accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 82-Tarn et Garonne ...
Contact

"Non à la politique de la chaise vide" - article La Dépêche du 29 09 2007

 

En tête de cette manifestation pacifique et silencieuse la banderole verte et noire « Pas en mon nom » et des portraits des enfants avec en dessous le slogan : « Laissez-les grandir » ou « Pas de chaise vide à l’école ».

Devant la stèle des martyrs plusieurs prises de paroles ont permis à l’assistance d’écouter Corine Laval au nom des parents d’élèves de Ferdinand Buisson, puis une militante de RESF 82 lire les droits des enfants dans les centres de rétention

Depuis le 18 août 2006, chaque vendredi (quel que soit le temps) à l'appel de RESF 82, des citoyens se réunissent devant la préfecture pour protester contre les expulsions de sans-papiers ou leurs arrestations. Hier c'est un mouvement d'une autre ampleur qui était organisé après l'arrestation d'Armen 7 ans une petite albanaise scolarisée à l'école Ferdinand Buisson. Et qui comme sa sœur Marseda avait été placée en famille d'accueil avant d'être transférée au centre de rétention de Cornebarrieu avec ses parents -qui eux sont soupçonnés d'avoir commis un méfait à Castelsarrasin. On saura lundi, si la famille est expulsée ou non après son passage devant le juge de la détention et des libertés.

Hier vers 16 h 30 un long cortège avec de nombreux camarades de classe d'Armen, des enseignants, des militants de RESF 82 a quitté l'école dans le quartier de Villebourbon pour monter jusqu'à la préfecture via la place Nationale et les rues de la Résistance et de la République (les bien nommées). En tête de cette manifestation pacifique et silencieuse la banderole verte et noire « Pas en mon nom » et des portraits des enfants avec en dessous le slogan : « Laissez-les grandir » ou « Pas de chaise vide à l'école ». Devant la stèle des martyrs plusieurs prises de paroles ont permis à l'assistance d'écouter Corine Laval au nom des parents d'élèves de Ferdinand Buisson, puis une militante de RESF 82 lire les droits des enfants dans les centres de rétention. Michel Veyre sur le thème : « C'est assez » stigmatisé le sort réservé par avance à ces deux jeunes albanais. Et André Gréder avant la dislocation de la manifestation annonçait l'assemblée générale de RESF 82, mardi 2 octobre à 20 h 30 dans les locaux de la CIMADE. Et il invitait l'ensemble des manifestants à revenir devant les grilles de la préfecture vendredi prochain à 17 h 30 comme tous les vendredis depuis 60 semaines…

dimanche 30 septembre 2007.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW