Pour la libération de Monsieur KONE père de famille d'Aubervilliers enfermé au CRA du Mesnil Amelot ! FIN D'ALERTE : Mr KONE LIBRE ! !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 93-Seine Saint-Denis > Actions, événements > Pétitions
Contact

P3091 - Pour la libération de Monsieur KONE père de famille d’Aubervilliers enfermé au CRA du Mesnil Amelot ! FIN D'ALERTE : Mr KONE LIBRE ! !

 

Monsieur KONE, père de 3 enfants de 1 à presque 6 ans, nés en France, risque d’être expulsé à tout moment en Côte d’Ivoire.


Très bonne nouvelle. Monsieur KONE vient de sortir libre du tribunal administratif de Melun. Cependant l’OQTF prise mardi dernier lors de son arrestation n’a pas été levée et Auber sans la Peur continuera à soutenir cette famille jusqu’à la régularisation de ce père de 3 enfants.

Mille merci à tous ceux et celles qui ont signé, faxé et soutenu sa demande de libération. Encore une fois votre mobilisation a payé.


Il a été arrêté mardi 21/06/2016 et placé en rétention au Mesnil Amelot en raison d’une OQTF prise le jour même par le préfet de Seine-Saint-Denis.
Aminata, son aînée, fêtera peut-être son
6e anniversaire dans deux jours sans son père ! Sa femme et ses enfants vivent depuis trois jours dans l’angoisse.


Monsieur KONE est arrivé en France en 2008. En 2009 il a rencontré Madame Fatoumata Dibangalou (titulaire d’une carte de résident) et de leurs amours sont nés en France trois enfants :


  • Aminata,
    née le 26/06/2010 à Montreuil, scolarisée en grande section de
    maternelle et qui passe en CP à la rentrée ;


  • Ali,
    né le 09/07/2011 à Aubervilliers, qui va entrer en grande section
    de maternelle à la rentrée prochaine ;


  • Maïmouna
    née le 29/04/2015 à Montreuil.


La famille vit actuellement à Aubervilliers. Lui et sa compagne prévoyaient de se marier en septembre prochain.


Monsieur Koné a tenté à plusieurs reprises de régulariser sa situation :
en 2012, puis en 2015, où il a fait des demandes d’asile, mais il a par deux fois été débouté de ses requêtes. Si M. Kone a demandé par deux fois l’asile, c’est que sa situation l’exigeait et qu’il ne peut rentrer en Côte d’Ivoire. Mais aujourd’hui, ce n’est pas tant la gravité de sa situation vis-à-vis de son pays d’origine que ses liens en France qui exigent qu’il reste ici : une femme qu’il aime et trois enfants qui ont besoin de leur père.


Ce dernier est très investi dans leur éducation comme en atteste le directeur de l’école où sont scolarisés deux des enfants et le voisinage. Il s’occupe aussi de l’aînée de madame Dibangalou née d’une précédente union. Sans son compagnon, qui pourvoit aussi financièrement à l’éducation des enfants, cette dernière se retrouverait, seule, en charge de 4 jeunes enfants. Au démembrement de la famille et l’effet dévastateur que cela entraînerait sur la fratrie, s’ajouterait une grande précarisation et la dégradation très sensible de leur situation économique.


L’expulsion de Monsieur KONE porterait donc gravement atteinte au respect de la vie privée et familiale et à « l’intérêt supérieur de l’enfant ».


C’est pourquoi nous, parents d’élèves, enseignants, voisins d’Aubervilliers, membre d’Auber sans la peur et du RESF93, amis et citoyens, demandons au préfet de police de Seine-Saint-Denis de bien vouloir libérer Monsieur KONE et d’abroger l’Obligation de Quitter le Territoire Français prise à son encontre.

samedi 25 juin 2016.

323 signatures en ligne La pétition est close
Faire connaître cette pétition

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 93-Seine Saint-Denis / Actions, événements / Pétitions
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0