique doit apporter à Yekaterina les couches, les vêtements et le lait pour bébé qui lui manquent, je lui ai demandé de signaler l’autre famille avec bébé."

A Besançon, une soixantaine de personnes (dont plusieurs proches et amis de la famille) se sont rassemblées le soir pendant 2h devant la Préfecture du Doubs pour demander la libération et la régularisation de la famille Musanovic.

Voir article de l’Est Républicain.

MARDI 4 SEPTEMBRE 2007 :

L’école du Coteau Jouvent à Montbéliard se mobilise contre l’expulsion de la famille Musanovic (Saldina Musanovic scolarisée en CE1). Des messages de protestation sont affichés sur les fenêtres des classes. Une journaliste du Pays est passée lundi après-midi, L’Est R et FR3 sont informés.

Action de courte durée !!!
L’inspecteur de circonscription a demandé au directeur de l’école du Coteau Jouvent d’enlever les messages de protestation affichés aux fenêtres des neuf enseignants engagés dans l’action en faveur de la famille Musanovic.

Voir article de l’Est Républicain

LUNDI 3 SEPTEMBRE 2007 :

La famille Musanovic est ce lundi 3 septembre toujours au CRA de Oissel (Rouen). La demande de réexamen de leur demande d’asile a été établie par la Cimade auprès de l’OFPRA, mais ce recours n’est pas suspensif, ce qui veut dire que le risque d’expulsion imminente reste à son maximum.

Nous ne devons donc pas baisser la garde et nous manifester de manière plus visible et plus bruyante auprès de la Préfecture, qui n’a pas changé de position par rapport à sa décision d’expulser Sabina, Salko et leurs 2 enfants vers la Bosnie.

En accord avec les proches des Musanovic, pour montrer que nous sommes déterminés à obtenir leur libération et leur régularisation, nous nous rassemblerons devant la Préfecture de Besançon, mercredi 5 septembre à partir de 17h.

Contact sur ce dossier : Noëlle 06 74 83 11 94

DIMANCHE 2 SEPTEMBRE 2007 :

Deux articles aujourd’hui :L’Est Républicain
Le Pays

SAMEDI 1er SEPTEMBRE 2007 :

15h11 :

- ils sont toujoursau CRA de Oissel à l’heure qu’il est et des personnes de RESF 76 vont leur rendre visite aujourd’hui
- la Préf a dit ce matin qu’elle ne changerait pas de position malgré la nouvelle promesse d’embauche fournie par un employeur
- dans le Doubs, plusieurs membres de la famille de Mme Musanovic ont été régularisés et sa mère a même obtenu l’asile par l’OFPRA...

Un article dans l’Est Républicain.

VENDREDI 31 AOÛT 2007 :

22h55

- pas de retour à Montbéliard aujourd’hui évidemment (personne n’avait vraiment cru à ce mensonge...)

- pas de transfert vers un aéroport non plus, les Musanovic sont toujours au CRA de Oissel (Rouen) et leur détention a été confirmée par le juge (JLD)

- demain, ils feront appel de ce jugement, mais l’appel n’étant pas suspensif, ils restent expulsables à tout moment. Audience lundi probablement,avec un avocat de Rouen pour les défendre.

- ils constituent un recours OFPRA pour réexamen de dossier (sur éléments nouveaux qu’ils doivent fournir)

- entrevue aujourd’hui à la Préf de Besançon avec la responsable du service des Etrangers : nous avons insisté sur la nouvelle promesse d’embauche fournie (l’employeur prêt à embaucher M. Musanovic s’est manifesté lui aussi auprès du préfet) et la situation géo-politique en République Serbe pour les Bosno-Musulmans.

JEUDI 30 AOÛT 2007 :

22h14 :

les Musanovic sont à Rouen, mais ils n’ont plus de téléphone portable.
Madame Musanovic est très mal, le bébé pleure beaucoup, Saldina fait preuve de beaucoup de courage.

La PAF leur a dit ce que France 3 a annoncé, à savoir qu’ils reviendraient demain à Montbé, mais M. Musanovic n’y croit pas...

20h55 :

au journal local de FR3 à 19h (qu’on peut visionner sur internet par le site www.france3.fr, rubrique régions, franche-comté), il a été dit que la famille Musanovic était semble-t-il de retour à Montbé et que M.Musanovic aurait un mois pour régulariser sa situation au regard du travail !!!

20:30 :

à 20h, les Musanovic n’étaient toujours pas arrivés au CRA de Oissel...

17h :

La famille Musanovic (arrêtée ce matin dans le Doubs) est en cours de transfert vers le Centre de Rétention de Oissel (Rouen) !

La Cimade sur place est prévenue et les attend. Plus d’infos ce soir via Resf 76.

L’espulsion est bien prévue demain à 14H.

Inondez la Préfecture de protestations !

14h55 :

la famille MUSANOVIC, la mère (née Sabina ZULANOVIC), le père et leurs 2 filles, a été arrêtée ce jeudi matin 30 août à Montbéliard. Ils seraient déjà placés en rétention au CRA de Paris (Mesnil-Amelot ?).

Ce sont des Bosniens (c’est-à-dire des Musulmans de la République Serbe), arrivés en France en 2005. Ils ont été déboutés de leur demande d’asile OFPRA en 2005 et Commission de Recours des Réfugiés en 2006.

Monsieur Salko MUSANOVIC a déposé en Préfecture une demande de régularisation par le travail, avec promesse d’embauche. Mais la Direction du Travail et la Préf y ont répondu négativement.

La fille aînée, Saldina (née en 2000) est scolarisée à l’école élémentaire Coteau Jouvent, à Montbéliard.

La cadette, Sumaja, est née en France en 2006.

La famille a reçu une OQTF, un recours a été fait, mais le TA a donné raison à la Préf. Une avocate de Besançon a déposé un nouveau recours en appel, mais la procédure sera longue, et l’appel n’est pas suspensif...

Il faut savoir (le procès de Sabina Smajladic, arrêtée en juillet sur ordre du Préfet du Jura, nous l’a appris, car les deux familles ont la même origine géographique) que les Bosniens de l’actuelle République Serbe ne sont pas les bienvenus dans une région qu’ils ont dû fuir pendant la guerre et les massacres, dont le plus sinistrement célèbre est celui de Srebrenica. Pour les autorités serbes, ce sont des Musulmans, et on sait ce qui leur est arrivé il y a une dizaine d’années...

Et l’on comprend aisément (mais pas l’OFPRA apparemment, ni la CRR) que les familles originaires de cet enfer ne veuillent pas y retourner, pas plus qu’elles ne peuvent aller vivre en Bosnie (Sarajevo) où elles ne sont pas davantage "accueillies" (n droit au logement ni droit au travail).

Pour protester contre la mise en rétention et la procédure d’expulsion de la famille MUSANOVIC, envoyer dès maintenant des mails :

- au préfet du Doubs : bureau-du-cabinet@doubs.pref.gouv.fr, services-du-SGAR@doubs.pref.gouv.fr, courrier@doubs.pref.gouv.fr

- au sous-préfet de Montbéliard : Sous-Prefecture-de-Montbeliard@doubs.pref.gouv.fr

Faites circuler l’information, seule la mobilisation de tous peut maintenant les sauver de l’expulsion.

N’attendez pas pour réagir, l’expulsion peut être très rapide si les autorités ont déjà obtenu les laisser-passer !

Resf 25.


voici le courrier adressé au Préfet, vous pouvez vous en inspirer pour protester.

l’expulsion par avion serait prévue pour demain après-midi !!!


EXEMPLE DE COURRIER : (à adapter)

Monsieur le Préfet du Doubs,

Monsieur le Sous-Préfet de Montbéliard,

La famille MUSANOVIC, la mère (née Sabina ZULANOVIC), le père et leurs 2 filles, a été arrêtée ce jeudi matin 30 août à Montbéliard, en vue de son expulsion. Ils seraient déjà placés en rétention.

Ce sont des Bosniens (c’est-à-dire des Musulmans de la République Serbe), arrivés en France en 2005. Ils ont été déboutés de leur demande d’asile OFPRA en 2005 et Commission de Recours des Réfugiés en 2006.

Monsieur Salko MUSANOVIC a déposé en Préfecture une demande de régularisation par le travail, avec promesse d’embauche. Mais la Direction du Travail et la Préfecture y ont répondu négativement.

La fille aînée, Saldina (née en 2000) est scolarisée à l’école élémentaire Coteau Jouvent, à Montbéliard.

La cadette, Sumaja, est née en France en 2006.

Il faut savoir que les Bosniens de l’actuelle République Serbe ne sont pas les bienvenus dans une région qu’ils ont dû fuir pendant la guerre et les massacres, dont le plus sinistrement célèbre est celui de Srebrenica. Pour les autorités serbes, ils restent des Musulmans, avec tout ce que cela comporte de haine et de rejet, car il ne suffit pas de signer des accords de paix (Dayton) pour régler un conflit qui a amené au massacre de 8000 Musulmans parl es milices serbes... Même la CRR commence à s’émouvoir de ce que la République Serbe ne protège pas les Musulmans survivant sur son territoire...

A moins d’être dépourvu de toute humanité, comment ne pas entendre que les familles ayant vécu l’enfer dans cette région ne veuillent pas y retourner ? Demande-t-on à une victime de retourner vivre auprès de son bourreau ?

En Bosnie (capitale Sarajevo), où les Autorités françaises sont parfois tentées d’expulser les personnes caractérisées comme "Bosniaques" (sans voir que cette appellation recouvre 2 nationalités différentes), les Musulmans de nationalité serbe ne sont pas mieux "accueillis" : ils n’ont ni droit au logement ni droit au travail, par exemple.

La famille MUSANOVIC étant bosniaque (musulmane) d’origine serbe, je vous prie donc, Monsieur le Préfet du Doubs, Monsieur le Sous-Préfet de Montbéliard, de stopper instamment la procédure d’expulsion engagée à son encontre.

Cette famille est bien insérée en France, Monsieur Musanovic est prêt à y travailler pour peu qu’il obtienne un titre de séjour, Saldina a commencé à construire sa vie à l’école Coteau Jouvent de Montbéliard.

Les renvoyer reviendrait à les condamner à une vie misérable et dangereuse.

Je vous demande de leur accorder un titre de séjour.

XX

samedi 8 septembre 2007.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 25-Doubs / Famille Musanovic
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0