Des parrainages républicains solidaires

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 76-Seine Maritime ...
Contact

Des parrainages républicains solidaires

 


Le 3 mai au Havre, 300 personnes (parmi lesquelles Jean-Paul Lecoq) ont
fait une chaîne humaine pour soutenir des jeunes menacés
d’expulsion.


Images intégrées 3


En prolongement de cette action, des parrainages civils républicains
étaient organisés dans la mairie de Gonfreville l’Orcher le 13 mai.

Images intégrées 2
Un accueil solidaire pour des personnes menacées d’expulsion.


La salle des mariages n’a pas l’habitude d’accueillir de telles cérémonies. De nombreux élus, des représentants du monde associatif, politique et syndical étaient présents pour approuver la démarche de la municipalité gonfrevillaise et soutenir les personnes en danger en les plaçant sous la protection des institutions républicaines et laïques comme le prévoit une tradition remontant à 1794.



C’est Jean-Paul Lecoq, maire et conseiller départemental, qui a dirigé la première cérémonie concernant Shinejil Sanjmyatav, née 1978 en Mongolie et résidant depuis plus de dix ans en France, ainsi que ses filles Oyunerdene, Emujin et Enkh-Otgon Batchuluun actuellement scolarisées au Havre. Jacques Le Cronc, co-président de l’Association Havraise de Solidarité et d’Échanges avec Tous les Immigrés (AHSETI), et Claudine Bultez-Lecomte, présidente du comité havrais de Femmes Solidaires, sont devenus leur parrain et
marraine.



« En France, au sein de notre République Française, où beaucoup trop de républicains affirmés comme tels, oublient ce que la République porte en elle comme valeurs universelles et fraternelles, il est souvent utile de lui rappeler ses devoirs, a noté Jean-Paul Lecoq, maire et conseiller départemental. Et quoi de plus adapté pour cela que le cadre de la Maison commune, premier échelon
de proximité de nos institutions, où les élus côtoient le peuple, dans toute sa diversité, dans toute sa complémentarité, au quotidien. Une certaine logique, sectaire et craintive, voudrait pourtant que l’identité nationale fruit d’un brassage séculaire demeure désormais sous verre. Une bulle fermée à tout nouvel
apport, repliée sur elle-même, prisonnière de la peur et méfiante vis-à-vis d’autrui. C’est un non sens, un reniement de plus, une posture insultante envers l’héritage des Lumières. Au nom de la municipalité dont de nombreux élus sont présents ici ce soir, je vous souhaite la bienvenue dans cette salle où nous avons rassemblé tous les symboles de la République française. C’est en effet au nom des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité de notre République que nous avons accepté la demande de procéder à cette cérémonie de parrainages. Nous la considérons comme un honneur de
pouvoir ainsi manifester notre soutien à des femmes et à hommes courageux, plongés dans le désarroi, en raison d’une certaine logique administrative et politique d’un autre âge. Une logique bureaucratique, tatillonne, une logique absurde, une logique cruelle qui pousse vers la clandestinité des femmes et des hommes, des enfants, vivant depuis des années en France, parfaitement intégrés, et qui n’aspirent qu’à une seule chose : y demeurer en femmes et en hommes libres et respectés. Nous vous plaçons aujourd’hui sous la protection symbolique d’associations de citoyens de la société civile, en restant vigilants et mobilisés à leurs côtés pour vous permettre d’intégrer la communauté nationale.
 »


Images intégrées 1

Alban Bruneau, adjoint au maire, a ensuite procédé au parrainage de Alpha
Boubacar Barry, né en 1999 en Guinée. René Bodineau, président de
la section havraise de la Ligue des Droits de l’Homme, et Claude
Hénon, du Réseau Education Sans Frontières sont ses parrain et marraine.

« Encharge de la délégation municipale à la jeunesse ici à Gonfreville l’Orcher et professionnellement engagé comme éducateur, je souhaite simplement souligner combien le brassage culturel ou ethnique demeure une richesse pour nos communes et, par conséquent, pour notre pays, a expliqué Alban Bruneau. Ajouter aussi que, dans leur très grande majorité, les enfants et les jeunes se moquent totalement de savoir d’où vient qui, l’essentiel étant les liens qu’ils tissent ensemble au quotidien. Ils se nourrissent des différences, le plus naturellement du monde pour s’enrichir, pour grandir dans tous les sens du terme, loin de toute polémique éthique ou égoïste. C’est après que cela se complique parfois. Après, à l’âge adulte, quand les existences se trouvent conditionnées par la loi de l’argent, de la
possession, de la consommation imposée par le système politique et économique au pouvoir. Cette loi reposant sur le conditionnement et l’asservissement des êtres humains. Cette loi fabriquant des pauvres et des exclus pour nourrir les privilégiés. Cette loi imposant des quotas, des règles à calcul, des ratios, érigeant des murs pour protéger des peurs qu’elle a elle-même stimulée. La générosité, la solidarité, la fraternité demeurent pourtant la seule voie offerte aux hommes pour vivre heureux et sans peur.
 »



D’autres personnes sont menacées d’expulsion. En lien avec les associations, la Ville de Gonfreville l’Orcher restera vigilante.
« Vous avez ici devant vous une famille unie, a souligné Jean-Paul Lecoq.Si l’on appliquait les décisions administratives, il se pourrait que Shinejil Sanjmyatav et sa fille majeure soit expulsées. Ses deux autres enfants mineures, nées en France, seraient alors placées en foyer. Et bien nous, nous ne laisserions pas faire ça. »



Après les formalités d’usage, l’assistance s’est retrouvée dans la salle des fêtes. « Par cette cérémonie, Shinejil, Oyunerdene, Emujin, Enkh-Otgon, Alpha Boubacar, nous souhaitons vous témoigner plus que notre solidarité, notre soutien pour vous permettre d’intégrer de plein droit la communauté de la République française afin de pouvoir continuer à résider sur son
sol selon votre volonté
 », a conclu Jean-Paul Lecoq avant de convier l’assistance à lever le verre de l’amitié et de la paix à la santé des filleuls et de leurs parrains et marraines.

 

Images intégrées 4

http://www.gonfreville-l-orcher.fr/spip.php?article687

lundi 16 mai 2016.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 76-Seine Maritime
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0