Le préfet de l'Essonne maintient illégalement un mineur en rétention

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 91-Essonne ...
Contact
  6 RESF - Cartouche et texte RESF seuls - 100 x 40 (pour les CP)

Communiqué RESF91

Le préfet de l’Essonne maintient illégalement un mineur en rétention

 

Contacts : - Nadia Nguyen  06 10 55 35 21 Richard Moyon (RESF) : 06 12 17 63 81 / getmr@wanadoo.fr

 

Alain KUITANG KENGNE est mineur isolé. Il est enfermé dans le centre de rétention de Palaiseau depuis 24 jours sur décision du Préfet de l’Essonne. Ce matin, une place lui était réservée sur le vol Paris-Yaoundé.

Arrivé en France en mars 2011, Alain a connu la rue pendant plusieurs mois avant d’être placé  sous la responsabilité de la Maison du Rhône, à Lyon, par un juge des tutelles des mineurs.

 Début avril, Alain se fait arrêter en région parisienne. Le Préfet de l’Essonne l’envoie en rétention, ignorant l’acte de naissance d’Alain, méprisant le jugement du magistrat de Lyon,. Il préfère  se fier aux résultats de tests osseux pratiqués en novembre 2011 et  avril 2012. Des tests osseux dont la fiabilité est contestée scientifiquement. La preuve : les premiers lui donnent 19 ans, les seconds pratiqués six mois plus tard,  18 ans.

Aujourd’hui, 30 avril, Alain a refusé d’embarquer et a été ramené au CRA de Palaiseau. Demain sera son 26ème jour de rétention, le Préfet aurait pu le libérer mais il demande la prolongation de la rétention. L’acharnement contre un mineur, son coup d’éclat avant les élections ?

Dans les textes, c’est à l’administration de prouver la majorité d’une personne.  Quelle preuve apportera le Préfet de l’Essonne, demain, au juge ? Un laissez-passer consulaire reconnaissant  Alain citoyen de ce pays  a été délivré par le Cameroun pour permettre la tentative d'expulsion dont il a été l'objet aujourd'hui. Ce document comporte obligatoirement la véritable  date de naissance d’Alain, reconnue par son pays d’origine.  Si, comme l'ensemble des documents en notre possession nous porte à le croire, ce laissez-passer établissait la minorité d'Alain, cela voudrait dire que la PAF a sciemment  tenté d'expulser un mineur, que les responsables du CRA de Palaiseau le maintiennent illégalement en rétention en connaissance de cause sur ordre du préfet de l'Essonne et que le ministre de l'Intérieur couvre le tout conformément à la politique de séduction de madame Le Pen du président sortant.   Le Préfet fera-t-il figurer ce document au dossier présenté le 1er mai à 14 h devant le Juge des libertés et de la détention d'Evry ? Sa non présentation serait un aveu.

Pour davantage d'infos, voir le blog RESF sur Médiapart :

http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/280412/ces-gamins-que-sarkozy-bousille 

mardi 1er mai 2012.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 91-Essonne
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0