Une famille asniéroise risque l'expulsion

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 92-Hauts de Seine > Actions
Contact

P2876 - Une famille asniéroise risque l'expulsion

 


Régularisés VPF par décision de justice du 28/10/15


Ayant fui le Bangladesh il y a trois ans, Buraira et Ziaul se sont vus refuser le droit d’asile.
Le Préfet prétend aujourd’hui les renvoyer dans leur pays.


Nous ne pouvons accepter l’expulsion d’une famille bien installée à Asnières, dont les enfants ont rapidement appris le français et suivent une bonne scolarité dans les collèges Truffaut et Voltaire pour les deux ainés et à l’école Aulagnier pour la plus jeune.


Les asniérois se rappellent bien de la famille Haddaoui. Après l’expulsion du père, et malgré un soutien continu et sans faille de la population, les enfants ont dû attendre 3 ans pour revoir leur père. La famille vit aujourd’hui parmi nous, régularisée et toujours bien intégrée.


Ils se souviennent aussi de Teodoro dont la mise en centre de rétention durant 20 jours avait fortement déstabilisé la famille. Là encore la solidarité et une forte campagne d’opinion ont joué positivement : Teodoro et sa femme ont été régularisés. Ils vivent aujourd’hui avec leurs enfants, tous bien intégrés, à Asnières.


Si M Ziaul et sa famille sont en France, c’est parce qu’il est correspondant local d’un journal et qu’il a dénoncé l’agression sexuelle d’une jeune fille et l’impunité du violeur ainsi que les agissements corrompus et mafieux des dirigeants politiques locaux. À la suite de ces articles, il a été agressé, blessé et menacé de mort ainsi que son épouse.


Nous ne pouvons accepter que l’asile ait été refusé à M Ziaul et Mme Buraira, menacés au Bangladesh. Nous pouvons encore moins accepter l’OQTF (obligation de quitter le territoire français) prononcée par le Préfet à leur encontre.


Nous exigeons la levée de l’OQTF de M Ziaul et de Mme Buraira.
Nous demandons leur régularisation afin qu’ils puissent travailler régulièrement et vivre paisiblement à Asnières.


Note : une pétition papier est téléchargeable ci-dessous.
Elle peut être renvoyée signée à ASTI-ATMF d’Asnières. 8 rue Lehot. 92600 Asnières

dimanche 1er mars 2015.

499 signatures en ligne
253 signatures sur papier
752 signatures au total
La pétition est close
Faire connaître cette pétition

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 92-Hauts de Seine / Actions
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0