accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 07-Ardèche > Resf Privas > Médias > Les médias et nous
Contact

Motion au conseil municipal - Dauphiné libéré du 1 novembre 2007

 
Lisez d’abord le texte de la motion puis le compte-rendu dans la presse.
 
MOTION
 

Conseil Municipal du 29 octobre 2007

 
 

Par le passé, notre République était considérée comme une terre d’accueil, fidèle à son ambition et à son image de pays des « Droits de l’homme », et soucieuse d’offrir des conditions dignes d’intégration dans notre pays aux personnes d’origine étrangère.

 

Dans l’école de la République, tous les enfants étaient accueillis quelles que soient leurs origines et leur nationalité. Ceci est remis en cause, depuis plusieurs mois, par la politique gouvernementale. Or, pour nous, les élèves sans papier de familles de réfugiés et demandeurs d’asile doivent être traités avec humanité et impartialité, car il n’est pas acceptable que des enfants aient peur d’aller à l’école par crainte d’y être arrêtés et expulsés.

 
 
 

Le Conseil Municipal de Privas, réuni en séance du 29 octobre 2007,

 
 

Considérant qu’un certain nombre de familles de réfugiés et demandeurs d’asile vivent en Ardèche et dans notre Commune, avec des enfants scolarisés dans des écoles de la République,

 

Considérant que la politique gouvernementale, axée principalement sur des mesures de reconduite à la frontière, est génératrice pour celles-ci de violations de droits fondamentaux et de discriminations,

 

Considérant qu'il convient de maintenir notre tradition de solidarité, mais aussi de développer les politiques d’intégration permettant à chacun d'être pleinement citoyen là où il vit,

 

Considérant que ces personnes et ces familles désignées sous le vocable « sans papiers » constituent une population extrêmement fragilisée dans les domaines sociaux, économiques et médicaux, mais en même temps déterminée à réussir son intégration,

 
 

Demande aux pouvoirs publics de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour :

 

-          Veiller dans l'immédiat, à ce que ces familles de réfugiés et demandeurs d’asile bénéficient de mécanismes de protection sanitaire et sociale leur permettant de vivre dans la dignité, notamment pour l’accès au logement, aux soins et à l’éducation,

-          Faire cesser les pressions inacceptables à l’encontre des enfants scolarisés et de leurs familles menacées d’expulsion,

-          Soutenir les nombreuses associations et le Réseau Education sans Frontières dans leurs actions de défense et d’appui aux réfugiés résidant en France et en Ardèche, avec leurs enfants, pour obtenir leur régularisation.

Et voici le compte-rendu dans la presse locale :

Dauphiné libéré du 1er novembre 2007



mardi 6 novembre 2007.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles