accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 67-Bas Rhin > La revue de presse > Année 2007
Contact
Medias - DNA - Dernières Nouvelles d

DNA - Alsace : Elèves sans papiers : Au-delà de l’erreur

 
Au-delà de la possible boulette, le courrier électronique envoyé lundi par l'inspection académique du Haut-Rhin au sujet des élèves sans papiers, s'inscrit, pour la FNUIPP 68, la FCPE et une bonne partie de la communauté éducative, dans une volonté du gouvernement d'organiser un véritable « système de fléchage » des sans papiers.

« On est sceptique quant à la thèse de l'erreur, avoue sans détour Amaury Schiffli, secrétaire départemental de la SNUIPP 68. On s'attendait, un jour où l'autre, à avoir une demande de cet ordre. » Indignés certes, mais pas surpris, le syndicat et la FCPE disent entrevoir parfaitement la logique dans laquelle se place ce mail, erreur ou pas.

Le Haut-Rhin est un département pilote, avec quatre ou cinq autres sur tout le territoire, pour la mise en place du système Bases Élèves. 80 % des élèves du Haut-Rhin y sont déjà inscrits, 100 % le seront à compter du 1er octobre. Parmi les renseignements obligatoires à remplir par les directeurs d'écoles, la nationalité de l'enfant - certains directeurs prennent le parti de cocher systèmatiquement « française » -. « Le problème est que les maires ont accès à ces informations et avec l'élargissement de leurs pouvoirs, on voit très vite où tout cela peut mener », explique Amaury Schiffli. Autre faille du système, le possible piratage de la base, déjà vu en juin dernier, et l'ignorance des parents quant à la disponibilité de ces informations.

En ce qui concerne la participation de la FCPE du Haut-Rhin dans une quelconque demande d'information sur les élèves sans papiers, la fédération « dément catégoriquement toute implication  » dans un communiqué de presse en date d'hier.

Après Bases Élèves, un nouveau système serait en projet, Bases Écoles, qui fera état des emplois du temps des professeurs. Pour Florence Claudepierre, secrétaire générale de la FCPE 68, « c'est toute une toile qui se tisse, les doutes ne sont plus permis ».

Silence radio à l'inspection

Convoqué hier matin chez le ministre de l'Éducation Xavier Darcos, l'inspecteur d'académie du Haut-Rhin Gilles Pétreault n'a plus voulu revenir sur l'affaire du mail aux directeurs. Et pas davantage sur le contenu de sa rencontre avec le ministre. « Ni réaction, ni interview », ont précisé ses services.

Au ministère de l'Éducation on indiquait hier que le ministre ne s'exprimerait plus sur ce sujet. La veille, Xavier Darcos avait assuré qu'il n'y avait aucune volonté d'identifier ou de recenser des enfants de familles sans-papiers.

Marie Druart

vendredi 21 septembre 2007.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles