accueil RESF
DON au RESF

DROME : Où en sommes nous dans l'injustice et l'inacceptable ?

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 26-Drôme > Actualité
Contact

DROME : Où en sommes nous dans l'injustice et l'inacceptable ?

 

MOBILISATION PERMANENTE dans notre département !
Romans, Montélimar, Crest ... et Tournon(07) : des femmes, des hommes et des enfants sont soumis à l’arbitraire, leur droit à vivre dignement en France est bafoué !
Appelez autour de vous à rejoindre les rangs des "REFUSANTS" en particpant aux manifestations, pétitions de soutien et parrainages de sans papiers !

ROMANS
La
famille Hamri
Une centaine de personnes ont manifesté le 16 octobre devant l’école Langevin leur solidarité avec la famille Hamri, en présence d’élus locaux, de nombreuses associations adhérentes au RESF de Romans et des camarades des ASTI de Valence, Crest… Les quatre enfants Hamri, dont trois scolarisés, étaient là.
Nous avons affirmé que nous ne laisserions pas la famille Hamri quitter la France où elle a vocation à rester.
Mais Noureddine Hamri est convoqué le 29 novembre à 10 h au Tribunal Administratif de Lyon qui examinera le recours contre son OQTF. Ainsi le sort de la famille Hamri toujours celui de l'incertitude et de la peur.
Injuste et inacceptable
continuez de signer la pétition - voir la rubrique "Pétition"
Le RESF de Romans organisera un covoiturage le 29 novembre pour que nous soyons nombreux ce jour-là au Tribunal Administratif de Lyon à soutenir Noureddine.

MONTELIMAR
C'est maintenant la famille Karapétian (d'origine arménienne) avec 3 enfants a qui on refuse l'asile politique et qui est menacée d'expulsion.
Alexandre, élève au Collège Europa de Montélimar et Gevorg, élève à l’école Grangeneuve, sont bien intégrés, leur petit frère Grégory est né en France.
Cette famille a sa place et sa raison d’être en France, à Montélimar ; les enfants doivent poursuivre leur scolarité dans de bonnes conditions.
Les enseignants des enfants, les parents d’élèves, les voisins, le Réseau Education Sans Frontières,  demande la régularisation de la famille Karapetian, pour lui permettre de vivre sereinement en France.
Injuste et inacceptable
Signer la pétition - voir la rubrique "Pétition"

CREST
Dinara GALLO  n'a pas le droit de divorcer si elle veut rester en France !
Dinara, 43 ans, de nationalité brésilienne, mariée depuis 2003 avec un ressortissant français, est menacée d'expulsion du territoire à compter du 17 novembre 2007.
A cette date, son permis de séjour ne lui sera plus accordé sous prétexte qu'elle est en instance de divorce.
Depuis son mariage et son arrivée en France, Dinara a toujours occupé un emploi. Très investie dans la vie associative et culturelle de la ville, elle a tout mis en place pour s'intégrer pleinement à sa nouvelle vie sur notre territoire.
Quand un couple français se sépare on ne lui demande pas d'explications, mais quand un couple mixte se sépare, la personne étrangère est priée de déguerpir fissa, de retourner dans un pays où elle n'a souvent plus d'attaches et sa liberté de vivre suivant ses choix est complètement occultée : c'est une entrave aux droits fondamentaux de tout un chacun.
Injuste et inacceptable
Signer la pétition - voir la rubrique "Pétition"

TOURNON... c'est, en Ardèche, de l'autre côté du Rhône, mais il n'y a pas de frontière départementale pour l'injustice et encore moins pour la SOLIDARITE !
Le dossier de régularisation de la famille Klandanjcic (3 enfants) a été rejeté début otobre. Famille parfaitement intégrée depuis de longs mois dans la vie locale de Tournon (enfants scolarisés, activités associatives humanitaires, recherche et promesse d'emploi) cette famille a reçu le soutien unanime du Conseil Municipal de Tournon le 5 juillet 2007 pour ses démarches de régularisation.
Le Préfet de l'Ardèche, non seulement rejette cette demande, mais rappelle à l'ordre le Maire et son conseil municipal : les opérations de parrainage d'étrangers en situation irrégulière n'entrent pas dans les compétences municipales et le soutien matériel de telles actions est passible de sanctions au titre de l'article 40 du code de procédure  pénale, référent à l'article L.622-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile :
"Toute personne qui aura par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de facilitr l'entrée, la  circulation, le séjour, irréguliers, d'un étranger en France, sera punie d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 30 000 €"

FACE A CETTE DEBAUCHE D'INJUSTICES ET DE SITUATIONS INACCEPTABLES NOUS DEVONS  TOUS ETRE DES "REFUSANTS"

( pour "Vive les refusants" selon une expression reprise par Jean Pontier Maire de Tournon, voir l'article suivant sur les Parrainages)

vendredi 26 octobre 2007.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 26-Drôme / Actualité
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0