Communiqué de presse du RESF Languedoc Roussillon

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 34-Hérault
Contact
  1 RESF - Logo RESF petit  48x67 pour les articles

Communiqué de presse du RESF Languedoc Roussillon

 

Une délégation du Réseau Education Sans Frontières (RESF) du Languedoc Roussillon a invité le mardi 25 février à l’Assemblée Nationale les députés de la région à un échange sur les problèmes de régularisation rencontrés par les étrangers dans cette région (comme ailleurs) et tout particulièrement par les jeunes étrangers majeurs.

La délégation du RESF a insisté sur les points suivants :

- La situation des jeunes majeurs laissés pour compte de la circulaire Valls de novembre 2012 (ceux qui ont eu 18 ans avant la parution de cette circulaire) : ils sont quelques milliers en France où ils construisent leur vie depuis des années et à ce titre, doivent bénéficier d’un titre de séjour Vie Privée et Familiale.
- L’urgence de l’adoption d’une loi réformant en profondeur l’actuel CESEDA, résultat de l’empilement de mesures successives de plus en plus restrictives. Cette loi devra veiller au strict respect des droits fondamentaux des étrangers.
- La nécessité d’une véritable rupture de la politique d’enfermement et d’éloignement forcé mise en place par les gouvernements précédents et poursuivie sous le gouvernement actuel.
- La nécessité de changer le regard porté sur les étrangers demandeurs d’un titre de séjour et de valoriser les apports positifs que leur participation apporte à notre pays.

Les députés se sont montrés attentifs aux arguments du RESF et aux situations citées pour les illustrer. Ils ont insisté sur les évolutions déjà réalisées par l’actuel gouvernement : suppression du délit de solidarité, annulation de la circulaire Guéant concernant les étudiants étrangers, rétablissement des crédits affectés à l’Aide Médicale d'Etat (AME) et tout récemment, prise en compte de la situation des femmes étrangères victimes de violence.

Ils proposent plusieurs moyens pour aller dans le sens des demandes du RESF Languedoc Roussillon :

Localement :
- se rendre dans les centres de rétention administrative (CRA) de la région,
- s’associer à des actions de parrainage organisées par le RESF ou autres initiatives locales

Régionalement :
- demander un entretien de tous les députés volontaires avec le préfet de région pour évoquer la situation en Languedoc Roussillon et trouver une solution rapide pour les jeunes majeurs
- participer à des actions organisées par le RESF pour « changer le regard »

Nationalement :
- demander un rendez-vous au ministre de l'intérieur sur la question de la régularisation des jeunes majeurs (par la délivrance d'un titre de séjour Vie Privée et Familiale), après les élections municipales, sur la base d'un argumentaire établi par le RESF.
- agir pour une évolution de la loi dans le sens des autres demandes formulées

Le RESF Languedoc Roussillon qui agit bien sûr en concertation avec les RESF des autres régions, prend acte de ces engagements.

Contact : 06 84 59 63 05

Courriel : resf34@placeauxdroits.net

Sites :
http://placeauxdroits.net/resf34 http://www.educationsansfrontieres.org

lundi 3 mars 2014.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 34-Hérault
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0