Programme de Nations-Unies pour le Développement : Rapport mondial sur le développement humain 2009

Accueil > RESF > BOÎTE À OUTILS > Textes officiels > Divers : GISTI, rapports au premier ministre, rapports internationaux, traduction de textes de loi en langues étrangères, etc.
Contact

Programme de Nations-Unies pour le Développement: Rapport mondial sur le développement humain 2009

Lever les barrières : Mobilité et développement humains

 
source : PNUD

Avant- Propos:

La migration a souvent mauvaise presse. Les stéréotypes négatifs décrivant les migrants comme « volant nos emplois » ou « vivant aux dépends du contribuable » sont légion dans certains médias et une partie de l’opinion publique, particulièrement en ces temps de récession. Pour d’autres, le mot « migrant » évoque l’image de personnes en situation d’extrême vulnérabilité. Le Rapport mondial sur le développement humain de cette année, Lever les barrières : mobilité et développement humains, récuse ces stéréotypes. Il tente d’élargir et de rééquilibrer les perceptions de la migration pour refléter une réalité plus complexe et très variable.

Ce rapport innove en examinant la migration sous le prisme du développement humain. Il explique qui sont les migrants, d’où ils viennent, où ils vont et pourquoi ils se déplacent. Il examine les différents impacts de la migration pour toutes les parties concernées, ceux qui partent mais aussi ceux qui restent.

Ce faisant, les conclusions auxquelles il parvient apportent un nouvel éclairage à certaines idées fausses. Par exemple, les mouvements des pays en développement vers les pays développés ne représentent qu’une petite partie des déplacements humains. La migration d’un pays en développement vers un autre est bien plus répandue. En fait, la plupart des migrants ne partent pas à l’étranger mais se déplacent à l’intérieur de leur propre pays.

Ensuite, la majorité des migrants, loin d’être des victimes, ont plutôt tendance à réussir, aussi bien avant de quitter leur région d’origine qu’une fois à destination. Les résultats de ces mouvements sur tous les aspects du développement humain, c’est-à-dire les revenus mais aussi l’éducation et la santé, sont en grande partie positifs et parfois même excellents, les personnes originaires des régions les plus pauvres étant les plus gagnantes.

En s’appuyant sur une abondante documentation, le rapport montre que les craintes concernant les migrants qui prennent les emplois et font baisser les salaires des résidents locaux, surchargent les services ou coûtent de l’argent au contribuable sont généralement exagérées. Lorsque les compétences des migrants viennent compléter celles des locaux, ce sont les deux groupes qui en profitent. Les sociétés dans leur ensemble peuvent également récolter des bénéfices très variés, allant de l’augmentation du niveau d’innovation technique à la diversification des pratiques culinaires.

Le rapport suggère que les réponses politiques aux phénomènes migratoires peuvent s’avérer peu appropriées. De nombreux gouvernements mettent en place des régimes d’entrée de plus en plus répressifs, ferment les yeux sur les manquements des employeurs aux règles de santé
et de sécurité ou ne parviennent pas à expliquer au public les avantages de l’immigration.

En examinant les politiques en vigueur dans la perspective d’un élargissement des libertés des personnes plutôt que du contrôle et de la restriction des déplacements humains, ce rapport
propose un ensemble de réformes audacieuses. Il estime qu’en adaptant ces propositions au
contexte de chaque pays, elles sont susceptibles d’amplifier l’apport déjà important de la mobilité au développement humain.

Les principales réformes proposées s’articulent autour de six axes complémentaires, chacun participant activement au développement humain : ouvrir les canaux d’entrée existants afin qu’un plus grand nombre de travailleurs puissent émigrer, garantir les droits élémentaires des migrants, abaisser les coûts de transaction de la migration, trouver des solutions qui bénéficient aux communautés de destination et aux migrants qu’elle accueillent, faciliter les
déplacements des personnes à l’intérieur de leur propre pays et intégrer la migration dans les stratégies nationales de développement.

(...)

Télécharger l'intégralité du rapport

lundi 21 décembre 2009.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF / BOÎTE À OUTILS / Textes officiels / Divers: GISTI, rapports au premier ministre, rapports internationaux, traduction de textes de loi en langues étrangères, etc.
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0