1e mai 2017 Le RESF appelle à FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL…

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 80-Somme ...
Contact

1e mai 2017 Le RESF appelle à FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL…

 

Article du Courrier Picard et 2 discours




Discours ’Faire barrage au front National’,


le 3 mai 2017


La candidate du Front national, du chauvinisme et de la xénophobie réunis est donc présente au second tour de l’élection présidentielle :


Le RESF appelle à FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL…


Une large partie de sa démagogie est fondée sur la dénonciation violente et rabâchée des prétendus méfaits de l’immigration rendue responsable du chômage, du mal-logement, de l’insécurité, du terrorisme et on en passe. Ses propositions sont terrifiantes : interdiction (baptisée moratoire) de toute migration pendant trois mois pour commencer, solde migratoire annuel ramené à 10 000, obligation pour les immigrés de cotiser pendant 5 ans avant d’avoir droit à la moindre prestation sociale, suppression de l’Aide Médicale d’Etat, taxes sur les embauches d’étrangers, interdiction de toute scolarité pour les enfants de sans-papiers, obligation pour les étrangers de payer pour scolariser leurs enfants, déchéance de nationalité et expulsion pour les fichés S mais aussi pour certains délinquants…


Bien évidemment –et heureusement !– bon nombre de ces mesures sont en fait inapplicables. Elles ne sont en réalité mise en avant que pour alimenter le discours démagogique de l’héritière de Jean-Marie Le Pen et piper le maximum de voix racistes et celles de tous ceux qui cherchent des boucs-émissaires pour expliquer les injustices qui les frappent. Ce discours a aussi pu se nourrir des renoncements et des reniements du quinquennat Valls-Hollande, dont le candidat Macron est également comptable : poursuite de l’enfermement des enfants de sans-papiers, expulsions d’élèves ou de leurs parents, abandon du droit de vote des résidents étrangers aux élections locales, persistance du « délit de solidarité », durcissements de la législation…


En conséquence, il est, pour le Réseau Education sans frontières, non seulement inenvisageable que Le Pen soit élue, mais aussi nécessaire que son score soit le plus faible possible. Nous appelons à faire barrage à l’héritière et au Front National, et à participer massivement aux rassemblements, manifestations… »


Contacts RESF : tel 07 88 99 64 67, E-mail : resfsomme@gmail.com, Site :www.educationsansfrontieres.org, Permanences : tous les mercredis, salle Dewailly à Amiens Adresse postale : RESF Somme, c/o chez Martine Tekaya, appt B332, 51 rue du tour de ville, 80000 Amiens


 


 


Les 2 arbres « cerisiers » plantés au parc « La Hôtoie » d’Amiens en ce 1er mai 2017


 


 


 


 


Lecture par Anahit, ayant fui la Russie : Nous ne savons rien de l’origine des 2 arbres « cerisiers » l’un aux feuilles brunes, l’autre aux feuilles blondes, comme dans la nature on affectionne les mille couleurs. Ils sont comme les Femmes et les Hommes du Monde, comme dans la vie on les aime ...Ils vont être plantés dans le parc « La Hôtoie » : Sont-ils des cerisiers de Hollande, d’Asie, d’Afrique de Chine ou de Formose, de Sibérie, ou d’Amérique. Leurs ascendants étaient-ils d’Europe ? Est-ce que ce sont les vents du Nord, de l’Est, de l’Ouest ou les vents du Sud qui ont conduit leurs ancêtres ? Quoi qu’il en soit, ils sont ici, bien droits, plantés dans le sol du parc « La Hôtoie » à Amiens.


A vrai dire ils sont, ici, tranquilles et doux, respirant le printemps de la rue « Salvador ALLENDE » qui bordure la parc de « La Hôtoie », nom du Président Socialiste de la République du CHILI, mort en 1973 sous les bombes putschistes, après qu’il eut défendu les nationalisations et l’indépendance du pays vis-à-vis du capital…Ils parfumeront l’air de la rue, en mai ou en juin. A vrai dire posés là, ils sont devant le kiosque à musique du parc de « La Hôtoie ».


Lecture par Sarah ayant fui l’Algérie : Nous ne savons pas grand chose des gens qui sont ici, ce midi ; nous ne savons pas quels sont les vents, du Nord , de l’Est, de l’Ouest ou du Sud qui ont conduit nos ancêtres, qui nous ont posés maintenant, les pieds sur le sol de France, dans la République des Droits de l’Homme et du Citoyen.


Ce que nous savons, c’est que certains Hommes et Femmes viennent de contrées terribles, où ils n’ont aucun droit, ni de citoyen, ni d’homme. Nous souhaitons que la terre hospitalière pour les arbres, le soit aussi pour eux. Qu’ils puissent respirer, en ce printemps, le parfum tranquille et doux des cerisiers. Qu’ils puissent jouir de la paix et du Droit.


Déchus de la nationalité française, de décembre 1940 à la Libération, De GAULLE n’était plus français, de novembre 1942 à la Libération, MENDES-FRANCE n’était plus français ; de même fut LECLERC de HAUTECLOQUE. Il s’était trouvé dans ces jours gris, une administration, pour vouloir déraciner ces grands arbres–là.


A vouloir, sans succès, les déshonorer, elle s’est déshonorée elle-même, à coups sûrs. A coup sûr, notre République d’aujourd’hui s’honorera en vous accueillant dans ses Lois, comme la France vous reçoit sur son sol, aux côtés de nos « cerisiers ».  


 Textes inspirés de François DEBARY, Metteur en scène de la compagnie de théâtre « Charnière »


 


Contacts RESF : tel 07 88 99 64 67, E-mail : resfsomme@gmail.com, Site :www.educationsansfrontieres.org, Permanences : tous les mercredis, salle Dewailly à Amiens


Réseau Education Sans Frontières de la Somme, avec le soutien de : Ligue des Droits de l’Homme, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, FSU, CGT-Education, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union CGT80, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l’ASMA, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l’Enseignement, Mouvement de la Paix, Compagnie de théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme« CARDAN », Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre « Les BEN’ARTS », Coordination des Intermittents et Précaires de Picardie, les CEMEA de Picardie, Etudiants Musulmans de France, Fédération Syndicale Etudiante, Journal « ch’Fakir », la CIMADE, SUD-Santé Sociaux, Association d’Ethno-Psychanalyse, Association « Faites de la Résistance », Nouvelle Afrique, Association Générale des Etudiants de Picardie, Théâtre « La Roue Libre », Association « Culture, Animation, Prévention, Sports », Association « Défense-Enfants-International », Association CAP-VERT d’Amiens, Association « Bulles de Théâtre », Groupe Musical « Bordel de Mel et Boris-PELOSOF-TRIO », Association de Solidarité aux Arméniens « ARATTA », Association « Boite Sans Projet », Association de Solidarité aux Yézides « Mala-Ezdîye-Amiens ou la Maison des Yézidis d’Amiens », Association des Russophones « Bouledeneige », Chorale « Bande à Rosa », Syndicat Amiens-Métropole SUD, Université Populaire d’Amiens, les Amis du RESF de la Somme, Artistes-Clowns « RAFISTOL et Cie » …

samedi 6 mai 2017.

Discours ’Faire barrage au front National’, le 3 mai 2017

Discours autour de la plantation des 2 arbres le 1er mai 2017 (1)
Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 80-Somme
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0