accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 59/62-Nord / Pas de Calais > Divers >
======== ...
Contact

CSP 59 : AUX SYNDCATS CGT, FSU, SUD, CNT, SAF, CONFEDERATION PAYSANNE,

 
RESF5962 et tous les RESF qui sont intervenius espèrent avoir été oubliés involontairement de la liste. Jacques
 

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800- tél : 06.80.57.50.61- fax : 03.20.74.16.68 – e-mail : csp59@wanadoo.fr

AUX SYNDCATS CGT, FSU, SUD, CNT, SAF, CONFEDERATION PAYSANNE,

AUX ASSOCIATIONS MRAP, LDH, FASTI :

LE CSP59 DIT MERCI ET LA LUTTE CONTINUE !

 

 Au 75éme jour les 56 sans papiers grévistes de la faim ont suspendu la grève de la faim, y compris les expulsés en Guinée et au Maroc. La grève est suspendue, la crise n’est pas finie, le préfet doit les régulariser.

Les sans papiers grévistes de la faim ont été contraints à mettre leur vie en danger par la grève de la faim parce que 60 d’entre eux ont été raflés le 15 juin 07 par la police lors de l’occupation de la Chambre de Commerce Internationale de Lille, 25 détenus au Centre de Rétention de Lesquin et 3 mis dans l’avion. Les tribunaux de Créteil et de Lille ont jugé illégale l’action répressive du préfet et ont le 18 juin 07 relâché tous les sans papiers.

Dès lors pour briser la volonté des sans papiers grévistes à vivre et travailler dans la légalité le préfet CANEPA n’a hésité sur aucun moyen répressif :  - pas moins de 4 rafles et à chaque fois les tribunaux ont donné raison aux sans papiers grévistes de la faim en les libérant – les sans papiers grévistes de la faim ont été battus, insultés, menottés – les 13 expulsés en Guinée et au Maroc l’ont été avec des brutalités qui font froid au dos - les sans papiers grévistes de la faim ont été jetés à la rue devant les urgences des hôpitaux du CHR, de Saint Vincent, Saint Philibert, de Seclin, du CH Dron à Tourcoing, de Provo à Roubaix, du CH de Valenciennes, de Hazebrouck, de Maubeuge – un cas de perfusion arrachée.

Comment tout cela a t-il été possible ? Pourquoi une telle soumission aux ordres d’un préfet qui fait faire n’importe quoi pour arriver à ses fins : vaincre la volonté et la détermination des sans papiers grévistes de la faim ?

Il est à noter aussi que les tribunaux et Cour d’Appel à Lille, Créteil, Paris ont très souvent jugé illégaux les rafles successives du préfet CANEPA, ci-devant ex-secrétaire Général de l’ex-ministre l’intérieur M. SARKOZY devenu président de la République.

Dans la crise de la 14éme grève de la faim des sans papiers à Lille, après 3 ans sans conflit majeur depuis 2004, la ligne jaune différenciant principes républicains et racisme d’extrême droite a été souvent franchie par le préfet CANEPA pour faire plaisir à cette frange minoritaire de l’électorat qui a permis à M. SARKOZY de devenir président de la République.

A l’instar de la spontanéité solidaire des populations de la Région Nord-Pas-de-Calais, vous les organisations syndicales et les associations avez apporté votre soutien solidaire aux grévistes de la faim sans papiers et à leur mouvement organisé le CSP59.

Cette solidarité est porteuse d’un avenir du vivre ensemble dans l’égalité.

La grève de la faim est suspendue, mais la crise est encore là jusqu’à la satisfaction des revendications de la grève de la faim :

·        la régularisation des 56 grévistes de la faim, donc y compris les expulsés en Guinée et au Maroc ;

·        la remise des récépissés aux 35 annoncés régularisés lors des rencontres mensuelles ;

·        la visite médicale à l’ANAEM des 59 ;

·        la régularisation échelonnée de la liste des 12%.

 

Lorsque le 5 mars dernier, le CSP59 et ses partenaires associatifs se rendaient en préfecture pour exercer leur devoir d’alerte concernant les 12% laissés sur le bord de la route de la régularisation durant 3 ans depuis la signature de l’accord Delarue, nous étions loin de ce que nous avons par la suite découvert :

L’intention, le plan caché du préfet CANEPA et derrière lui le président SARKOZY de pousser à la 14éme grève de la faim pour écraser par la force de l’arbitraire répressif de l’Etat la grève de la faim et le CSP59.

Une simple question de rattrapage, de rectification des manquements, de respect des engagements, de disfonctionnement de la préfecture a été utilisée par le préfet CANEPA pour jeter perfidement les sans papiers et le CSP59 dans un combat social du « pot de terre contre le pot de fer ».

Avec votre contribution et celle des populations, ce combat totalement inégal s’est transformé en combat de « David contre Goliath » débouchant sur une proposition du préfet lui même de « réexamen avec bienveillance » qui ne peut être pour nous que la régularisation et la satisfaction des revendications portées par cette grève de la faim de 75 jours.

Il s’agit maintenant ensemble de mettre le préfet CANEPA sous haute surveillance. Vous, nous tous ensemble sommes les sentinelles vigilantes et mobilisée tous les mercredis, à 18h, place de la République, de cet engagement préfectoral et de la régularisation.

Merci à vous tous, dignes représentants de la France que nous aimons, de la France berceau des Droits dees humains, celle qui ne bafoue pas la devise selon laquelle : « les humains naissent libres et égaux en droit et en dignité ».   

Fait à Lille 31/08/07

 Tous les mercredis, à 18h, Place de la République : Manifestation

lundi 3 septembre 2007.

Faire connaître cet article

Partager  
À L'AGENDA
mardi 29 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles