URGENTISSIME (Blanc-Mesnil) : Appel à faxer mailer pour la libération de M. Mahamadou SIMA, père de 4 enfants nés et scolarisés en France !!!! Libéré le 9 décembre !!

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 93-Seine Saint-Denis ...
Contact
Pictos - STOP ! 118x70 px

URGENTISSIME (Blanc-Mesnil) : Appel à faxer mailer pour la libération de M. Mahamadou SIMA, père de 4 enfants nés et scolarisés en France !!!!
Libéré le 9 décembre !!

 

A l’heure où nous célébrons le 24 ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, 4 enfants sont privés d’un droit élémentaire, celui de ne pas être séparés contre leur gré d’un de leur parent, en l’occurrence leur père, en rétention depuis 6 jours. Cette maltraitance envers les enfants de sans-papiers a assez duré ! M. Mahamadou SIMA, père de famille du 93 sans histoire, est enfermé au CRA du Mesnil Amelot en vue d’être expulsé vers le Mali. Il a été placé en rétention par la préfecture du 95 sur le fondement d’une OQTF prise par la préfecture du 93. Merci de faxer, mailer sans relâche aux 2 préfectures jusqu’à que libération s’en suive (cf modèle lettres ci-dessous).

Pour sa libération, faxez mailez au préfet du Val d'Oise :

Préfet : Jean-Luc Nevache
jean-luc.nevache@val-doise.gouv.fr
Directeur du cabinet : Gilles PRIETO
Secrétaire général : Jean-Noël CHAVANNE
 
Monsieur le Préfet, 
  
Je me permets de  vous alerter sur la situation de M. Mahamadou SIMA (n° étranger : 
7503384897), ressortissant malien, né le 1er janvier 1967 à Kayes (Mali) . Il a été arrêté le 14 novembre 2013 à Bessancourt (95) alors qu’il se rendait à son travail. Vous avez décidé de le placer le même jour en rétention sur la base d'une Obligation de Quitter le Territoire Français  prise à son encontre par le préfet de la Seine-Saint-Denis. Il est actuellement enfermé au centre de rétention administrative du Mesnil Amelot en vue d'une expulsion vers le Mali.

Le jour de son placement en rétention, M. Mahamadou SIMA était attendu par son médecin chirurgien à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris pour effectuer des examens médicaux. Monsieur a été victime d'un chauffard, grave accident de la route en 2011 qui lui a valu 2 jours de coma et des séquelles irréversibles.
  
M. SIMA vit et travaille en France depuis 1999, soit 14 années de présence sur le territoire français. Il demeure au Blanc Mesnil (93) avec son épouse Dalla et leurs quatre enfants nés de leur union  :

-Yamadou né le 03/01/1999 au Mali, scolarisé en classe de 5ème au collège René Descartes au Blanc Mesnil
-Bambo né le 11/01/2006 en France, scolarisé en classe de CE1 à l'école Maurice Audin au Blanc Mesnil
-Ladji né le 14/06/2007 en France, scolarisé en classe de CP à l'école Maurice Audin au Blanc Mesnil
-Samba né le 08/05/2010 en France, scolarisé en classe de petite section à l'école maternelle  Rose Blanc au Blanc Mesnil
 
Si Monsieur est expulsé, sa compagne va se retrouver seule pour élever ses quatre enfants pendant que le père sera renvoyé vers un pays qu’il a quitté depuis de nombreuses années et dont la stabilité politique est encore fragile. 
 
Les enfants ne connaissent rien du pays d'origine de leurs parents car c'est ici qu'ils sont nés, ont grandi et ont fait toute leur scolarité.
 
Votre décision méconnaît donc l'intérêt supérieur de ces enfants, garantis dans  la convention relative aux droits de l'enfant dont nous fêtons le 24 ème anniversaire ce 20 novembre et qui déclare dans son article 3-1 :  " Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait d' institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale. " 

Dans ces conditions, vous ne pouvez sérieusement soutenir que vous avez pris votre décision dans un esprit positif, respectueux de la vie familiale et avec humanité.

