Face à la xénophobie et la politique du pilori : les rassemblements du 4 septembre en France vus par les collectifs RESF

Accueil > Agir avec le RESF > Campagnes nationales -> > Autres actions nationales ...
Contact
  6 RESF - Cartouche et texte RESF seuls - 100 x 40 (pour les CP)

Face à la xénophobie et la politique du pilori: les rassemblements du 4 septembre en France vus par les collectifs RESF

 

La manifestation spontanée d’Avignon - (c) P. Arraou/RESF

 

01: Bourg en Bresse :
Environ 500 personnes ont défilé dans le centre ville jusqu'à la préfecture.
Pour cette ville, ce n'est pas mal.
Michel Cabaussel - RESF 01

13: Marseille :
Bonjour,
Entre 10 000 (nombre annoncé officiellement par les organisateurs) et 5 000 (plus vraisemblable, on est à Marseille ...) manifestants ont défilé du Vieux Port à la Préfecture de Marseille samedi après-midi 4 septembre.
Mobilisation carrément réussie, jamais vu autant de monde dans la rue à Marseille dans une manif "anti-raciste" depuis 2002.
Florimond - RESF 13

19: Villes de Corrèze :
3 rassemblements:
Brive, 150 personnes
Tulle, 300 personnes
Ussel, 100 personnes

22: Saint Brieuc :
Nous étions environ 1000 à Saint-Brieuc
c'est pas mal SARCO non!!!
Eric - RESF 22

24: Périgueux :
Bonjour,
480 selon la police, 560 selon les organisations. En réalité, c'était très difficile à compter car il y avait un important mouvement : des gens venaient, restaient un moment et repartaient.
Depuis 9h. les organisations appelantes tenaient des tables pour faire signer la pétition. Nous avons recueilli plus d'un milliers de signatures sur Périgueux seul.
L'atmosphère était complexe : de la détermination, du ras-le-bol, de la colère mais aussi de l'enthousiasme à nous retrouver aussi nombreux et de l'espoir quant à un sursaut citoyen.
La manifestation s'est faite en se tenant par la main à travers les rues du centre de Périgueux, reliant l'arbre de la liberté au monument de la Déportation. Elle a crée une situation inédite dans la ville. Chacun portait un badge commun à toutes les orgas et faisant dire "Non à la xénophobie" à une Marianne.
La manifestation a été très largement relayée par la presse locale : journaux, radios, FR3 Périgords.
Voir l'article de Sud-Ouest
Yves - RESF 24

25: Besançon :
1 200 personnes à Besançon.
M. Savaric - RESF 25

27: Evreux :

15h: 300 personnes se sont rassemblées devant l'Hôtel de ville avant de défiler dans les rues d'Evreux
Collectif RESF 27

29: Brest, Quimper, Morlaix, Carhaix :

2 500 manifestants au total sur les quatre villes.
Quimper: 1500
Brest: 800
Morlaix: 250
Carhaix: 100
Françoise - RESF 29

30: Alès :
850 personnes
RESF 30

33: Bordeaux :
Nous estimons à 4 000 le nombre de personnes descendues dans la rue, à tel point que le rassemblement s'est transformé en défilé dans la ville (1 200 selon la police).
De nouvelles associations se sont jointes à l'appel.
Sylvie - RESF 33
"A Bordeaux, belle manif. Elle a rassemblé près de 4 000 personnes, - 1 200 chiffres possibles, 3 500 télé locale. Après un rassemblement en bas des marches du TGI sur ce que l'on nomme le Parvis des Droits de l'Homme, la manifestation elle-même.
Les compteurs de la police doivent être déréglés, il existe à Bordeaux une longue rue qui fait 2 km, elle a été noire de monde pendant un certain temps pour ne pas dire un temps certain.
A côté de celles et de ceux venus à l'appel de leurs associations, partis et syndicats (quand ce n'était pas et/ou), des personnes venues à titre personnel parce qu'elles avaient eu l'information de militant(e)s. C'est, pour ma part, ce qui m'a paru le plus significatif dans cette mise en mouvement, cette mise en marche de monsieur et madame tout le monde qui d'habitude ne se bougent pas.
Si l'on ajoute qu'il faisait un temps à se rendre sur le splages proches de Bordeaux, qu'un amrché coloré du samedi matin y est très prisé, l'importance de la mobilisation prend encore plus de relief".
Odette T-C - RESF 33

34: Montpellier :

Bonjour,
A Montpellier Plus de 100O participants, selon les média avec participation active du RESF 34 Montpellier, Sète (et Lodève...).
... rectificatif: 2 000 d'après le Midi Libre!
Michel - RESF 34

35: Rennes :
2 000 personnes à Rennes
Jean-Claude Kernin - RESF 35

38: Grenoble :
D'habitude à Grenoble, il y a plus de monde qu'à Lyon, mais aujourd'hui nous devions être environ 7 000 d'après les organisateurs et d'après ce que j'ai vu.
2 000 personnes sont parties de la Villeneuve, 4 000 de la gare, puis les passants se joignant au cortège, il devait y avoir 5 000 personnes au point de jonction avec la manif de la Villeneuve.
Simone

