Centres de répit, CAO, CAOMI, camps "humanitaires"… : de la mise à l'abri à l'enfermement : les conférences de la réunion publique lundi 30 janvier 2017

Accueil > RESF > RADIO RESF > Sons et reportages
Contact

Centres de répit, CAO, CAOMI, camps "humanitaires"… : de la mise à l’abri à l’enfermement : les conférences de la réunion publique lundi 30 janvier 2017

 


Centres de répit, CAO, CAOMI, camps "humanitaires"… : de la mise à l’abri à l’enfermement : les conférences de la réunion publique de l’OEE du lundi 30 janvier 2017


 


1 - Introduction (OEE)


Arnaud Weisse - COMEDE

mp3
00:00
/ 00:00

1 - Introduction

Durée : 04:37


= = = = = = = = =


2 - Cadre général des CAO dans le contexte du démantèlement de la jungle à Calais


Philippe Wannesson, blog Passeurs d’hospitalités

2 - Cadre général des CAO dans le contexte du démantèlement de la jungle à Calais

Durée : 23:07


= = = = = = = = =


3 - Analyse de la situation dans les CAOMI


Aurélie Guitton, InfoMIE (Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers)

3 - Analyse de la situation dans les CAOMI


Durée : 26:41


= = = = = = = = =


4 - La situation à Paris : camps « Hidalgo », retour sur un dispositif dérogatoire


Caroline Maillary, Gisti

4 - La situation à Paris : camps « Hidalgo », retour sur un dispositif dérogatoire


Durée : 31:34


= = = = = = = = =


Le principe fondateur de l’OEE est la dénonciation de la banalisation de l’enfermement administratif et de la pénalisation du séjour irrégulier comme mode de gestion des étrangers.


L’enfermement administratif est le plus souvent l’étape ultime du processus d’éloignement des personnes étrangères indésirables. Avec la loi du 7 mars 2016, l’assignation à résidence s’installe progressivement comme dispositif complémentaire des centres de rétention. En amont ont été mis en place des instruments d’identification, de suivi , de contrôle et d’appréhension destinés à alimenter ce dispositif d’éloignement.


Sous couvert de « mise à l’abri » les opérations de dispersion forcée des campements calaisiens et parisiens ont aussi été le support privilégié du déploiement de ces instruments, destinés à garder les migrant-e-s « sous la main » de l’administration.


CAO, CAOMI, centres humanitaires..., autant de dispositifs dérogatoires dont l’empilement favorise le tri, la gestion et le contrôle des exilés dont l’éloignement du plus grand nombre demeure l’objectif.


Poursuivant son analyse critique du processus d’enfermement, au delà des seuls lieux où s’exerce physiquement la privation de liberté, l’Observatoire de l’enfermement des étrangers se penche sur ces dispositifs nouveaux de contrôle, dont les modalités et les critères contraignants participent d’une politique de gestion des personnes étrangères jouant sur tous les registres de la coercition.


Les vidéos de la réunion publique serotn très rapidement disponibles ici.


 


 

lundi 6 février 2017.

1 - Introduction

2 - Cadre général des CAO dans le contexte du démantèlement de la jungle à Calais

3 - Analyse de la situation dans les CAOMI

4 - La situation à Paris : camps « Hidalgo », retour sur un dispositif dérogatoire
Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF / RADIO RESF / Sons et reportages
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0