Garik ne peut pas être expulsé !Appel à deux rassemblements (8 et 9 août 2017)

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 07-Ardèche > Resf Privas ...
Contact
 RESF - Heeeeelp!

Garik ne peut pas être expulsé !
Appel à deux rassemblements (8 et 9 août 2017)

 

Monsieur le Préfet,

Au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant, Kristina a besoin de son papa !
Vous ne pouvez pas enlever son père à une petite fille de 5 ans !

RESF en appelle à votre sens de l’humanité !

Garik KHACHATRYAN est arrivé en France en avril 2014. Il a fui l’Arménie parce qu’il a été emprisonné et a subi des violences physiques du fait de son appartenance au parti « Héritage ». Il a quitté une situation professionnelle sûre : il était dentiste. Il est venu en France avec sa compagne : Nonna ABRAHAMYAN et leur fille Kristina aujourd’hui, âgée de 5 ans.

Débouté à l’OFPRA, à la CNDA, et après un réexamen, sa demande d’admission à l’asile au titre d’« étranger malade » pour troubles psychologiques post traumatiques a été rejetée malgré un avis favorable de l’Agence Régionale de Santé. Il a une promesse
d’embauche argumentée et avec l’accord de l’employeur pour acquitter les taxes OFII.

Le fruit défendu ….

Il a été interpellé le soir du 1er juillet dans un verger près d’Annonay (minuit 15), en train de cueillir des fruits. Il s’est rendu à la gendarmerie d’Annonay (07) le 3 juillet, puis le 5 juillet, de son plein gré.

Le propriétaire du verger ayant refusé de porter plainte, le « vol » de fruit a été classé sans suite.

… l’envoie en Centre de rétention.

Le 5 juillet, il a été retenu et transféré au centre de rétention administrative de Lyon Saint Exupéry.

Une troisième Obligation à Quitter le Territoire Français a été prononcée, avec mesure d’éloignement et interdiction de retour sur le territoire français pendant 2 ans.

Le Juge des Libertés et des Détentions a rejeté sa requête : audiences le 7 juillet, au matin et l’après midi.

Première audience lundi matin sans la présence de son avocate. L’audience était prévue le lundi 10 puis le samedi 8, finalement, on est venu le chercher le 7 au matin. Il ne
connaissait pas le nom de son avocate, on lui en a commis un d’office.

L’après midi, son avocate était présente. L’appel de cette décision a été rejeté le lundi 10 au matin.

Le Tribunal Administratif a rejeté le recours contre l’OQTF le 10 après midi.

Un recours a été déposé au TA mais il n’est pas suspensif.

Le jeudi 13, deux personnes ont accompagné son épouse Nonna à la permanence parlementaire d’Olivier Dussopt. Intervention rapide du député auprès de la préfecture. Le secrétaire général de la Préfecture s’est opposé catégoriquement à toute indulgence de la part de la préfecture.

Vendredi 21 juillet : rencontre avec l’attachée parlementaire d’Olivier Dussopt à 10h30. Pas de nouvelle intervention possible. A 11 heures, réunion RESF - DUDH….

Vendredi 21 juillet 18h : réunion pour déterminer une action. Notre réunion s’est prolongée tard car nous n’avions aucune assurance quant au déroulement de la procédure éventuelle d’expulsion de GARIK. Quand nous avons eu confirmation qu’il
n’était pas sur la liste des personnes expulsées affichée 12h avant et devant l’impossibilité de pouvoir s’approcher des départs, nous avons décidé de ne pas
déranger les volontaires prêts pour cette expédition nocturne.

Durant l’après midi, nous avons fait un nouveau courrier au Préfet avec copie au Député (Pour info).

Une tentative de suicide, geste de désespoir…

Le samedi 22 juillet, à 1 heure du matin, Garik a été prévenu de son départ à 4 heures. Il a avalé des médicaments en quantité, son état n’a pas permis l’expulsion.

Nous avons multiplié les interventions auprès de la préfecture. Olivier Dussopt est intervenu, mais il s’est entendu dire que le dossier était beaucoup plus lourd que ce que nous savons.

 

  • Le samedi 22 juillet, malgré une pluie battante, une centaine de personnes a fait une ronde silencieuse place des Cordeliers, à Annonay.
  • Vendredi 4 août : comparution devant le Juge des
    Libertés qui prolonge la rétention administrative
  • Samedi 5 août cercle de silence élargi
  • Lundi 7 août : RESF et le DUDH décident d’un rassemblement devant la préfecture de l’Ardèche à Privas le mardi 8 Août à 14h.
  • Décision d’un rassemblement le mercredi 9 Août à 11 h, place de la Liberté à Annonay.

 

Monsieur le Préfet,

Au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant, Kristina a besoin de son papa ! Vous ne pouvez pas enlever son père à une petite fille de 5 ans !

RESF en appelle à votre sens de l’humanité !

 

RESF - FSU Maison des syndicats 25 avenue de la Gare 07000 Privas

Retrouvez l’actualité du Réseau Education Sans Frontières en Ardèche en suivant le lien

 http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique300.html

lundi 7 août 2017.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA à ce propos :

Garik ne peut pas être expulsé !
Appel à deux rassemblements (8 et 9 août 2017)

Mardi 8 août 14:00-17:00

Privas (07) Devant la préfecture

Garik ne peut pas être expulsé !
Appel à deux rassemblements (8 et 9 août 2017)

Mercredi 9 août 11:00-15:00

Monsieur le Préfet,

Au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant, Kristina a besoin de son papa ! Vous ne pouvez pas enlever son père à une petite fille de 5 ans !

RESF en appelle à votre sens de l’humanité !

Annonay (07) place de la Liberté

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 07-Ardèche / Resf Privas
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0