42: Saint-Etienne, Roanne :
Plus de 1 000 personnes à Saint-Etienne, 400 à Roanne
Compte-rendu et photos ici
Yves Scanu - RESF 42

44: Nantes :
A Nantes, nous étions entre 6 000 et 8 000 personnes.
C'était pas la place de la République, mais presque.... Des heures avant que le cortège (ne) s'ébroue... mené par les Gens du Voyage et les Roms..., et Resf au beau milieu !
Spendide !
Isabelle - RESF 44

45: Orléans :
Nous étions plus de 1 000 dans les rues d'Orléans. C'est une des plus importantes mobilisations depuis longtemps. Il y avait plus de monde que pour la grosse mobilisation pour Najlae en début d'année.
Surtout, le cortège était très varié avec des manifestants venant de tous les horizons.
François - RESF 45

48: Mende :
Bonjour,
A Mende (48) : 200 personnes environ.
180 signatures sur la pétition papier : à qui la transmettre ?
Yves

49: Angers :
Bonjour à tous,
Ce matin à Angers (49) 2 200 personnes ont manifesté contre la politique xénophobe du gouvernement.
Une mobilisation assez exceptionnelle donc!
Un aperçu de la manifestation
Amicalement,
Katia Beudin,pour RESF 49.

51: Reims :
500 personnes
Yves - RESF 51

57: Metz :



Environ 800 à Metz citoyens, citoyennes, politiques, syndicalistes, associatifs mobilisés au nom des principes : Un Vent d'espoir sur la République !
"Comment peut-on entendre, ici en Lorraine, un discours qui met en cause 50 ans d'immigration quand on sait comment et avec qui ont été fabriqués l'acier, extrait le charbon et le minerai, construit les villes et les logements? A quel moment de son histoire, notre ville, notre département, notre région peuvent-ils délivrer un certificat permettant de se déclarer "français de souche" alors que cette terre où nous prenons nos racines est justement un terreau riche de sa diversité et de son histoire?" (extrait du discours de R. Bayer, LDH).
Le poids et le sens des mots étaient palpables à la lecture de la Déclaration des Droits de l'Homme et du préambule de la Constitution de la Ve République: beaucoup d'émotion et de longs et chaleureux applaudissements.
Isabelle - RESF 57

58: Nevers :
400 personnes
Jean - RESF 58

64: Oloron Sainte Marie, Bayonne, Pau :
70 personnes à Oloron Sainte Marie, 870 à Bayonne, 1000 à Pau se sont rassemblées aujourd'hui devant la sous-préfecture à Oloron, place de la Liberté à Bayonne et place Clemenceau à Pau, devant la préfecture, pour exprimer leur refus de la politique xénophobe du président de la République et du gouvernement, contre les discriminations, contre la politique du pilori, contre les expulsions, et pour marquer leur attachement aux valeurs de la République.
Plusieurs élus étaient présents.
A Pau, un cortège important s'est dirigé en manifestation jusque vers la place de la République où diverses organisations se sont exprimées. Le mari de Madame Gouvet est venu exprimer son soutien et apporter celui de son épouse, absente. Mme Gouvet est ce médecin qui a refusé sa légion d'honneur pour exprimer son indignation devant le discours de Grenoble et le développement de la politique xénophobe du gouvernement.
A Bayonne, le cortège s'est dirigé vers la sous-préfecture.
A Pau, le représentant d'un "groupe d'alpinistes républicains" est venu emprunter la banderole de tête, afin de la hisser demain en haut du Pic du midi d'Ossau, haut sommet pyrénéen local, en présence de journalistes, afin de monter très haut ses convictions républicaines et anti-racistes et hostiles aux dérives xénophobes du président de la République.
Le préfet comme les sous-préfets avaient refusé de recevoir des délégations, prenant comme prétexte d'avoir trouvé des propos insultants pour le président de la République dans le texte commun national...
Jean-Jacques Le Masson - RESF 64

66: Perpignan :
A Perpignan, environ 500 personnes rassemblées place du Puigt dans le quartier gitan que nous avons traversé en direction de la préfecture. Il y avait déjà eu une manif en août si j'ai bien compris (je ne suis que de passage).
Il y avait beaucoup de FSU, des LDH et d'autres, bien sûr aussi les RESF locaux.
La moyenne d'âge reste assez élevée ! Une vieille dame avec un panneau "Ça sent le pétain".
Le préfet n'a pas voulu nous recevoir, évidemment !
Atmosphère bon enfant, ras-le-bol très partagé.
Jocelyne (touriste!)

