Journée internationale des droits de l'enfantDemande d'audience et marche (Amiens 20 novembre)

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 80-Somme ...
Contact
  2 RESF - Logo RESF moyen 90x126 avec texte "resf"

Journée internationale des droits de l'enfant
Demande d'audience et marche (Amiens 20 novembre)

 


Appel à une mobilisation nationale et samarienne, ce lundi 20 novembre 2017 à partir de 17h,


gendrotjournée internationale des droits de l’enfant… même isolé et étranger


A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, des organisations réunies au plan national au sein du collectif « Justice pour les jeunes isolés étrangers » appellent tous les groupes citoyens, associations, personnels de l’Aide sociale à l’enfance, syndicats et militants à se mobiliser aux côtés de ces enfants et adolescents pour dénoncer les graves atteintes portées à leurs droits fondamentaux.


Dans chaque département, des centaines d’enfants et adolescents sont laissés sans protection, sous prétexte d’un manque de moyens, en dépit des obligations qui pèsent sur les conseils départementaux en matière de protection de l’enfance. Ces jeunes, victimes d’une politique du soupçon permanent, voient leur minorité contestée à l’issue d’une procédure d’évaluation injuste, partiale et souvent malveillante. Ceux et celles qui finissent par être pris en charge le sont trop souvent dans des conditions indignes, hébergés dans des hôtels miteux ou des dispositifs au rabais, sans scolarisation et sans véritable suivi éducatif.


Dans ce contexte, les professionnels* en charge de leur protection – personnels de l’ASE et salariés des associations chargés de l’accueil et de l’évaluation – sont soumis à des conditions de travail difficiles, et contraints, de plus en plus souvent, d’appliquer des mesures contraires à leur éthique professionnelle.


*voir site : https://blogs.mediapart.fr/jeunes-isoles-etrangers/blog/121117/des-assistants-de-service-social-denoncent-le-traitement-des-jeunes-isoles-etrangers


Pour seule réponse, le gouvernement envisage de marginaliser encore un peu plus ces enfants et adolescents en les excluant du droit commun pendant la première phase d’évaluation de leur situation.


La journée internationale des droits de l’enfant doit constituer un moment fort pour exiger le respect des droits de ces jeunes isolés en organisant des actions devant les lieux les plus emblématiques de cette politique discriminatoire dans les départements (hôtel du département, Aide sociale à l’enfance, dispositif d’évaluation, etc.).


C’est pourquoi, dans la Somme, à l’initiative du Réseau Education Sans Frontière80, du Réseau Solidaire Amiénois, du Collectif Amiénois de Soutien aux Sans papiers, de la Cimade, groupe d’Amiens, de la Boite Sans Projet, de l’Union Syndicale Solidaires80 et plus particulièrement de SUD-Education et de SUD-Collectivité Territoriale, du syndicat de la CGT-Educ’action80, de l’Unicef-Picardie, rejoint aujourd’hui par l’association Ancrage  :

  1. une audience est demandée au Président du Conseil Départemental de la Somme avec les initiateurs susnommés (voir en pj)


 


2) une marche, pour le respect des droits des jeunes étrangers, est organisée, départ à 17h de l’Aide Sociale à l’Enfance, bâtiment administratif du Bd du port à Amiens (R.V sur le parking) avec une déambulation qui rejoindra l’hôtel de ville d’Amiens à 17h30 pour rappeler à Madame le Maire - par ailleurs Conseillère régionale, qu’il ne suffit pas de se draper du manteau de St Martin, comme elle a pu l’exprimer à Radio-bleue*, fin octobre, sans jamais accorder aucun geste à cette parole - puis avancera vers la place Gambetta pour 18h avec une prise de parole publique (la délégation rejoindra, pendant ce temps, les bureaux du Conseil départemental), avant de terminer son parcours à 18h30 au commissariat central d’Amiens avec dépôt de plainte pour abandon de mineurs par le Conseil départemental de la Somme…


Concrètement, lors de cette marche protestataire, chacun portera un dossard demandant qu’à Amiens, qui prétend devenir une capitale de la jeunesse ouverte à l’international, les jeunes étrangers ne se retrouvent pas sans toit, et un certain nombre de panneaux (voir en pj, l’un d’entre eux) seront accrochés pour dénoncer de nombreux dysfonctionnements, tant du point de vue de l’accueil, de l’évaluation sommaire, de la non mise à l’abri et du non suivi scolaire des jeunes mineurs qui sollicitent les services de l’Aide Sociale à l’Enfance du Conseil départemental de la Somme.


Lors des prises de parole, seront exprimées des situations concrètes d’abandon réel de ces jeunes mineurs étrangers et de la nécessité d’accueil et d’équité à mettre en œuvre urgemment par le Conseil départemental pour que la devise républicaine « fraternité » soit réelle.


Le dépôt de plainte sera organisé aux abords du commissariat central, rue du Marché de Lancelle, autour d’un tableau recensant les cas de maltraitance**


Soyons nombreux à la marche pour le respect des droits des jeunes étrangers, le lundi 20 novembre dès 17h, place du port d’aval à Amiens !


 


La lutte n’est pas inutile : votre présence aux manifestations précédentes (celles du mois d’octobre et début novembre) vient justement de permettre une victoire : depuis 24h, tous les demandeurs d’asile d’Amiens sont aujourd’hui mis à l’abri malgré l’audience préfectorale du 15 novembre houleuse !


