Lettre ouverte à Monsieur le Préfet de Seine-Saint-Denis et à Monsieur le Ministre de l'Intérieur, 20 avril 2013

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 93-Seine Saint-Denis > Actions, événements > Manifestations, rassemblements, parrainages...
Contact
  5 RESF - Heeeeelp! 100 x 42 avec texte "resf"

Lettre ouverte à Monsieur le Préfet de Seine-Saint-Denis et à Monsieur le Ministre de l’Intérieur, 20 avril 2013

 

Lettre ouverte de jeunes étrangers scolarisés dans les lycées du 93, privés d’un titre de séjour pérenne ou en attente d’un droit au séjour, avec le soutien de nombreux élus et de leurs parrains citoyens.

Cette lettre a été envoyée par tous les jeunes et leurs parrains citoyens et élus suite au parrainage du 20 avril 2013, organisé à Bobigny par RESF 93.

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Préfet,

Nous sommes arrivés en France alors que nous étions mineurs, venus de toutes les parties du monde, pour rejoindre un proche (père, tuteur, oncle, tante…) ou pour fuir la misère ou la guerre. Nous sommes tous là pour construire notre vie en France et lui rendre par notre réussite ce qu’elle nous a donné : une formation, un nouvel environnement, des perspectives d’avenir…

Nous sommes scolarisés dans les lycées de Seine-Saint-Denis, mais nous n’avons pas la même vie, ni les mêmes droits que les autres jeunes de notre âge : au souci de réussir notre parcours scolaire s’ajoutent l’inquiétude de ne pas pouvoir poursuivre nos études, de nous voir refuser le droit de travailler après nos examens, la honte d’être différent et la peur d’être expulsé.

La circulaire du 28 novembre 2012 n'a pas permis de régler toutes les situations. Elle n’a pas répondu à nos attentes et aux exigences de notre parcours.

  • Si certains d’entre nous ont été régularisés, c’est trop souvent avec un titre « étudiant », pire, avec une « autorisation provisoire de séjour ». Ces titres précaires ignorent notre véritable situation et ne nous ouvrent aucune porte.

  • Et beaucoup d’autres, qui viennent de déposer un dossier ou s’apprêtent à le faire, sont dans l’incertitude et dans l’angoisse.

Avec le Réseau Education sans Frontières qui nous soutient, avec les élus, avec les citoyens qui nous ont parrainés ce 20 avril, nous affirmons que notre vie est maintenant ici, dans notre patrie d’adoption.

Nous demandons qu’une audience soit accordée pour résoudre les cas des jeunes « mal régularisés » après le parrainage de 2012.

  • Nous demandons pour tous les jeunes en attente d’un droit au séjour un examen bienveillant de nos dossiers et une régularisation avec un titre de séjour « vie privée et familiale ».

Ainsi pourrons-nous envisager une vie normale et penser à l’avenir avec plus de sérénité.

 


voir aussi :

article du Parisien : resf.info/article46770.html

compte rendu du parrainage du 20 avril 2013 : resf.info/article46768.html

mercredi 22 mai 2013.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 93-Seine Saint-Denis / Actions, événements / Manifestations, rassemblements, parrainages...
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0