VISITE DE PARLEMENTAIRES A DES MINEURES ISOLEES ETRANGERES EMPRISONNEES

Accueil > RESF > COMMUNIQUÉS RESF
Contact
 RESF - Heeeeelp!

COMMUNIQUE DE PRESSE

VISITE DE PARLEMENTAIRES A DES MINEURES ISOLEES ETRANGERES EMPRISONNEES

 


3 novembre 2015


Contacts :
Michèle Françoit 06 23 85 17 70
Catherine Tourier 06 81 51 81 44
Richard Moyon 06 12 17 63 81


VISITE DE PARLEMENTAIRES
A DES MINEURES ISOLEES ETRANGERES EMPRISONNEES


Fanélie Carrey-Conte (députée PS de Paris), Sergio Coronado (député Ecologiste des français de l’étranger), Noël Mamère (député Ecologiste de Gironde) et Barbara Romagnan (députée PS du Doubs) visitent ce matin 3 novembre vers 10h la prison de Lyon-Corbas comme leur statut de parlementaire le leur permet.
Ils souhaitent, entre autres, s’intéresser à la situation de deux jeunes détenues, Ruth et Thérèse, mineures isolées étrangères, en train de purger les deux mois de prison ferme auxquels elles ont été condamnées pour, selon les autorités, avoir menti sur leur âge afin d’être prises en charge par l’Aide sociale à l’enfance et d’être scolarisées. Condamnées à la prison pour avoir voulu venir vivre en France, avoir un toit et de quoi manger, aller à l’école...... La première sur la base de tests d’âge osseux la déclarant majeure alors que ces examens sont, selon les médecins et les scientifiques, totalement inadaptés à cette fonction, la seconde après que ses empreintes aient été retrouvées dans le fichier Visabio (fichier rassemblant les empreintes de tous les demandeurs de visas). Or, il est de notoriété publique que l’entourage de beaucoup de mineurs désireux de se rendre en Europe tente d’abord d’obtenir pour eux un visa sous l’identité d’un majeur car la famille ne peut pas les accompagner. Considérer cette fausse identité comme la leur permet aux autorités françaises d’exclure ces enfants de toute protection et, dans le cas lyonnais, de les condamner à des peines de prison les laissant ensuite sans papiers, sans identité, sans droits.
Cette visite vise à souligner la discrimination dont sont victimes de nombreux MIE, elle s’inscrit aussi dans le contexte du débat parlementaire sur la question des tests osseux infligés à ces jeunes
La loi Protection de l’Enfance dans laquelle le gouvernement a fait adopter un amendement légalisant les tests d’âge osseux revient devant l’assemblée nationale le 19 novembre. Une nouvelle fois, un amendement demandant leur interdiction sera déposé.


Conférence de presse RESF Rhône et national
Mardi 3 novembre à 12h30
Au local de la LDH 34 cours de Verdun 69002 Lyon.
Métro, station Perrache.
En présence de parlementaires qui auront visité la prison de Corbas (Fanély Carrey-Conte et Barbara Romagnon du PS, Noël Mamère, Sergio Coronado d’EELV), et de jeunes qui ont vécu le traumatisme de la condamnation et de la prison.

mardi 3 novembre 2015.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de RESF / COMMUNIQUÉS RESF
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0