 


* Déclaration de Brigitte Fouré, Maire d’Amiens, France Bleue Picardie le 24 octobre 2017 : "Il n’est pas tolérable que dans un pays comme le nôtre il y ait des personnes qui soient à la rue mais je peux vous dire que les conditions d’accueil à Amiens sont de qualité et qu’elles permettent de faire face aux besoins. C’est extrêmement important surtout quand on approche de l’hiver de s’en assurer. Nous faisons le maximum, nous aussi, ville d’Amiens, bien sûr, pour être à la hauteur de notre réputation. Je dis souvent qu’on est la ville où Saint Martin a partagé son manteau. On est une ville dans laquelle la solidarité n’est pas un mot, ça doit se traduire aussi par les faits donc nous sommes très très attentifs à cette problématique de ces personnes qui se trouvent sans domicile."


**Que dit la loi, Toute personne ayant connaissance d’un cas de maltraitance sur mineur peut faire un signalement :


· aux services du département ;


· au 119 (il s’agit du service téléphonique consacré à l’enfance en danger, il pourra prévenir la justice si nécessaire) ;


· dans un commissariat ou dans une brigade de gendarmerie pour déposer une main courante ;


· au procureur de la République, dans le cas d’un agent public (enseignant, personnel hospitalier....) ayant eu connaissance d’un tel cas dans le cadre de ses fonctions.


 


Pour Le Réseau Education Sans Frontières : Martine Tekaya, Mireille Hanin, Danielle Bouty, Sibylle Luperce, Marien Lefevbre, Nathalie Séguin, Louis Patoor, Paul Doublet, Christophe Collafarina, Dika Harrivel, Marie Claire et Didier Cottrelle, Bertille et Marcel Dekervel


Avec le soutien de Delphine Vitel, Céline Brunelle, Ophélie Sauvé, Fatima Maddah Citoyennes membres du Réseau Solidaire Amiénois


Avec le soutien de Michel Vidal du Collectif Amiénois des Sans Papiers


Avec le soutien de Sylvette Chevalier pour la CIMADE


Pour l’Union Syndicale Solidaires : Carole Hosteing, co-secrétaire de SUD-Education et Marie Soyer, secrétaire de SUD-CT


Pour la Boite Sans Projet : Romain Ladent, président


Pour la CGT Educ’action : Carole Prompsy, secrétaire départementale adjointe


Pour l’Unicef-Picardie : Lucien Fontaine, président


(1) Réseau Education Sans Frontières de la Somme : LDH, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, FSU, CGT-Educ, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l’ASMA,, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l’Enseignement, Mouvement de la Paix, Théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme « CARDAN », Espéranto 80, Théâtre "les BEN’ARTS", Coordination des Intermittents et Précaires en Picardie, les CEMEA, EMF, Fédération Syndicale Etudiante, Journal « Ch’Fakir », CIMADE, SUD-Santé, Asso « Faites de la Résistance », Asso d’Ethno-Psychanalyse, Nouvelle Afrique, Théâtre « La Roue Libre », Association Générale des Etudiants de Picardie », Asso « Culture, Animation, Prévention, Sports », Asso « Défense Enfants International », Asso « CAP-VERT d’Amiens, Association « Bulles de Théâtre », Groupe Musical « Bordel de Mel et Boris PELOSOF-TRIO », Groupe de Jazz Manouche « All-Off-Swing », Association « Boite Sans Projet », Association de Solidarité aux Yézides « Mala-Ezdîye-Amiens ou la Maison des Yézidis d’Amiens », Association des Russophones « Bouledeneige », Chorale « Bande à Rosa », Syndicat Amiens-Métropole-SUD, Université Populaire d’Amiens, Les Amis du Réseau Education Sans Frontières 80, Artistes Clowns « RAFISTOL et Cie », Association « UNICEF-Picardie » …


Courrier postal du RESF = RESF c/o chez Martine Tekaya, appt B332, 51 rue du tour de ville, 80000 Amiens, Courriel du RESF = resfsomme@gmail.com


(2).Réseau Solidaires Amiénois : Courrier postal = Delphine Vitel 86 rue Vulfran Warmé – 80000 AMIENS


(3).Collectif Amiénois de Soutien aux Sans-Papiers : Courrier postal = Michel Vidal, 7 rue Albert Camus, 80080 Amiens


(4).La CIMADE Groupe Amiénois : Courrier postal = Sylvette Chevalier, 1 rue Jules Lardière, 80000 Amiens


(5).Union syndicale Solidaires  : Courrier postal = Carole Hosteing, Marie Soyer, 3 rue Godris, 80000 Amiens


(6) Association « Boite Sans Projet » : Courrier postal = Romain Ladent, BSP, 24 rue Jean Jaurès, 80000 Amiens


(7) CGT Educ’action 80  : Courrier postal = Carole Prompsy, 150 rue Laurendeau 80000 Amiens


(8) UNICEF-Picardie Courrier postal = Lucien fontaine, 375 rue de Cagny, 80090 Amiens



 

vendredi 17 novembre 2017.

Demande d’audience
Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA à ce propos :

Journée des droits de l’enfant. Marche

Lundi 20 novembre 2017 17:00-19:30

une marche, pour le respect des droits des jeunes étrangers, est organisée,

Amiens (80) Départ de l’Aide Sociale à l’Enfance, bâtiment administratif du Bd du port à Amiens (R.V sur le parking) pour une déambulation

À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 80-Somme
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0