68: Colmar :
300 personnes
M. Cadiou

69: Lyon :
Très belle manif à Lyon aussi.
6 000 à 8 000 personnes.
Plusieurs familles roms présentes.
A Lyon, on remet ça avec une manif contre la loi Besson le 25 septembre (14h Place des Terreaux)
Mireille - RESF 69

70: Vesoul :
Le 4 septembre, nous étions entre 120 (chiffres RG) et 150 rassemblés devant la mairie, à porter un triangle blanc ou était écrit: "que va-t-on me trouver pour m'expulser" ou "vous avez sûrement quelque chose à me reprocher".
Aux grilles de la mairie, nous avions accroché une banderole.
Ce rassemblement a duré presque une heure, les participants s'en allant petit à petit.
Simone LEVAVASSEUR - RESF 70

74: Annecy :
800 à 1000 personnes à la manifestation d'Annecy ce samedi pour protester contre la politique du pilori, suivie d'un cercle du silence (chaque premier samedi du mois) comme on n'en avait jamais vu.
N.P - RESF 74

75: Paris :
Photos panoramiques de la manifestation, c'est ici !
Anthony Jahn - RESF 75
D'autres photos, ici
Jean-Claude Saget - RESF IdF

80: Amiens :
Environ 500 personnes se sont rassemblées à Amiens (à l'appel d'Attac 80, Caps, CGT, Cg2as (Fase), Fsu 80, Gu, La Cimade, LDH, Man, Mouvement de la Paix, NPA, PCF, PG, RESF Somme, Solidaires...).
Voir les photos sur le blog : amiensebouge.canalblog.com
Marcel Dekervel - RESF 80

81: Castres :
Bonsoir,
Je vais être un peu ridicule mais nous étions environ 150 personnes à Castres (dans le Tarn) aux pieds de la statue de Jaurès (sur le marché de plein vent) ce matin pour manifester notre rejet de la xénophobie en général et des politiques discriminantes de Sarközy & co...
Distribution du tract unitaire et de tracts de certaines orgas ne se reconnaissant pas dans le tract collectif (Fédération Anarchiste...)
Quelques discussions avec les gens venus pour le marché... discussions plutôt décevantes car souvent imprégnées de haine, de rejet, de sarközysme, de lepénisation des esprits...
Bref, nous avons encore du boulot... (mais on s'en doutait)
Patrice K - RESF 81

84: Avignon :
Nous étions près de 500 ce matin devant la Préfecture d’Avignon venus manifester notre colère. Mais comme trop souvent, le rassemblement avait plutôt des allures de sortie de messe, chacun se retrouvant et se donnant des nouvelles… Jusqu’à ce que certains, excédés de rester inactifs, envahissent le Boulevard et entraînent les autres, tous les autres, derrière la banderole « NON au RACISME d’ETAT ». Et les slogans ont enfin fusé : celui, connu, mais qu’il nous faut encore et plus que jamais clamer : « 1e, 2e, 3e générations, nous sommes tous des enfants d’immigrés », et puis « Les lois racistes et scélérates, on n’en veut pas » et encore : « C’est pas les Roms, c’est pas les immigrés, c’est pas les sans-papiers, c’est Sarko qu’il faut virer ». Nous avons ainsi déferlé dans les rues d’Avignon d’un bon pas, et nombreux étaient ceux qui, étonnés et ravis, nous souriaient. Nombreux tracts « Rock sans papiers » distribués. Des italiens nous ont encouragé : « c’est bien ! Nous aussi, on a Berlusconi ! »…
Et nous avons terminé notre belle manif spontanée en haut de la rue de la République, devant le domicile du préfet. De la Préfecture à la rue de la République, une manif improvisée mais finalement très symbolique !
La journée s’est terminée par une soirée-débat citoyen dans la salle des fêtes du Thor : « Y a-t-il un racisme d’Etat ? » (interventions ponctuées par des lectures et des sketchs).
Pascale - RESF 84

86: Poitiers :
Bonjour à tous,
Cette AM 2 500 personnes ont manifesté à Poitiers contre la politique xénophobe du gouvernement.
A bientôt
Sylvie Catala - RESF86

89: villes de l'Yonne :
Une centaine de personnes se sont réunies autour de valises empilées.
La maison de la citoyenneté ornée de panneaux "propriété publique" appelle sur sa façade à une république libre et fraternelle.
Particulièrement émouvante, la présence de représentants Roms, dont Nouka Maximoff, conteuse tzigance.
La famille Manoukyan était bien sûr au centre de cette soirée et tous attendaient la décision du tribunal de ce dimanche.
Grand soulagement ce soir.
La famille ne va pas bien du tout, mais comment en être autrement après 17 jours en rétention?
Encore merci à tous ceux qui ont participé à leur libération.
Patricia - RESF 89

973: Cayenne :
Une centaine de personnes, des tracts très bien accueillis. Information relayée par RFO radio et TV (avec interview) malgré la visite en cours de F. Mitterrand.
Organisations présentes:
Politique: Guyane Ecologie, Parti socialiste, MDES (Mouvement de Décolonisation et d'Emancipation Sociale), Walwari
Syndicats: SUD Education SGEN-CFDT
Associations: Ligue des droits de l'homme, RESF, Cimade, Attac, Collectif des étrangers de Guyane.
De nombreuses communautés représentées.
Le rassemblement s'est déroulé place du Coq, à côté du marché où nous avons distribué des tracts.
Ambiance chaleureuse de mobilisation autour d'une consternation suite aux évènements de l'été.
Bon courage à vous tous.
Marc - RESF Guyane

 

vendredi 10 septembre 2010.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de Agir avec le RESF / Campagnes nationales -> / Autres actions nationales
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0