Par conséquent, je vous demande instamment, Monsieur le Préfet, de renoncer à l'expulsion de ce père de famille, de lui permettre de retrouver sa famille, plongée dans l'angoisse depuis son placement en rétention.

Recevez, Monsieur Le Préfet, l’expression de mes sentiments citoyens les plus respectueux.
 
Pour le Réseau Education Sans frontière
NOM Prénom

Pour l'annulation de l'OQTF et sa régularisation, faxez mailez au préfet de la Seine-Saint-Denis :
Préfet : Philippe GALLI
pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr
Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07
Secrétaire général : Hugues BESANCENOT
hugues.besancenot@seine-saint-denis.gouv.fr
Fax : 01 41 60 59 28
Directeur de cabinet: Jean-Marc SENATEUR
jean-marc.senateur@seine-saint-denis.pref.gouv.fr
 
Monsieur le Préfet, 
  
Je me permets de  vous alerter sur la situation de M. Mahamadou SIMA (n° étranger : 
7503384897), ressortissant malien, né le 1er janvier 1967 à Kayes (Mali) . Il a été arrêté le 14 novembre 2013 à Bessancourt (95) alors qu’il se rendait à son travail. Votre homologue, Monsieur le Préfet du Val d'Oise, a décidé de le placer le même jour en rétention sur la base d'une Obligation de Quitter le Territoire Français que vous avez prise à son encontre. Il est actuellement enfermé au centre de rétention administrative du Mesnil Amelot en vue d'une expulsion vers le Mali.

Le jour de son placement en rétention, M. Mahamadou SIMA était attendu par son médecin chirurgien à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris pour effectuer des examens médicaux. Monsieur a été victime d'un chauffard, grave accident de la route en 2011 qui lui a valu 2 jours de coma et des séquelles irréversibles.
  
M. SIMA vit et travaille en France depuis 1999, soit 14 années de présence sur le territoire français. Il demeure au Blanc Mesnil (93) avec son épouse Dalla et leurs quatre enfants nés de leur union  :

-Yamadou né le 03/01/1999 au Mali, scolarisé en classe de 5ème au collège René Descartes au Blanc Mesnil
-Bambo né le 11/01/2006 en France, scolarisé en classe de CE1 à l'école Maurice Audin au Blanc Mesnil
-Ladji né le 14/06/2007 en France, scolarisé en classe de CP à l'école Maurice Audin au Blanc Mesnil
-Samba né le 08/05/2010 en France, scolarisé en classe de petite section à l'école maternelle  Rose Blanc au Blanc Mesnil
 
Si Monsieur est expulsé, sa compagne va se retrouver seule pour élever ses quatre enfants pendant que le père sera renvoyé vers un pays qu’il a quitté depuis de nombreuses années et dont la stabilité politique est encore fragile. 
 
Les enfants ne connaissent rien du pays d'origine de leurs parents car c'est ici qu'ils sont nés, ont grandi et ont fait toute leur scolarité.
 
Votre décision méconnaît donc l'intérêt supérieur de ces enfants, garantis dans  la convention relative aux droits de l'enfant dont nous fêtons le 24 ème anniversaire ce 20 novembre et qui déclare dans son article 3-1 :  " Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait d' institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale. " 

Dans ces conditions, vous ne pouvez sérieusement soutenir que vous avez pris votre décision dans un esprit positif, respectueux de la vie familiale et avec humanité.

Par conséquent, je vous demande instamment, Monsieur le Préfet, d'user de votre pouvoir discrétionnaire pour abroger l' Obligation de Quitter le Territoire Français prise à l'encontre de M.  Mahamadou SIMA afin de lui permettre de continuer à vivre auprès des siens et à participer activement à l'éducation de ses enfants.

Recevez, Monsieur Le Préfet, l’expression de mes sentiments citoyens les plus respectueux.
 
Pour le Réseau Education Sans frontière
NOM Prénom

mercredi 20 novembre 2013.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 93-Seine Saint-Denis
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0