La Cimade : Une nouvelle pratique policière particulièrement inquiétante pour les personnes

Accueil > RESF > BOÎTE À OUTILS > Textes informatifs, rapports, études, analyses...
Contact
Membres du RESF - Cimade - La Cimade

Une nouvelle pratique policière particulièrement inquiétante pour les personnes

 
source : La Cimade

Dans le département des Yvelines (78), une nouvelle unité de la PAF (police aux frontières) a été créée en lien avec la préfecture du 78 afin d'organiser l'expulsion des personnes sous le coup de mesure d'éloignement sans passer par un placement en rétention. Les personnes sont convoquées par téléphone ou par écrit à l'unité de la PAF. L'objectif  est sans doute de mettre la pression sur les personnes pour qu'elles acceptent de repartir volontairement dans leur pays d'origine. Ce type de pratique s'inscrit complètement dans nos craintes de la multiplication des pratiques d’éloignements "rendus invisibles" et notamment dans le retour "volontaire contraint ", en complément du dispositif de la rétention administrative.

  =>  Si vous rencontrez ce type de situation, les conseils à donner à la personne sont  à notre sens:

 -   dire à la personne qu'elle peut ne pas se rendre à la convocation: elle ne risque rien et cela n’aura pas d’impact sur sa situation administrative et n'entraînera aucune poursuite judiciaire.

-   si une personne ne se présente pas à l'entretien, il se peut que la police décide de se rendre à son domicile: rappeler aux personnes qu'elles sont tout à fait en droit de ne pas ouvrir la porte, de même en est-il pour les gérants d'hôtel et les directeurs de structure d'hébergement.

 

-  si une personne préférait malgré tout se rendre à la convocation, lui dire de se faire accompagner et bien vérifier en cas de convocation écrite que l'objet de la convocation n'est pas pour "exécution de la mesure d'éloignement".

-   lui rappeler qu'elle n'est pas obligée lors de cette convocation de remettre son passeport, ni aucun autre document d'identité (si elle présente ces documents, la police peut les garder et cela facilitera l'expulsion)

-  rappeler également qu'elle a la possibilité ne pas répondre aux questions et notamment à celle relative à sa volonté ou non de rester en France

 

expliquer que le cadre de cette convocation est ce qu'on appelle une "audition libre" et que la personne a donc le droit de quitter l'entretien à tout moment.


!! Soyons vigilant dans toutes les permanences, il ne serait pas étonnant que cette nouvelle pratique tende à se développer ailleurs que dans le 78!


mercredi 22 janvier 2014.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF / BOÎTE À OUTILS / Textes informatifs, rapports, études, analyses...
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0