Narek et Sophia doivent rester en France !Ils ont été régularisés !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 57-Moselle ...
Contact

P2046 - Narek et Sophia doivent rester en France !
Ils ont été régularisés !

 

Pétition réactivée ce lundi 14 avril 2014 car URGENCE

Les parents de Narek et Sophia ont été régularisés, une petite soeur est née et l’installation de cette famille en France est maintenant durable. Toute la famille répond fidèlement aux sollicitations de rencontre RESF, exprimant par là leur immense reconnaissance pour le soutien qui leur a été apporté pendant les longues années de galère administrative. Encore un grand Merci à tous de leur part.

Arrivés en France en février 2009, Arman et Lusine n'ont toujours pas réussi à être régularisés.

Les deux enfants ne connaissent qu'une minuscule chambre d'hôtel en guise de logement : tous deux sont nés en France.

Narek est scolarisé depuis deux ans, sa petite soeur vient d'avoir 3 ans et va donc aller à l'école en septembre prochain.

Leur papa a tenté de trouver du travail sans succès car uniquement par le biais de compatriotes pas crédibles ou en créant une auto entreprise jugée non viable. 

Une nouvelle OQTF vient donc de tomber, avec le conseil de la préfecture : bénéficier de l'aide au retour pour retourner en Arménie ! 

Merci de faire à nouveau tourner cette pétition : ces enfants ne connaissent que la France, nous pouvons accompagner Arman pour qu'il trouve du travail. Cette famille ne veut pas retrouver les problèmes qui les ont fait fuir, en retournant en Arménie !

 

" Il a eu peur pour la sécurité de son enfant à naître..... Après une violente  et ènième agression au sortir d'un magasin de vêtements de grossesse en Russie."

Lui, nous l'appellerons Armand, il a 32 ans, elle, nous l'appellerons Marguerite, elle en a 27.

Narek est donc né en France le 16 mai 2009, trois mois après la fuite de ses parents d'Arménie . La petite Sophia est venue rejoindre son frère, elle a aujourd'hui 8 mois.

 

Contrôles continuels, emprisonnement, racket, menaces, agressions verbales et physiques...ce fut le lot de ce jeune couple réfugié en Russie.

Lui de nationalité arménienne, elle azérie de par sa mère. Déjà toute son enfance, elle l'a passée en Russie avec ses parents qui ne pouvaient se maintenir en sécurité en Arménie. La Russie les a tolérés, mais avec de telles mesures de discriminations que cette jeune femme n'a pas pu jouir d'une éducation scolaire et n'a connu que les menaces et agressions subies à nouveau par sa famille.

Quant à son époux il a dû fuir l'Arménie après avoir été accusé à tort et donc déserté l'armée.

 

Ils ont pourtant cru pouvoir, une fois mariés, tourner la page des faits subis par leurs parents. Mais l' Origine colle à la peau … et leur demande de régularisation n'a jamais abouti, d'où une nouvelle Fuite après avoir reçu l'Ordre de Quitter le Territoire Russe.

 

Pour aller où ???

ils y étaient venus se Réfugier, comment donc pouvoir retourner dans leur pays sans aucun Espoir de Sortir de l'histoire familiale liée à leur origine ?

 

Leur choix fut donc pour la France. Mais le pays dans lequel il espéraient enfin pouvoir souffler n'a entendu ni leurs craintes ni le désespoir profond qui résultent d'une enfance et d'une jeunesse perdue.

 

A Metz où ils se terrent dans un hôtel, ils ne comprennent pas ce nouvel  Ordre de Quitter  ..... cette fois le Territoire Français ! Certes, les gendarmes venus repérer les lieux dans l'hôtel faisaient « leur travail ». Mais pour renvoyer ces jeunes et leurs enfants vers quel avenir ?

« Considérant que tout enfant, en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a droit à une protection spéciale.... » ainsi énoncé dans les différentes Déclarations Universelles ratifiées par la France,

Considérant « qu' il doit pouvoir jouir de tous les droits cités dans ces textes, sans distinction ou discrimination fondée sur la race.... la religion..... l'origine nationale ou sociale... »....

 

Nous demandons expressément à Monsieur le Préfet de la Région Lorraine de renoncer à son intention de renvoyer cette famille dans un pays où leur sécurité n'a jamais pu être assurée, dans un pays où ils n'auront aucun droit lié à la nationalité arménienne.

Nous demandons que Narek, Sophia et leurs parents Mr et Mme Simonian, puissent s'établir durablement sur le territoire français et y construire sereinement leur avenir.

 

jeudi 17 novembre 2011.

868 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 57-Moselle
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0