accueil RESF
DON au RESF

Moselle : N'ZI Anicet Batier - mise à jour 23h

Accueil > RESF > LA VIE DU RÉSEAU ...
Contact

Moselle : N'ZI Anicet Batier - mise à jour 23h

 

Dernières nouvelles : Arno Klarsfeld a téléphoné à la Cimade de Strasbourg pour annoncer qu’il avait obtenu la régularisation de Mr. N’ZI auprès de la Préfecture de Moselle. (La Cimade de Strasbourg avait saisi le médiateur).

L’information a été confirmée par le Ministère de l’Intérieur.

Sans nul doute, les dizaines de fax de protestation arrivant chaque jour à la Préfecture de Moselle, et la peur d’une médiatisation à l’instar de la rétention d’Aminata a joué un rôle.


Après Aminata, c’est Mr. N’ZI Anicet Batier, ressortisant ivoirien, actuellement retenu au centre de rétention administrative de Geispolsheim, près de Strasbourg, qui est en danger. L’APRF a été prononcé le 8 Juillet. Mal informé, et arrêté un vendredi soir, il n’a pu faire appel au tribunal administratif.

Mr. N’ZI est arrivé en France en 1996. Le 4 Octobre 1996, il a fait l’objet d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. Bien qu’amené à l’avion, il n’a pas embarqué et s’est maintenu depuis sur le territoire.

Son frère Emmanuel Ehoussou N’ZI l’a rejoint en France en 2002 à la mort de leurs parents, alors qu’’il était âgé de 13 ans. Il a été scolarisé dès la rentrée 2002 à l’institut de l’Assomption, 6, rue de Luback, Paris 16ème jusqu’à maintenant. Il est admis en classe de 1ère scientifique pour l’année 2006-2007.

Sa fille, Ingrid Batier N’ZI est née le 3 Juin 2003 à St Cloud.Après la séparation d’avec la mère de sa fille, Mr. N’Zi se met en ménage avec une française avec qui il vit toujours aujourd’hui, et avec qui il élève sa fille. Celle-ci sera scolarisée en Septembre prochain à l’école maternelle rue Bougainvillier, dans le 16 ème à Paris. Son amie est aujourd’hui enceinte de 7 mois et demi, et il a reconnu l’enfant le 21 Avril 2006.

Mr. N’ZI et le pilier de cette famille et bien qu’il ne soit pas le père de son frère, il en est le tuteur depuis la mort de ses parents. La Cimade de Strasbourg a écrit un courrier au médiateur MR. Arno Klarsfeld. Cela tombe bien. Mr. Arno Klarsfeld est justement à la Préfecture de Moselle ce matin, où il doit donner une conférence de presse.

Nous vous demandons donc de continuer à envoyer des fax demandant l’abrogation de l’APRF au n° suivant : 03 87 32 57 39

Fax gratuit via internet : http://www.alliancemca.net/fax.html

vendredi 21 juillet 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF / LA VIE DU RÉSEAU
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0