accueil RESF
DON au RESF

Mme et M. Sejdiu interpellés à Belfort - article du Pays (12/09) + rassemblement

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 90-Territoire de Belfort ...
Contact

Mme et M. Sejdiu interpellés à Belfort - article du Pays (12/09) + rassemblement

 


LA LDH SOUTENUE PAR LE RESF
APPELLE À UN RASSEMBLEMENT POUR SOUTENIR LES SEJDIU ET LE DROIT DES ETRANGERS À UNE JUSTE DÉFENSE :

VENDREDI 14 SEPTEMBRE 2007 À 18 HEURES À LA PREFECTURE


Bonjour,
la répression s'accélère : mardi 11 septembrevers 16h15 le couple SEJDIU Shaban et Adifet a été arrêté
 par la PAF.
Le resf90 a pour responsabilité de soutenir essentiellement des familles avec enfants. Seulement voilà, l'interpellation de Mme et M. Sejdu mardi en fin d'après-midi, le refus de leur accorder le droit d'asile et la négation de leurs droits quant à leur défense (voir ci-dessous), nous force à réagir en soutenant les initiatives prises par la Ligue des Droits de l'Homme. D'autant plus que cette arrestation dans les locaux
de l'Armée du Salut a plongé dans l'effroi les autres familles déboutées qui y logent également; la situation est réellement insupportable, notamment pour les enfants.
L'histoire des Sejdiu est des plus édifiante. En 1999 la famille Sejdiu a souffert des persécutions serbes au Kosovo. Adifet, la femme, a notamment subi des sévices sexuels dont les séquelles sont encore extrêmement importantes aujourd'hui et qu'il est besoin de traiter pour lui permettre de se reconstruire lentement. Réfugiée en Allemagne pendant un certain temps, elle a cependant pu déjà bénéficier d'une aide psychiatrique. A la fin de la guerre, le couple est rentré au Kosovo pour y vivre. Toutefois, ils ont dû à nouveau prendre la fuite de façon à éviter de nouvelles persécutions.
Après un passage à Mulhouse, le couple se retrouve à Belfort. Il est hébergé à l'armée du Salut, rue Legrand. Avec l'aide d'une association, ils ont demandé à bénéficier du statut de réfugié.
À ce moment là, la situation se complique un peu plus. Leur demande de statut de réfugiés est refusée le 5 juin  2007 par l'OFPRA faute de preuves. Le Préfet du Territoire de Belfort notifie une OQTF ( obligation de quitter le territoire français) en date du 17 juillet 2007 suite à la vérification d'empreintes de monsieur, il serait établi que celui-ci aurait déjà fait une demande d'asile en 2003, demande qui lui aurait été refusée. Les Sejdu ayant apporté la preuve de leur présence au Kosovo en 2003, fait appel de l'OQTF et ses motifs, ainsi que la loi le leur permet le 18 août 2007. Nous étions dans l'attente d'une décision du TA, la Préfecture en a décidé autrement .
Les droits à leur défense ont été bafoués : le passage au Tribunal Administratif aurait dû se faire le 20 octobre mais la procédure à été accélérée. Ils passent demain jeudi 13 septembre au TA de Besançon, à 15h00,  alors toutes les pièces n'ont pas été versées au dossier par la préfecture à l'heure où nous écrivons ce mail. Leur défense va donc être particulièrement difficile.

Nous ne pouvons accepter cette situation. Venez nombreux vendredi pour soutenir les Sejdiu mais aussi pour ne pas laisser une justice à deux vitesses exister dans notre pays.

Pour RESF, Olivier, Nathalie et Fatima
mercredi 12 septembre 2007.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 90-Territoire de Belfort
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0